Loading

La Lyre rentre au bercail

Après quatre années d'"exil" à La Tour-de-Peilz, l'harmonie municipale La Lyre rentrait au bercail pour ses soirées des 6 et 7 décembre 2014. Dans la nouvelle Salle del Castillo, elle a présenté un voyage humoristique sur les traces du ... Comte del Castillo !  Et elle annonce pour l'année prochaine une série d'événements pour fêter ses 150 ans.

 
Après avoir été l'orchestre d'honneur lors de l'inauguration de la Salle del Castillo le 31 octobre dernier, La Lyre a repris possession de la scène mais pour revisiter un répertoire censé être celui du donateur qui a permis la construction du bâtiment. Les pièces jouées n'étaient pas toutes composées par des Espagnols mais portaient toutes un titre en relation avec l'Espagne ou l'Amérique du Sud.

Crescendo, l'ancienne école de musique des écoles, est maintenant rattaché à l'Ecole de musique multisite vaudoise. Dirigé par M. Christophe Liechti, l'ensemble est supervisé par La Lyre, qui est son orchestre de référence.
Cela n'a fait que renforcer les liens entre Crescendo et La Lyre. Comme ces dernières années, Crescendo a fait la première partie de la soirée, et ses jeunes musiciens ont également joué avec leurs aînés pour le premier et le dernier morceau.
Cette étroite collaboration est un gage d'avenir pour La Lyre, qui ne peut que se féliciter de cette évolution.


Le Directeur Philippe Demierre s'est mis à l'heure hispanique avec son sombrero.

Le Président Pierre Dufour a fait le bilan d'une société qui se porte bien et qui a le plaisir d'accueillir sans cesse de nouveaux membres.


Les spectateurs ont été nombreux pour assister aux deux concerts de La Lyre dans la nouvelle salle. Ils ont pu tester aussi bien les gradins que les places à plat devant la scène, avec les tables.
Outre les petites saynètes homoristiques entrecoupant les différents morceaux, La Lyre a fait également de la place à des solistes, comme Mme Lynda Couzens avec son cor anglais dans Spanish Dance (ci-contre).