Loading

Le Musée de l'appareil photo fête ses 10 ans sur la Place

C'est également la date des 8/9 octobre 2011 que le Musée suisse de l'appareil photographique avait choisie pour fêter les 10 ans de sa présence sur la Place du Marché. Au programme, animation et ateliers ont alterné avec visites guidées, ainsi qu'une première rencontre des collectionneurs.

C'est en 1989 que le Musée a quitté le bâtiment de la Grand-Place 5, à l'ouest de la place, pour s'installer aux Anciens-Fossés. Mais il lui manquait un débouché sur la Place du Marché. Cela a pu être concrétisé en 2001, après rénovation de l'immeuble qui avait accueilli les bureaux de la Fête des Vignerons. Les deux bâtiments sont reliés par un passage souterrain et une passerelle dans les étages supérieures, ce qui donne au Musée une surface lui permettant de mieux présenter ses collections.
Une rénovation importante a été faite ces dernières années dans les étages, et ce 10ème anniversaire est l'occasion de faire des projets pour l'avenir.

Cet anniversaire a également été l'occasion d'un événement particulier, sous l'égide de l'Association des Amis du Musée. Il s'agit de la première Rencontre des amis collectionneurs, qui vise à permettre aux amateurs de ces objets de mieux s'intégrer au pôle de documentation que représente le Musée. Pour les conservateurs, c'est aussi l'occasion de recenser les sources d'informations importantes que peuvent constituer les amateurs.

 

 

L'équipe qui a présidé à cette premère rencontre (de g. à d.): Katia Bonjour, responsable du Centre de documentation; Jacques Martin, instigateur de cette initiative; Mme Pascal Bonnard et M. Jean-Marc Yersin, directeurs du Musée.


Durant les deux jours, le Musée a offert des animations et des ateliers aux enfants et aux adultes, alternant avec des visites guidées. Les amateurs d'images étonnantes pouvaient se plonger dans le laboratoire et ses produits chimiques pour apprendre à faire virer les couleurs. D'autres se sont intéressés à la naissance de l'image animée.

 

Pour les plus jeunes, il était possible de confectionner un ... thaumatrope ! Ce nom barbare cache un joli jeu permettant de faire s'interpénétrer optiquement les deux faces d'un jeton de carton, par exemple un canari qui se retrouve en cage.