Loading

Trois jours de rencontres à la Place Robin

Appréciée pour le brassage des nationalités et les rencontres culturelles et culinaires qu'elle offre, la Fête multiculturelles a occupé la Place Robin du 21 au 23 juin 2013. Plus de 40 stands offraient la nourriture du monde, alors que la tente accueillait la partie musicale.


L'orage du vendredi soir n'a pas découragé tous les amis de cette fête, dont le cercle s'élargit chaque année. Les deux soirs, il y a eu plusieurs milliers de personnes qui ont partagé leur repas en profitant du grand nombre de stands pour découvrir des cuisines moins connues.

La Fête multiculturelle, en moins de quinze ans, est devenue une véritable institution de la ville de Vevey. Les communautés étrangères y trouvent d'une part une vitrine, avec un stand national offrant aussi bien de la cuisine que des productions artisanales.
Pour tous, organisateurs, communautés et visiteurs, c'est en tout cas une occasion irremplaçable de rencontres. Les associations caritatives sont également présentes,même si la question du coût des stands peut poser des problèmes à certaines d'entre elles.

 

Le plus grand stand est, comme chaque année, celui des Portugais, plus forte communauté étrangère à Vevey. La consommation de sardines et de poulets est chaque année à la hausse.


La Fête est aussi un moyen de fédérer de nouvelles communautés et de recruter des membres pour les associations autour de la Place Robin.

Le seul bémol, c'est le cas de la dire, est à mettre au passif des concerts sous la tente. La qualité musicale très élevée, comme ci-dessus le Quartett Motus, s'accomode mal du bruit ambiant et de la volonté de fête qui s'exprime juste au-delà de la mince paroi.

Vu le succès populaire et l'augmentation du nombre de stands, les organisateurs en sont réduits à coloniser les alentours de la Place Robin. La rue de Fribourg accueille ainsi une seconde scène dont la vocation ne demande qu'à s'affirmer.