Loading

Vevey augmente son taux... sans douleur pour le contribuable !

Comme chaque année, octobre est le mois où le Conseil communal doit adopter son taux d'imposition pour l'année suivante. Malgré deux amendements, la proposition de la Municipalité a été acceptée sans changement le 6 octobre 2011. Il y a 2 points de plus, mais le canton baisse son taux de 2 points pour compenser.

Pour voir la vidéo de ce Conseil:
http://www.vevey.ch/N8517/conseil-communal-du-06-10-11.html  

Le début de la séance a été occupée par deux assermentations et par les remplacements habituels dans les commissions à la suite de ces démissions. Il faut relever qu'après un seul mois de fonctionnement le Conseil est déjà renouvelé pour 3% de son effectif !
A propos des commissions, le Conseil a reçu une information du canton selon laquelle il n'est plus légal d'avoir au niveau communal un organe de recours contre les données informatiques. C'est dorénavant la Loi sur l'information qui s'applique, ainsi que ses voies de recours cantonales. Le Conseil a donc dû supprimer sa commission spécialisée pour cet objet.


Lors du début de fin de Conseil à propos du PAAF, l'association qui assure l'animation d'une cave à côté de celle du Local, en haut de la rue du Panorama, le jeune élu d'Alternatives, M. Gilles Perfetta, intervient pour soutenir ces activités. Derrière lui, on distingue M. Gaël Spieler, le responsable du PAAF, qui suit avec intérêt les discussions du Conseil.


Deux nouveaux membres ont prêté serment, Mme Samantha Mattei et M. Adrien Treccani.

Trois interpellations ont été développées en début de séance, toutes trois demandant une réponse écrite, qui sera apportée lors de la prochaine séance.
M. Vladimir d'Angelo (PDC) a posé un certain nombre de questions sur la Plage de la Place du Marché, qui a été mise à l'enquête l'été passé et a suscité plusieurs oppositions.
M. Jérôme Christen (Vevey Libre) a développé une interpellation touffue sur les questions de vandalisme et d'incivilités, qui appellera une réponse faisant appel autant aux structures intercommunales de Sécurité Riviera qu'aux services communaux.
M. Peter Schuseil (Vevey Libre) a posé quelques questions d'organisation à propos du parcage temporaire installé à plusieurs reprises ces derniers temps sur le bas de l'av. du Major-Davel.


L'avenue du Major-Davel est de plus en plus convertie en parking.

Ce ne sont pas moins de six préavis qui étaient déposés ensuite par la Municipalité, mais sans débat à ce moment-là. Ces objets seront discutés lors d'une prochaine séance du Conseil.
- Réponse au Postulat Chambaz à propos de la circulation au Crosets
- Création de 40 logements subventionnés aux Moulins de la Veveyse îlot D
- Crédit d'étude pour un projet de stade d'athlétisme intercommunal à la Saussaz (Montreux)
- Crédit pour la location d'une patinoire
- Crédits supplémentaires au budget 2011 (2e série)
- Autorisation à la Municipalité pour la gestion de la trésorerie


M. Jacques Décosterd (PLR) veut surtout pousser à un traitement régional du recyclage des déchets.

Le Conseil s'est ensuite penché à nouveau sur le postulat Jacques Décosterd (PLR) demandant que le SIGE coordonne la gestion des déchets dans le district. Cet objet avait été traité en mai et renvoyé à la Municipalité, mais le Conseil d'Etat avait considéré qu'il y avait eu vice de forme et qu'une commission devait l'étudier. C'est donc sur le rapport de cette commission que le Conseil a débattu.
La plupart des intervenants ont reconnu qu'il y avait un problème de coordination régionale dans ce domaine, même si la gestion au niveau de la commune de Vevey était satisfaisante. Plusieurs sujets connexes ont été abordés, et, sur le fond, l'idée de confier cette gestion au SIGE ne convainquait réellement pas grand monde. Mais une majorité du Conseil a toutefois considéré que, comme il s'agissait d'un postulat, on pouvait le renvoyer à la Municipalité qui était libre de faire son rapport dans le sens qui lui paraîtrait le plus judicieux. Le vote a tranché avec 42 oui, 30 non et 2 abstetntions.


En sa qualité de Président du Comité de direction du SIGE, le Municipal Marcel Martin est bien l'interlocuteur idéal pour ce débat. Il est chargé de la réponse à ce postulat.


