Loading

Premier événement 2010 pour les 25 ans de l'Alimentarium

C'est samedi 6 mars 2010 qu'a eu lieu le premier grand événement imaginé par l'équipe du musée pour fêter les 25 ans de l'Alimentarium. Pour cette journée Portes Ouvertes, un public très nombreux - record avec près de 2'000 personnes - a suivi les animations durant toute la journée placée sous le thème "Body Instinct".

Mettant en évidence ce qui a fait son succès depuis 25 ans, c'est-à-dire les animations et la participation des visiteurs, l'Alimentarium a également offert des événements inhabituels dans le cadre de cette 1ère journée.
Musique et spectacles ont rythmé la journée, avec même une incursion dans les rues de la ville par les Fribourgeois de  la Guggenmusik Les Trois Canards.
Les courts-métrages primés dans le cadre du 1er Prix de Court étaient projetés en boucle.
Et, ce n'était pas la moindre des attractions, Véronique et Davina sont venues présenter leur vision du corps au XXIe siècle.


Alors que les mamans observent depuis derrière la vitre, les enfants apprécient la fabrication du "chocolat cric crac" dans la cuisine collective de l'Alimentarium Junior. Cet atelier est toujours très apprécié et la journée Portes Ouvertes n'a pas failli à la tradition.


Véronique et Davina ont ravivé bien des souvenirs, et certains amateurs (surtout des dames) n'ont pas manqué de faire le pélerinage de l'Alimentarium pour retrouver l'ambiance des séances de Gym Tonic des années 1980 à la télévision.


Journaliste à la RSR, Daniel Fazan a profité de leur présence pour interviewer les deux sexagénaires qui poursuivent une carrière d'animatrices, entre nostalgie aérobic et tendance zen.

Le site de l'Alimentarium présente des images de cette journée, avec un lien sur Le Matin et la séance de la douche après Gym Tonic...!

Les enfants étaient particulièrement gâtés, avec d'une part la cuisine pour le chocolat (cf. ci-dessus) et d'autre part un atelier Morphing, où ils apprenaient à modifier des photos de visages. En outre, toutes les activités usuelles du musée étaient à leur disposition.

Les parents n'étaient pas non plus en reste, puisque, outre l'accès gratuit aux collections du musée, dont une exposition spécifique sur l'affiche publicitaire, on leur offrait un atelier pour la "Découverte polysensorielle du vin". Il a fait le plein durant toute la journée, suggérant des mariages de perception à l'occasion de la dégustation de différents vins.

La mini-salle de conférence du Musée a vu la projection en boucle des vainqueurs du 1er Prix du Court, lancé par l'Alimentarium l'été dernier en vue de ce 25ème anniversaire. Les lauréats, des petits clins d'oeil humoristiques très réussis, sont Chasse et pomme (P. Walther et S. Dematraz), Der Fitnessteller (S. Eichenberger), Eine Geschichte mit Hummer (S. Nagel) et La minute végétarienne (C. Delachaux). Des prix spéciaux ont en outre été attribués à Cookies (Y. Renzi), Le Festin des Hollandais (N. Paupe), Le poulet ou l'art de se débrouiller (M. Perreten) et Le petit déjeuner en famille (V. Forclaz).

Chroniqueur gastronomique à la Radio romande, M. Daniel Fazan avait accepté d'être l'animateur de différents débats durant cette journée.
Il a notamment accueilli le judoka Sergei Anschwanden (photo ci-contre) pour une discussion sur le thème "Le corps entre contrainte et plaisir".

 

Parmi les animations présentées lors de cette 1ère Journée des 25 Ans, le spectacles Kermesse (photo ci-contre) a peut-être dérouté les spectateurs. Mêlant danse et musique, il présente une vision parodique de l'exercice sportif en chambre. Ce sont trois jeunes artistes veveysans qui présentent ce spectacle (de g. à d.): Tim Messeiller, Aurélien Ballif et Valentine Paley

 

Durant la matinée, le Musée a  fait des incursions au marché avec la Guggenmusik Les Trois Canards. Ses 30 musiciens ont mis de l'animation dans les rues de la ville, signalant l'événement des 25 ans de l'Alimentarium.


Pour l'occasion, Cuche et Barbezat (ci-dessus)avaient créé un spectacle particulièrement dédié au corps et à son fonctionnement. Poussant la démonstration à l'extrêment, un petit film montrait même comme Barbezat "préparait" Cuche pour le repas... (photo ci-contre).