Loading

Reprise estivale du Conseil avec un invité surprise

La première séance du Conseil communal après l'été, jeudi 2 septembre 2010, a permis au nouveau Président, M. Vladimir d'Angelo, un démarrage en douceur. Sans grands objets stratégiques, la seule animation est apparue avec l'accueil mitigé fait à l'invité surprise, le Conseiller national Christophe Darbellay.

Pour voir la vidéo de ce Conseil: http://www.vevey.ch/N7006/ conseil-communal-du-02-09-10.html

Tout le début de la séance a été occupé, après les quelques mots du Président entrant en fonction, par des procédures de renouvellement du Conseil, avec l'assermentation de sept nouveaux membres et les remplacements afférents dans les commissions permanentes.

Auparavant, le Président avait demandé à l'école de musique des écoles de Vevey, Crescendo, d'offrir une introduction musicale.


Entrée en fonction en douceur pour le nouveau Président, M. Vladimir d'Angelo, accompagné de la Secrétaire du Conseil Mme Carole Dind.


Les enfants de Crescendo ont offert la sérénade au Conseil communal.

Dans les objets déposés à l'occasion de cette séance, M. Jean-Pierre Narbel (PDC) revient sur l'arrêt récent du Tribunal Fédéral donnant tort à la ville de Vevey. Obéissant au Conseil, la Municipalité avait en effet remis un passage pour piétons à l'ouest de la rue Aimé-Steinlen, ce qui est interdit dans une zone 30 km/h. M. Narbel demande les intentions de la Municipalité à ce propos, suggérant de réintroduire le 50 km/h pour régler le problème. La Municipalité répondra par écrit.
En outre, trois préavis ont été déposés, dont l'un sera l'objet d'un vif débat le mois prochain, sur le taux d'imposition 2011. Les deux autres semblent moins politiquement chargés, avec l'extension de la garderie des Cèdres et la vente des actions du Vevey-Chexbres, mais sont également très intéressant pour la stratégie générale de la ville.

 
L'affaire du passage à piétons de la rue Steinlen n'est pas terminée...


M. Stéphane Molliat s'est déclaré satisfait des réponses et des efforts de la Municipalité.


Le dossier Apollo a été adopté malgré quelques réticences, le problème du logement étant reconnu par tous les Groupes.

Avant l'été, M. Stéphane Molliat (Vevey Libre) avait déposé une motion demandant à la Municipalité de prévoir des critères dans les appels d'offre permettant de tenir compte de la proximité et de l'engagement social des entreprises. Le motionnaire avait accepté de transformer sa motion en postulat, conscient que la Municipalité fait déjà le maximum dans ce sens, dans le cadre contraignant de la loi. Ce postulat a été renvoyé à la Municipalité pour rapport, malgré l'opposition de certains conseillers de droite craignant une augmentation du carcan réglementaire, ce que l'Exécutif n'est pourtant pas en mesure légalement d'imposer.
Une série de crédits complémentaires de Fr. 249'500, portant principalement sur des dépenses imprévues pour les écoles, a passé avec trois abstentions, M. Werner Riesen (UDC) demandant que les parents paient plus pour le repas des écoliers à midi.
Le troisième préavis municipal proposait la création d'une structure de soutien aux personnes menacées d'expulsion de leur appaortement, avec mise à disposition de logements d'urgence. Cela permettra à la commune d'éviter les frais de logement à l'hôtel pour ces familles, la loi faisant obligation aux autorités de trouver un toit à tous les habitants.
Le débat s'est engagé pour savoir si Vevey devait démarrer seul dans ce projet ou attendre les deux autres villes du district, La Tour-de-Peilz semblant en particulier prête à s'y rallier prochainement. M. Jacques Décosterd (Rad) a suggéré qu'il valait mieux attendre, alors que M. Pierre Clément (Lib) a craint que cette démarche n'attire les personnes en difficulté. Le soutien financier du canton étant garanti et le risque évoqué par M. Clément impossible en raison des exigences posées aux bénéficiaires, le rapport positif de la commission a finalement été accepté à une large majorité, seule une partie de la droite, essentiellement le PLR et quelques UDC s'y opposant.


M. Etienne Rivier (Lib) s'est élevé contre le postulat Molliat, craignant une nouvelle couche de règlements.


M. Stéphane Décosterd (Rad) aurait désiré qu'on ne fasse rien tant que Montreux et La Tour ne se seront pas décidées.


Les cyclistes ont déjà la possibilité de passer dans beaucoup de rues à sens unique ou d'espaces fermés à la circulation.

