Loading

Le Baobab déraciné

Après un demi-siècle d'existence, le Baobab a fermé ses portes le 31 mai 2011. Le night-club installé dans les combles du Casino cède la place pour permettre la rénovation de la Salle del Castillo. Son tenancier espère retrouver un emplacement à Vevey pour un nouvel établissement.

La façade du Casino va voir disparaître l'enseigne du Baobab, mais la Ville a déjà fait savoir qu'elle désirait la conserver en souvenir d'un établissement qui a marqué la vie veveysanne durant des décennies.

Au terme de la rénovation du bâtiment, cet emplacement sera profondément modifié. Les espaces occupés par le Baobab seront réaffectés en locaux de réunion et l'entrée sera coiffée d'un "chapeau" supplémentaire augmentant les espaces utiles de la salle. Enfin, le balcon sera réhabilité et redeviendra utilisable pour les spectateurs.

Les deux responsables de la ville en charge de la gestion des propriétés et locaux de la ville avaient accepté l'invitation du tenancier: M. Gilles Altermath (à droite), Chef du service Finances-Gérances, et M. Jean-François Fardel, Adjoint du Chef de service.

Les hôtesses ont fait un dernier tour de piste nostalgique à l'occasion de la soirée d'adieu organisée samedi 28 mai. Mais elles ont assuré le service jusqu'au dernier jour, le mardi 31 mai 2011, date de la fermeture définitive.

Sur la porte d'entrée, il y a dorénavant un petit papillon de remerciement aux clients et amis du Baobab.

 

Ce qui va peut-être rester quelques temps encore, ce sont les célèbres vitrines situées de part et d'autre de l'entrée de la Salle del Castillo. Si elles ont souvent été une gêne pour les utilisateurs de la salle, elles ont également été un support à fantasmes pour les adolescents...