Loading

Une seconde naissance pour le bateau VEVEY

Après cinq ans de péripéties politico-financières et deux ans de rénovation, le bateau de la flotte Belle Epoque de la CGN le VEVEY a été officiellement inauguré pour la seconde fois le 16 novembre 2013. Mis en service en 1907, il s'apprête à affronter son second centenaire avec enthousiasme.

Même si le ciel était un peu gris, tous les invités avaient le coeur en fête pour cette renaissance du VEVEY. Il faut dire que ce bateau a connu de multiples avanies ces cinq dernières années, depuis 2007 où la CGN avait convié les autorités locales pour fêter son centenaire.
En septembre 2010, c'était le dernier voyage avant la mise à quai, avec l'espoir d'une remise en état si les finances de la compagnie et les cantons actionnaires trouvaient un accord.
Après trois ans de tapis vert et deux ans de radoub, le VEVEY peut donc fêter une véritable résurrection. A la fois performant et peu gourmand en carburant, il sera à la tâche hiver comme été.

Les invités étaient conviés pour une partie officielle sur le bateau à quai en fin de matinée, suivie d'un tour du haut-lac jusqu'en début d'après-midi.
Si les curieux étaient déjà nombreux sur le quai le matin, profitant des panneaux d'information et des animations offertes, la foule était encore bien plus dense au rendez-vous à partir de 14h.
C'est que le VEVEY proposait, pour 10 francs par personne, des croisières d'une heure à tous les amoureux de beaux bateaux.
Ils ont donc été nombreux à vouloir non pas tellement naviguer, mais surtout profiter de la croisière pour admirer les boiseries artistiquement rénovées, les moulures restaurées, les lustres et décorations remis à neuf, le mouvement des roues mis en évidence.

Les passagers de la première croisière de l'après-midi commencent à embarquer.

Même s'il n'est pas le plus luxueux, le salon avant du rez-de-chaussée est le plus émouvant. Il a conservé la totalité de son équipement du début du XXème siècle, avec cet élégant banc circulaire qui délimite un espace convivial.

Le salon arrière du rez-de-chaussée a accueilli les invités durant la partie officielle. Six orateurs se sont exprimés, présentant chacun un point de vue différent de cette longue épopée.
Le Syndic de Vevey Laurent Ballif a rappelé l'ampleur du soutien populaire et politique qu'a reçu le VEVEY en 2010. Le Capitaine Patrick Schaffner a évoqué l'attachement du personnel pour ce bateau.
Le Président du Conseil, M. Rémi Walbaum (ci-contre), a présenté un discours plein d'humour, faisant un parallèle entre la rénovation du bateau et celle de la compagnie transformée en holding.
Les Conseils d'Etat des trois cantons étaient représentés par Mme Michèle Künzler (Genève), M. Jacques Melly (Valais) et Mme Nuria Gorrite (Vaud). 


Les représentants des trois Conseil d'Etat, de gauche à droite Mmes Nuria Gorrite et Michèle Künzler et M. Jacques Melly (ci-dessus).


Représentant la compagnie, de gauche à droite, MM. Luc-Antoine Baehni, Directeur, Rémi Walbaum, Président, et Patrick Schaffner, Capitaine.


Autre artisan du sauvetage du VEVEY et de l'ensemble de la flotte Belle Epoque, Maurice Decoppet est l'animateur infatigable de l'Association des bateaux à vapeur du léman (ABVL). Aujourd'hui Directeur de la composante Belle Epoque de la holding DGN, il est actuellement en train de solliciter les mécènes et sponsors potentiels afin de sauver le bateau jumeau, l'ITALIE.

 

 

 

Les Conseillères d'Etat ont exploré tout le bateau, jusqu'à escalader l'échelle de coupée pour rejoindre le commandant du navire. 


La rénovation n'a pas rechigné à faire appel aux dernières technologies, dont la fibre de carbone pour la cheminée et un radar pour les mauvaises conditions de navigation.


Des personnages habillés à la mode 1900 ont suivi les croisières. Et des véhicules de la même époque stationnaient sur le débarcadère.


Les amoureux des bateaux Belle Epoque ont fait la queue pour embarquer et déjà pour acheter leur billet.