Loading

Quatre jour de Quais en Fête

La première collaboration de Vevey et La Tour-de-Peilz à l'occasion de la Fête nationale a donné naissance à la manifestation Quais en Fête. Du 30 juillet au 2 août 2015, c'est tout l'espace entre la Place du Marché de Vevey et le port de La Tour qui s'est mis sur son trente-et-un.

Plusieurs événements se télescopaient entre les deux villes à l'occasion de cette fin juillet-début août. Les 40 ans de la Régate des Vieux Gréements, la célébration de la Fête nationale le 31 juillet à La Tour et le 1er août à Vevey, les 150 ans de La Lyre qui justifiaient la réalisation à Vevey de l'émission radiophonique Le Kiosque à Musique, la kermesse du Sauvetage Le Vétéran. En y ajoutant encore une exposition de photos, les autorités des deux communes ont réussi à en faire une fête polyvalente qui a attiré la grande foule, malgré un crachin épisodique durant la journée du samedi.


A l'occasion de la 40ème édition des Vieux Gréements, plusieurs bateaux anciens ont également fait le déplacement de La Tour-de-Peilz et ont paradé devant les quais de Vevey. Les vedettes de ce défilé somptueux ont été, comme bien l'on pense, la Vaudoise, la Galère et la Demoiselle.

Exposition de photographies sur la voile au quai Roussy.  


Lors du vernissage, M. Stefano Stoll, directeur de la Fondation Images, a présenté les photographes (de g. à d.) Gilles Favez, Yves Ryncki et Eric Frigière.

Tout a débuté jeudi 30 juillet avec le vernissage de l'exposition installée par la Fondation Images sur toute la longueur du quai Roussy. Elle a permis de mettre en valeur trois photographes de la région eux-mêmes navigateurs et amoureux des bateaux et du lac.
Leurs œuvres étaient exposées sur les grands panneaux utilisés habituellement pour le Festival Images. L'exposition a été réalisée avec grand soin et le choix de photos a permis à la fois d'apprécier la qualité de leur travail et d'admirer en action les plus beaux bateaux du Léman.
Lors du vernissage, tout le monde s'est plu à reconnaître la très bonne idée que constituait cette exposition. Elle fait en effet le lien entre les espaces animés de La Tour et de Vevey tout en fédérant l'intérêt direct de tous les participants.


Les deux Syndics, MM. Laurent Ballif et Lyonel Kaufmann, se sont tous les deux félicités de cette collaboration renforcée à l'occasion de la Fête nationale. Le Syndic veveysan a même relevé que c'était la première fois à son souvenir qu'il prenait officiellement la parole pour un événement sur territoire boéland, ce qui indique que ce niveau de collaboration était inédit.

L'exposition présentait en perspective les œuvres des trois photographes. Les badauds se rendant du port de La Tour à la Place du Marché avaient donc l'occasion d'admirer à l'aller et au retour les deux faces de chaque panneau.

Fête nationale du 1er Août  

La manifestation officielle du 1er Août à Vevey a bien eu lieu comme chaque année sur le quai Perdonnet, sous la cantine. Mais son déroulement a été quelque peu bouleversé par la présence de la Radio romande et son émission le Kiosque à musique, réalisée entre 11h et 12h30.
C'est ainsi que la partie oratoire s'est déroulée en début d'après-midi, à 14h45, avec le traditionnel lever des couleurs accompagné du salut par les sociétés locales et leurs drapeaux.
Harmonie municipale, La Lyre a accompagné le chant par l'assistance de la Prière patriotique et du Cantique suisse.
Les orateurs ont été cette année le nouveau Président du Conseil communal, M. Peter Schuseil (ci-dessus à gauche), qui a  la fonction de lire le Pacte de 1291. Le discours de la Municipalité a été prononcé par M. Etienne Rivier (ci-dessus à droite), qui a mis l'accent sur l'ouverture du pays et le sentiment d'appartenance.

 

Le lever des couleurs, au son de
La Lyre, est toujours un moment émotionnellement fort.

Si la partie officielle s'est déroulée l'après-midi, le Petit-Déjeuner Patriotique a accueilli la population et les invités sous la cantine dès 8h du matin. La traditionnelle gerbe a été déposée devant le monument aux morts de St-Martin par le Syndic Laurent Ballif. Si la matinée a débuté sous une petite pluie fine, les bénévoles ont pu commencer à essuyer les tables à partir de 10h pour que les badauds et promeneurs puissent profiter de la restauration et des animations mises en place sur le quai par la Société de développement (SDV).

Le Kiosque à Musique de la Radio romande  

S'ajoutant au Petit-Déjeuner patriotique, l'émission populaire de la Radio romande et son animateur Jean-Marc Richard ont attiré la grande foule sous la cantine, et autour pour ceux qui n'ont pas eu la chance de trouver une place à l'intérieur ! Avec sa gentillesse et son bagout, l'animateur vedette a mis tout le monde à l'aise et a encore augmenté sa cote de popularité.


