Loading

La Gymnaestrada mobilise la moitié du canton

La manifestation phare de la gymnastique mondiale s'est déroulée à Lausanne du 9 au 16 juillet 2011. L'accueil des 20'000 participants s'est étalé également sur la Riviera, Vevey ayant accueilli les délégations belge et brésilienne.


Lors de la cérémonie d'ouverture, dimanche 10 juillet 2011 au stade de la Pontaise à Lausanne, les 19'000 athlètes se sont ajoutés aux 15'000 spectateurs pour suivre les productions de haut niveau préparées pour eux. 


Parmi les plus remarquées, les gymnastes de Thaîlande ont attiré tous les regards, que ce soit pour leur beauté intrinsèque ou pour le chamarré de leur costume.

 

Les deux mascottes de la Gymnaestrada ont participé au bal inaugural sur la scène centrale de la Pontaise.

A l'issue de l'Ouverture, c'est une véritable marée humaine qui a bloqué le quartier de la Pontaise durant plus d'une demi-heure.

Parmi les orchestres animant la cérémonie, les membres de l'Académie de cors des Alpes avaient pris place sur le toit du stade.

Deux des délégations qui ont pénétré dans le stade avaient un intérêt particulier pour les Veveysans puisqu'elles étaient logées dans notre ville: les 600 participants de Belgique et les 700 du Brésil.

Les délégations du Brésil et de Belgique ont pris durant toute la semaine leurs quartiers dans des établissements scolaires: les Belges à Kratzer et au Clos, les Brésiliens au CEPV et à la Veveyse. Ils ont été logés à la dure, puisque la tradition de la Gymnaestrada veut que les participants ne soient pas hébergés dans des hôtels, mais dans des salles de classe. Ils installent eux-mêmes leur camp si bien que l'hébergement n'est pas un facteur de coût.

 

 

 

L'une des équipes composant la délégation brésilienne pose pour le photographe après le petit-déjeuner.


Pour servir plus de 1'300 repas, les sociétés de gymnastique de la région se sont organisés et ont réquisitionné l'aula du Clos pour les Belges (à gauche) et les Galeries du Rivage pour les Brésiliens (ci-dessus).


Les espaces d'entraînement et de logement ont été mis à disposition, mais c'est surtout plus de 160 bénévoles qui ont été nécessaires pour assurer la réussite de cet hébergement hors normes.

Les autorités veveysannes ont improvisé une petite réception des officiels des deux délégations mercredi 13 juillet en fin de journée. Une quarantaine de personnes ont été reçues par le Syndic Laurent Ballif à la Cave de la Ville. Après quoi, elles ont pu déguster des échantillons de la production viticole veveysanne, avant d'aller manger la fondue dans un café de la place. Le reste des délégations a pris part, de son côté, à une gigantesque raclette servie aux Galeries.

 

 

M. Jean-François Fardel, responsable de la cave, a donné quelques explications et a tiré au guillon le blanc et le rouge. Ces deux pays n'étant pas culturellement habituées au vin, elles ont particulièrement apprécié cette découverte.