 

Deux interpellations ont reçu une réponse de la Municipalité. La première émanait de M. Henri Chambaz (Rad) et demandait que toutes les rues à sens unique deviennent accessibles au vélos. Selon l'inventaire distribué en réponse, c'est déjà le cas de la très grande majorité d'entre elles, seuls 1'200m leur demeurant fermés pour des raisons de sécurités. L'interpellateur s'est déclaré satisfait de cette réponse.
Quant à M. Charly Teuscher (Soc), qui s'inquiétait du sort des galets amenés dans le lac par la Veveyse, il a lui aussi été rassuré. Ainsi que le Municipal Marcel Martin l'a précisé, la ville a signé un accord avec le canton afin que ces alluvions soient déposées sur la petite plage à l'ouest de l'embouchure de la Veveyse. Ainsi, les galets pourront reprendre leurs pérégrinations le long de la rive et constituer les frayères dont les poissons ont besoin.
Plusieurs autres communications n'ont suscité aucun débat, comme l'annonce de la consolidation d'un emprunt de 5 millions à un taux très bas de 2,32 sur 15 ans, un rapport sur le bon fonctionnement du Hublot, la structure d'accueil d'urgence de Caritas, et la statistique de la population veveysanne (18'435 habitants, dont 10'406 Suisses soit 56,45%).
La Municipalité a également diffusé un avis de droit sur l'utilisation de l'espace public, en réponse à une question de M. Frédéric Vallotton (Alternatives) sur la manière dont la ville délivre des autorisations aux manifestations publiques.


Les entreprises ne viendront plus emporter les alluvions du bas de la Veveyse pour en faire du matériau de construction mais le redéposeront pour reconstituer des plages.

 

 


Le Municipal Lionel Girardin n'est pas la source du document tombé entre les mains de Vevey Libre.


M. Charly Teuscher s'est plaint du retard pris par le projet de Club-House au port.

Le Conseil a ensuite abordé le feuilleton de l'été, c'est-à-dire la mise sur le site internet de Vevey Libre d'un document de travail devant servir de discussion pour le futur Plan de Mobilité et d'Urbanisation (PMU). Invitée à faire rapport, la Municipalité a expliqué qu'elle n'avait jamais autorisé cette publication, mais que les règlements concernant le travail des conseillers communaux et des membres des commissions municipales ne sont pas absolument clairs. Ne désirant pas alimenter une polémique de peu d'intérêt, l'Exécutif s'est contenté de constater que ce n'est pas le Municipal Lionel Girardin qui a transmis ce fichier et qu'elle n'est donc pas impliquée dans le choix du parti concerné de maintenir ce document en accès libre sur son site.
Les débats ont déjà fleuré bon la campagne électorale, les reproches des partis Libéral-Radical portant sur la volonté apparente de Vevey Libre de tirer avantage d'un document payé par la collectivité et pas encore finalisé. M. Stéphane Molliat s'en est défendu en évoquant la nouvelle Loi sur l'information, qui fait obligation aux autorités de rendre accessibles les documents qui ne sont pas explicitement secrets.
Deux autres sujets ayant suscité bien des remous précédemment ont été l'objet de communications. Tout d'abord, l'annonce de l'ouverture en janvier prochain de l'usine de méthanisation de Villeneuve a contraint la Municipalité de Vevey à revoir son système de ramassage des déchets verts, afin d'assurer une qualité parfaite à la matière première utilisée par l'usine SATOM pour fabriquer du gaz et de l'énergie.
Ensuite, une communication de la Municipalité expliquait les procédures en cours avant que les travaux de construction de la future buvette du port ne puissent démarrer. Comme l'a relevé M. Teuscher: "Les opposants ont simplement gagné une année !".



Le Syndic Laurent Ballif a expliqué que le règlement n'est pas aussi strict qu'espéré quant à la divulgation de documents.


Le Municipal Martin se réjouit du procédé de méthanisation mis en place à Villeneuve.


M. Christophe Darbellay a reçu en souvenir un paquet des vins de la ville de Vevey.

Après une dernière communication reprenant la liste des communiqués de presse de la Municipalité durant l'été, la Municipalité a été sollicitée de préparer pour une prochaine séance un rapport sur l'état d'avancement des travaux des tours de Gilamont.
Alors que le Conseil arrivait à son terme, le Président pria ensuite l'assemblée de rester quelques instants pour entendre les quelques mots prononcés par celui qui était arrivé quelques instants auparavant dans la salle, le Conseiller national valaisan Christophe Darbellay. Celui-ci étant le Président du parti PDC suisse et venant pour féliciter M. d'Angelo de son accession au perchoir, certains conseillers de gauche avaient, lors de son arrivée, exprimé bruyamment leur opposition à sa présence à la table des journalistes. Ils avaient quitté la salle pour les derniers points de l'ordre du jour.
Les membres du Conseil restés dans la salle - et c'était la grande majorité - ont ensuite fait un accueil poli à Monsieur le Conseiller national, qui a prononcé quelques mots en mettant l'accent surtout sur l'engagement nécessaire des parlementaires de milice pour faire fonctionner notre système politique. Il a reçu en guise de bienvenue un échantillon des vins de la ville ainsi que des informations sur l'événement Images 2010.