L'invité d'honneur du jour était Henri Dès, qui présentait "sa" version de l'Hymne national, imaginé dans le cadre du concours lancé au niveau national. Même si son texte n'a pas été retenu, Henri Dès le diffuse et son disque connaît un grand succès. Son interprétation au Kiosque à Musique a remporté bien des suffrages et l'on attendra avec curiosité la variante que retiendra le Parlement fédéral pour comparer leurs efficacités respectives...



Si le Kiosque à Musique était à Vevey, c'est surtout parce que M. Pierre Smets, délégué à la communication de la Ville, a suggéré à Jean-Marc Richard de venir chez nous fêter les 150 ans de La Lyre. M. Smets est d'ailleurs la cheville ouvrière de l'ensemble des quatre jours des Quais en Fête.


Sous la direction de Philippe Demierre, La Lyre a été comme d'habitude irréprochable. Elle a eu pourtant fort à faire, puisqu'elle à quitté le Kiosque à midi pour aller jouer à La Tour-de-Peilz, avant de revenir en vitesse à Vevey pour le 1er Août officiel  !

La raison d'être de ce Kiosque à Musique veveysan était bel et bien le splendide anniversaire que fête cette année l'harmonie municipale La Lyre. Sous la direction de son chef Philippe Demierre, elle a interprété avec le talent qu'on lui connaît quatre pièces de son répertoire.
Si l'on peut énoncer un regret à ce propos, disons que les morceaux choisis par la RTS parmi la liste proposée par La Lyre sont demeurés extrêmement classiques, conformes apparemment à ce que animateurs et public attendent d'une fanfare. Quand on connaît la richesse et l'inventivité de notre harmonie, on doit dire que c'est presque du gâchis que de l'avoir cantonnée à ce rôle de fanfare de village...


Un jolie découverte de cette émission a été l'Ensemble de cors des alpes de la Riviera, dont le jeu subtil en a surpris plus d'un.
La foule était dense également autour de la cantine, qui essayait de suivre du mieux qu'elle pouvait l'émission de Jean-Marc Richard.

Jean-Marc Richard s'est prêté avec une grande gentillesse à toutes les manifestations de sympathie, dont la forme la plus répandue actuellement est le "selfie": l'endroit et l'envers, pour ne pas dire l'enfer !
Vieux gréements et barques anciennes  

Du vendredi au dimanche, les beaux bateaux anciens réunis à La Tour-de-Peilz ont régaté pour la quarantième fois. Malgré des airs souvent peu soutenus, leur déploiement au large de la Riviera avait grande allure.


Juste après la partie officielle du 1er Août, les bateaux ont paradé devant le quai Perdonnet avec majesté. Le défilé était commenté au micro par une spécialiste de ces bâtiments tous encore construits entièrement en bois. Et ce n'est pas quelques gouttes qui ont entamé la bonne humeur des spectateurs. 

Kermesse du Vétéran

Faisant en quelque sorte la jonction entre les animations de La Tour-de-Peilz et de Vevey, la kermesse du sauvetage Le Vétéran a très bien joué son rôle dans Quais en Fête. Installées au rond-point Melchers, au port de plaisance, ses cantines ont servi nombre de clients, dont beaucoup ont profité de la spécialité: les filets de perche. Et l'on pouvait être sûr qu'ils étaient bien frais et du lac, puisque ce sont les membres pêcheurs de la société qui ont constitué la réserve, tout juste suffisante pour tenir les trois jours.

Animations en tous genres  


La ville entière de Vevey était en fête, en particulier samedi. Si le temps n'était pas au mieux, avec quelques passages de crachin en début de matinée et durant l'après-midi, cela n'a pas douché les amateurs d'animations. Le Marché folk a connu son affluence habituelle tant sous la Grenette qu'à la Place de l'Hôtel-de-Ville, et les moments musicaux ont connu un grand succès. Les sonneurs de cloches de Vuisternens-près-Romont (ci-dessus) ont suscité en particulier l'admiration des touristes.


Devant l'Hôtel-de-Ville, le Marché folk se jouait également en musique, comme chaque samedi d'été.
Les enfants étaient aussi de la partie pour danser sur le quai.


En mêlant Marché folk, Fête nationale, Kiosque à musique, musiciens de rue, animations internationales et feux d'artifice, les organisateurs ont assuré que chacun pouvait trouver quelque chose à son goût.

Directeur de la SDV, Jean-Louis Kaniewski s'est d'abord concentré, samedi matin, sur le Marché folk, avant de venir soutenir ses bénévoles sur le quai pour les animations de la suite de la journée. 


Devant le Charlys, c'était jazz et salsa qui faisaient danser les passants.

Musiciens de rue et orchestre de jazz se complètent sur le quai.

 Feu d'artifice  

Et comme de bien entendu tout se termine par le superbe feu d'artifice offert par Vevey et les communes voisines du Cercle de Corsier. Le temps était heureusement au sec depuis le début de la soirée, ce qui a attiré la foule habituelle sur les quais. Et le soleil a garanti sa présence pour toute la journée de dimanche...