Loading

L'hiver du 31 août plombe les manifestations du week-end

Un vendredi 31 août 2012 glacial a fortement entamé le succès des manifestations du premier week-end de septembre. Si l'amélioration du dimanche a un peu rasséréné les organisateurs, la brocante, les hydravions, le Festivalocal et le marché folk ont pâti d'une fréquentation réduite encore le samedi.


Cheville ouvrière des Marchés folkloriques en sa qualité de Directeur de la Société de développement, Jean-Louis Kaniewski a pris avec philosophie le temps grisouille de ce dernier marché folk. Le succès rencontré tout au long de la saison a assuré un résultats satisfaisant sur le plan de l'animation et des comptes, avec un nouveau record de verres vendus durant tout l'été.


Le marché folk a échappé à la pluie, mais les prévisions pessimistes de la météo avaient retenu plusieurs marchands à la maison. Le public a par contre profité pour déguster encore une fois les nectars de la région.

 

Signe indiscutable de la fin de l'été, le Messager Boiteux a fait sa première apparition et l'édition 2012 était dès samedi en vente.

Ayant pris un départ des plus médiocres vendredi, avec un temps menaçant mais fort heureusement presque sans pluie, la Brocante sur le quai Perdonnet a échappé au pire grâce au soleil apparu enfin dimanche matin. Les marchands étaient bel et bien au rendez-vous et ont été heureux de voir leurs clients habituels les rejoindre dans la seconde partie du week-end.


Les stands habituels étaient à disposition des chalands. La seule particularité, compte tenu des prévisions métérologiques, était les précautions prises avec les vieux papiers, relégués au fond des stands, alors que les objets plus "waterproof" trônaient sur le quai.

Même si la pluie n'a fait que de très brèves apparitions vendredi, il est clair que le ciel bas n'invitait guère à une sortie sous les nuages. Les hydravions étaient pourtant bel et bien présents au bas de la Place du Marché dès le matin du samedi.

Fort heureusement, le soleil et le ciel bleu retrouvés durant la journée de dimanche ont permis à de nombreux amateurs de faire la sortie espérée avec décollage au large de la Place du Marché.

Le froid brutal tombé sur la région depuis jeudi a fait craindre le pire pour le Triathlon de la Riviera prévu dimanche matin 2 septembre.

L'effet en a été très net sur la température de l'eau, qui est descendue de 23 degrés le samedi précédent pour la Traversée du lac à un petit 20, en étant encore optimiste ! Mais les triathlètes n'ont pas vraiment peur du froid puisqu'ils nagent tous en combinaison isotherme.

La course de natation a été aussi disputée que les années précédentes. Le niveau très bas du lac cette année, toutefois, a modifié la sortie de l'eau, pouvant se faire cette fois sur une petite plage fort pratique.


Victorieuse de l'épreuve féminine, la Française Isabelle Friedli (ci-dessus) a été en tête de bout en bout de l'épreuve. Durant le parcours de vélo, elle a creusé un trou de plus de 4 minutes sur sa dauphine, la jeune athlète de Palézieux Maya Chollet (ci-contre).

Meilleur temps au "scratch", le junior Nicolas Reichoz, d'Epalinges, a fini à quelques mètres de la gagnante de l'épreuve féminine, partie 10 minutes avant lui selon l'horaire de la manifestation.