Loading

Un Conseil de reprise sans grand enjeu

 

La première séance du Conseil communal de l'année, jeudi 29 janvier 2015, a été d'une brièveté remarquable. En moins d'une heure et demie, les conseillers ont accepté deux projets et pris acte d'un certain nombre de communications, sans ouvrir les débats que certains avaient imaginés.

Pour voir la vidéo de ce Conseil:
http://www.vevey.ch/N14957/conseil-communal-du-29-01-2015.html

Quelques problèmes ont perturbé les débuts de la retransmission de cette séance à la télévision. Nous espérons qu'ils ont pu être résolus et que l'enregistrement est disponible sur Citoyenne TV ainsi que sur le site pour ceux qui désirent le visionner.
Avec seulement deux rapports, l'ordre du jour semblait léger. Mais il était possible que des débats s'ouvrent sur le problème des déchets ou sur les réponses aux interpellations. Finalement, les conseillers ont préféré ne pas ouvrir la discussion, si bien que la séance était terminée avant 21h30.
Il en ira différemment lors de la prochaine séance de mars, pour laquelle le Président Bastien Schobinger a convoqué les conseillers pour 19h déjà.

 
Le nouveau quartier prévu sur la Cour aux marchandises a fait l'objet d'un concours, dont la maquette a déjà été publiée dans la presse en 2012. Les constructions prévues pourraient commencer à être construites progressivement dès l'an prochain.

La séance a commencé par une assermentation, ce qui est courant puisque le tournus est important dans la plupart des groupes du Conseil. MM. Jacques Décosterd (PLR), Fidel Petros (UDC) et Daniel Gandi (Soc) ont été remplacés respectivement par MM. Vincent Imhof, Robert Castellani et Michel Clément.

 

Les trois nouveaux membres qui ont été assermentés, de gauche à droite: MM. Robert Castellani, Michel Clément et Vincent Imhof (en train de lever la main pour prêter serment).

Deux objets ont été déposés par des membres du Conseil. Le premier est un postulat, présenté par Mme Muriel Higy au nom du Groupe socialiste. Elle demande à la Municipalité d'étudier la possibilité d'une meilleure desserte en transports publics à l'av. Gilamont. Le Syndic Laurent Ballif a confirmé que les projets envisagent un développement important pour cette artère, qui va devenir une véritable avenue de ville et non plus une pénétrante. La Municipalité est d'accord de s'occuper sans tarder de ce problème, que ce soit avec un bus ou une nouvelle halte du train. Le Conseil communal accepte à l'unanimité de transmettre ce postulat à la Municipalité pour étude et rapport.
Le second objet est une interpellation de Mme Anna Iamartino à propos des nouveaux horodateurs en ville. Elle pose des questions précises et techniques, pour lesquelles la Municipalité s'excuse de ne pas disposer des réponses immédiatement. Tant le Syndic que la Municipale en charge de la Police Mme Annick Vuarnoz rédigeront une réponse écrite pour la prochaine séance du Conseil.

Les nouveaux horodateurs doivent répondre à des exigences plus importantes et sont plus complexes à utiliser. Dans un premier temps, des agents de Sécurité Riviera avaient été chargés d'informer les utilisateurs.


La future centrale de chauffe du Stand sera accolée au bâtiment existant.

Les gros dossiers qui vont occuper le Conseil ces prochaines semaines ont fait l'objet de quatre préavis, sur lesquels les commissions rapporteront en mars.
Le premier est l'octroi d'un droit de superficie sur une parcelle derrière le Stand pour l'installation par l'entreprise fribourgeoise Groupe E d'un chauffage à distance permettant la création d'un vaste réseau dans le nord de la ville ainsi que le raccordement du réseau existant au centre ville.
Un deuxième préavis concerne le transfert de la fonction de Directeur du Festival Images de la Ville à la Fondation Images, avec transfert du montant financier nécessaire à ce poste.
L'avenir des investissements de Vevey sera décidé par le troisième préavis, qui demande une augmentation du plafond d'endettement pour pouvoir réaliser sans tarder le futur Collège secondaire de Copet.
Enfin, le quatrième préavis devra permettre la validation du vaste plan de quartier mis à l'enquête pour la zone de la Gare aux marchandises. Sur cet objet, le Président a transmis à la commission chargée de l'étudier une pétition comprenant de nombreuses signatures d'habitants de Corsier qui s'inquiètent de la hauteur des futurs bâtiments.

