Loading

Le Festival Animai envahit le Rivage

Comme à son habitude, le Festival Animai a envahi le Jardin du Rivage du 22 au 25 mai 2015. Si les concerts ont été cette année déplacés au RKC, ils retrouveront l'an prochain leur place au bord du lac. Grâce au soleil, l'édition 2015 a pu proposer aux enfants toutes les animations prévues.

Cela faisait bien longtemps que ce festival destiné aux enfants n'avait pas connu des journées aussi fastes. Même si le ciel a été parfois menaçant, aucune goutte de pluie n'a perturbé les quatre jours de jeux et d'animations. La forte bise du samedi a pourtant obligé à fermer les tentes, par prudence.

Organisée par le Service Jeunesse de la ville de Vevey, cette manifestation offre une palette d'activités impressionnante.

La traditionnelle soirée finale avec l'Impro s'est tenue cette année à la Salle del Castillo. Par contre, les concerts, régulièrement perturbés par la pluie ces dernières années, ont été reportés au RKC. Cela s'est finalement avéré peu judicieux et il est prévu de les organiser à nouveau au Rivage l'an prochain.


Les services communaux peuvent également compter sur la collaboration de bon nombre d'associations et de clubs, qui ont ainsi une vitrine pour leurs activités tout en offrant des animations gratuites.

Le grand avantage du Jardin du Rivage, c'est qu'il offre à la fois des surfaces en dur et des pelouses. Cela permet de proposer des animations très différentes et pour tous les goûts.

Les activités sportives occupent le plus souvent le bas du parc, et ce sont surtout les trottinettes et les planches qui sont à l'honneur.

Au fil des jours, on a vu le Jardin du Rivage se transformer en skatepark, en babyfoot, en piste de danse ou en château.
Certaines de ces activités se sont également mélangées, comme les démonstrations de capoeira ou les "battles" de danse hip-hop.
Danse et musique ont été très présentes tout au long de ces quatre journées et en début de soirée.

Bon nombre des animations proposées s'adressaient aux familles. Durant le week-end, en particulier, ce n'étaient pas seulement les animateurs qui prenaient en charge les enfants, mais souvent les parents qui prenaient plaisir à participer avec leur progéniture.
L'atelier bricolage, en particulier, a suscité un intérêt indéniable auprès aussi bien des papas que des mamans. On se demande lesquels étaient les plus satisfaits, en fin de parcours, de leur création !

Les activités artistiques étaient également au programme, comme la peinture, la poterie, la création de jeux, un atelier manga, un défouloir à musique. Dans ce domaine, c'était plus souvent les mamans qui se laissaient prendre au jeu !


Les activités sont parfois très minutieuses. Plusieurs garçons ont ainsi relevé le défi de la découpe à la scie pour réaliser un porte-stylo.

Pas de plaisir sans effort: l'un des stands de prévention santé
permettait aux enfants de recevoir un jus de fruit... à condition
d'avoir pédalé pour actionner le mixer !


Le stand maquillage attire toujours autant les fillettes.

Par contre, la création musicale sur tonneaux et casseroles est un paradis pour les bougillons en tous genres.


Les jeux mis à disposition par le Service Jeunesse étaient destinés aussi bien aux enfants de tous âges qu'aux familles.


L'association Viviskes, qui veut raviver nos racines helvètes, reconstitue un village celte et appelle au combat pour des batailles historiques...

Matches d'impro à la Salle del Castillo

La Salle del Castillo a accueilli plusieurs matches lors de la dernière soirée, Lundi de Pentecôte. D'abord le championnat vaudois junior, avec un match Riviera-Burier, deux équpes s'affrontant avec une patinoire et trois arbitres pour accéder à la finale du Carré d'As. Le soir, le spectacle des pros avait un cadre différent puisqu'il s'agissait cette fois de "catch impro". Cela ne change pas grand chose, si ce n'est que la scène n'est pas délimitée par des "bandes" de hockey mais par de simples banderoles. Comme le tout se passe sur scène et que le public est en contrebas, la visibilité est en fait meilleure avec ce système. La soirée a vu deux matches: Suisse-France tout d'abord, puis Suisse-Québec.


L'arbitre Ghiringhelli (en blanc) et le juge suprême Thierry Chevalley encadrent les matcheurs de manière souvent comique en cultivant le second degré.


L'équipe du Québec, pays où sont nés les matches d'impro, est souvent spectaculaire.


Au final, c'est toujours le public qui décide du résultat du match, en présentant la main ouverte ou le poing pour soutenir l'équipe qui a  le mieux réussi son impro.