Loading

La Parade Navale attire la foule et s'assure la clémence du ciel

Malgré des prévisions pas franchement optimistes, la Parade Navale de la CGN a bénéficié d'une fenêtre ensoleillée en ce dimanche 25 mai 2008. La grande foule était présente à Vevey où les animations n'ont pas manqué dès le samedi, avec la fête de Vevey-Est, Animai, le cirque Nock et les Portes Ouvertes du SIGE.


Après des évolutions et une chorégraphie au large, les cinq navires ont passé à deux reprises à proximité du quai Perdonnet, avant de s'en approcher de proue (photo ci-dessous à droite). L'effet d'ensemble s'est révélé saisissant. Après quoi a eu lieu un concert de sirènes à vapeur et un lâcher de ballons, chaque balteau ayant sa propre couleur.

La Vaudoise était également de la partie, et elle a navigué sur le plan d'eau veveysan durant tout l'après-midi. En matière d'animations, la Ville de Vevey avait réuni devant ses quais une foule de barques historiques ainsi que tous les propriétaires de vieux grééments. Ci-dessous à gauche, on voit la cochère L'Aurore, venue avec les gens de Saint-Gingolph. Et une des attractions de cet après-midi, après la fin de la parade, a sans conteste été les Joutes lyonnaises (ci-dessous à gauche), dans lesquelles deux équipes de la Nana de Lausanne se sont affrontées. Chaque équipe était composée d'un bateau à deux rameurs, muni d'une plate-forme à l'arrière, sur laquelle se tient debout un "chevalier" doté d'une longue lance. Lors de chaque assaut, les barques amènent leur lancier en position pour affronter l'adversaire, l'objectif étant naturellement de le faire tomber à l'eau !

 
 


Le VEVEY a été très applaudi naturellement, paré de ses ballons jaunes. La population saura certainement s'en souvenir lorsque, d'ici 2009, ce navire sera mis en cale sèche pour une réfection complète qui va se chiffrer à près de 15 millions de francs.

 


Dans le cadre de la Fête de Vevey-Est qui se déroulait ce même week-end, les autorités veveysannes ont accueilli officiellement leurs homologues de Saint-Gingolph. Le Syndic Laurent Ballif, accompagné de son huissier en grande tenue, a prononcé les paroles de bienvenue d'usage, avant que n'en fassent de même la Présidente de la commune cingolaise valaisanne, Mme Marie-Françoise Favre (tout à gauche sur la photo ci-dessus) et le maire de la commune française, M. Raymond Perret (au micro ci-dessus). La délégation de Saint-Gingolph comptait également de jeunes enfants qui ont interprété plusieurs chansons ainsi qu'une troupe de danseurs en costumes.
Les artistes peintres de l'ARVA avaient quitté leur atelier de la rue d'Italie pour venir peindre sur le quai.

La Barque des Enfants, qui s'appelle maintenant La Demoiselle, était également de la fête, ancrée près du débarcadère de Vevey-La Tour.
Samedi déjà, malgré quelques intermèdes d'averses, le soleil a incité le public à s'installer sur les bancs et aux tables installées à leur intention.

La calèche qui emmenait les promeneurs dans le dédales des stands avait parfois bien de la peine à se faufiler.


Officiant en qualité de hérault, M. Francis Baud a procédé à la "proclamation d'indépendance" du quartier Vevey Orient, avec installation d'un gouvernement doté d'une douzaine de ministres, montée des couleurs au mât et échange de bons procédés et de cadeaux avec les voisins de la "Tour St-Jean", autorité suzeraine de la ville.


Samedi matin, le marché s'était installé au bas de la Place et sur le quai Perdonnet pour laisser l'espace principal au cirque Nock. L'ambiance y a été très agréable et cette disposition a paru enchanter tout le monde.

 

Pour ajouter à l'animation du quai en ce week-end extrêmement chargé, le SIGE avait installé tentes, bancs et tables sur l'esplanade de la station d'épuration. La population de la région était invitée à visiter les installations intérieures et à déguster des entrecôtes de "viande de nos monts" provenant des abattoirs de Clarens. Les enfants n'étaient pas oubliés puisque des jeux, tournant autour de l'eau, avaient été organisés pour eux. L'écho a été très positif puisque près de 1'000 personnes ont participé à la visite.

Ayant débuté ses activités mercredi 21 mai, l'édition 2008 d'Animai a également profité de ce week-end animé pour mettre le point final à une semaine très réjouissante. Grâce à un temps pour une fois convenable, la fréquentation des activités et des spectacles a été élevée. Samedi et dimanche, les jeux et bricolages organisés par la Jouerie de Gilamont ou par des sociétés sportives et culturelles ont drainé les enfants, certains sacrifiant même le spectacle des navires de la CGN pour pouvoir finir leur peinture. Quant aux spectacles du soir, ils ont fait généralement "tente comble", comme les Awkwards (ci-dessous à droite).


Samedi après-midi, c'était la danse qui faisait ses démonstration sous la tente (ci-contre) alors que la soirée était consacrée comme chaque année à l'impro (ci-dessus).

Dans cette rubrique