Les deux rapports sur lesquels le Conseil avait à se prononcer n'ont pas déclenché de débats.
Le premier était un crédit de 263'000 francs pour l'élaboration du Plan général d'évacuation des eaux (PGEE). Le Conseil a donné son accord à l'unanimité.
Le second objet aurait pu déclencher une polémique puisqu'il s'agissait de la réponse au postulat de Mme Sarah Hodgson (Verts) sur la politique des déchets. Mais le Conseil a pris acte que la Municipalité avait créé une commission spécialisée pour se pencher sur ce problème, devenu aigu dans notre ville, et qu'il fallait en attendre les résultats.
La commission en question s'était déjà réunie une fois avant le Conseil et doit avoir une séance prochainement, après quoi le Conseil espère que la Municipalité pourra mettre en œuvre des mesures répondant aux besoins de la population. Tout le monde est conscient que rien n'est joué et le Conseil n'avait visiblement pas l'intention d'allumer une polémique en ce moment.


Le bâtiment Swissmedia Center continue à fonctionner de manière optimale, entièrement occupé par des entreprises actives dans le multimédia.

Parmi les communications, trois répondaient à des interpellations et ont donné lieu à quelques réactions plus ou moins critiques.
A l'interpellation de M. Eric Studer (Alt) sur le PPA Bergère, la Municipalité avait répondu par un exposé très fouillé sur les outils dont elle dispose pour gérer le développement de la Ville. En l'absence de M. Studer, M. Alain Gonthier a fait une analyse critique de ce texte, mais personne n'a désiré dupliquer après sa longue intervention.
La deuxième interpellation, de M. Peter Schuseil (VL), concernait la manière dont la Municipalité avait géré ses relations avec l'Association Swissmedia, qui est actuellement en procédure de faillite. M. Schuseil a tout d'abord exprimé sa très relative satisfaction quant à la réponse donnée, avant que MM. Jérôme Christen (VL) et Alain Gonthier reviennent à la charge. M. Christen s'est en particulier appuyé sur la réponse que lui avait donnée le Conseil d'Etat à une interpellation sur le même sujet, qui laissait entendre que le canton n'avait pas à contrôler le fonctionnement de cette association.
Municipal qui représentait la Ville dans le comité de celle-ci, M. Etienne Rivier a répété que notre commune avait certes versé une subvention à Swissmedia, mais pour des prestations contrôlables tenant à la gestion de l'immeuble Swissmedia. Par contre, la Municipalité n'avait pas la charge de vérifier l'usage fait des subventions cantonales. Le débat n'est pas allé au-delà.
Le troisième objet était une interpellation de M. Patrick Bertschy à propos de l'accueil à Vevey des PME. Le rapport de la Municipalité est là aussi riche en informations, notamment des statistiques qui laissent apparaître que Vevey a regagné de nombreuses places de travail (plus de 14'000). Mais, comme l'a relevé l'interpellateur ainsi que M. Alain Gonthier, les outils statistiques dont nous disposons ne sont guère performants, qu'ils soient fournis par la Confédération, le canton ou la région.

Les autres communications n'ont suscité aucun débat, que ce soit l'information sur l'avancement du Collège de Copet, la grille d'analyse d'Agenda 21, la mise sur le marché libre de l'électricité de 4 bâtiments supplémentaires ou le dispositif "Grand Froid" prévu pour cet hiver à Vevey.
Diverses questions ont encore animé la fin de la séance. Mme Sabrina Dalla Palma (Verts) a demandé quand serait achevé le marquage de la Place du Marché et de ses environs, à quoi le Syndic a répondu qu'une publication à la FAO doit intervenir ces prochaines semaines.
M. Manuel Lisboa (PDC) s'est insurgé contre le mauvais comportement de beaucoup de Veveysans en matière de tri des déchets, ce qui conduit aux problèmes actuels.
M. Vladimir d'Angelo (PDC) a demandé des explications sur les travaux d'élagage à Gilamont et l'éclairage insuffisant de cette artère.
Enfin, M. Pierre Butty (Soc) a relevé les problèmes récurrents rencontrés dans l'ancien ex-EPA récemment rouvert avec les ascenseurs. La question préoccupe les services, comme l'a confirmé la Municipale Elina Leimgruber.


L'avenue de Gilamont a suscité deux interventions, ce qui montre l'importance croissante que prend cette artère.