Les partis de gauche, représentés notamment par MM. Alain Gonthier (ci-dessus), d'Alternatives et Vincent Matthys (ci-dessous) du PS, ont appelé à la cohérence. Les projets proposés tant par la droite que par la gauche nécessitent une assise de financement qui impose de maintenir le taux à 73.           
 

Le sujet le plus important de la soirée était sans conteste la fixation du taux d'imposition pour 2012. La Municipalité proposait de le maintenir à 71, en y ajoutant les 2 points que le canton rétrocède aux communes pour les frais de police, soit 73. L'Exécutif considérait que, vu le résultat insatisfaisant des comptes 2010 et les risques planant sur les recettes fiscales, il n'étaits pas judicieux de baisser le taux.
L'attaque la plus rude contre cette position est venue de l'UDC qui, par la voix de MM. Werner Riesen et Bastien Schobinger, ont porposé de diminuer le taux de 4 points, à 69. Pour étayer leur argumentation, ils ont évoqué la possibilité de couper durement dans l'administrationet  la culture et d'augmenter les tarifs des garderies.
Plusieurs partis se sont opposés à cette idée, notamment Vevey Libre par M. Jérôme Christen, qui a ironisé sur le récent programme électoral des partis qui n'allait visiblement pas dans le sens des économies. Le parti socialiste (MM. Vincent Matthys et Pierre Butty) et Alternatives (M. Alain Gonthier) ont relevé le coût d'une telle baisse, soit au minimum 3,5 millions, alors que le Conseil a accepté des engagements de dépenses.
Un second amendement, proposé par M. Vladimir d'Angelo (PDC), demandait une baisse à 0,50 cts de l'impôt sur les successions pour les enfants. Ce taux est actuellement à 0,75 à Vevey, et cette proposition a également suscité les mêmes oppositions. M. Christen a signalé que les contribuables ont déjà bénéficié d'importants dégrèvements sur cet impôt, et que la plupart des héritiers directs ne paient déjà maintenant pas d'impôt de ce fait.
La proposition de baisse de 4 points d'impôt a finalement été refuseé assez clairement, une partie de la droite estimant cette baisse trop forte. L'amendement d'Angelo a donné lieu à un vote décompté et a été refusé par 40 non, 29 oui et 6 abstentions. Au vote final sur le taux dans son ensemble, le Conseil a accepté le projet municipal assez nettement.


M. Werner Riesen (UDC) est venu avec une proposition de baisse de 4 points, difficilement acceptable même par les autres partis de droite.

Alors qu'il bataillait précédemment dans les rangs de la droite pour une diminution du taux, le nouveau Municipal Etienne Rivier a défendu la position prudente de la Municipalité.


Malgré une longue réponse écrite, M. Pascal Molliat (Vevey Libre) n'a pas été satisfait pour le PAAF.

Au chapitre des communications, les trois réponses à des interpellations ont donné lieu à peu de discussions. Celle de M. Henri Chambaz (PLR) sur la protection des biens culturels et celle de M. Jean-Marc Roduit (PDC) à propos de la fontaine de la Place Robin ont suscité les remerciements de leur auteur.
Celle concernant le local de création musicale, le PAAF, à la rue du Panorama, a laissé l'interpellateur, M. Pascal Molliat (Vevey Libre), plus dubitatif. Il a en particulier souhaité que le sort du PAAF soit pris en compte de manière plus entreprenante par la Municipalité, en particulier en étudiant des possibilités de le déplacer dans un nouvel emplacement.
Le débat sur cet objet n'a pas été très virulent, mais plusieurs conseillers communaux ont considéré que ce n'était pas à la Ville de se substituer aux responsables du PAAF pour trouver un autre emplacement. Il est possible que cet objet resurgisse lors d'une prochaine séance sous une autre forme.


Depuis peu en charge du dossier, la Municipale Annick Vuarnoz a fait part de ses intentions vis-à-vis des associations concernées.


M. Serge Ansermet est venue avec une idée qui a déjà fait ses preuves dans d'autres villes: implanter des ruches à Vevey.

La discussion n'a pas eu à être ouverte sur les autres communcations.
En fin de séance, M. Serge Ansermet a déposé un postulat demandant à la Municipalité d'étudier l'implantation de ruches dans la ville. Il a été transmis directement à l'Exécutif pour rapport, le Municipal Marcel Martin évoquant malicieusement que ces abeilles pourraient être plus utiles pour sécuriser certaines zones que des caméras de surveillance !
Quelques questions ponctuelles ou informations ont encore été évoquées:
- éclairage des horodateurs (Jean-Pierre Narbel, PDC);
- nouvelles fresques à la Place Robin (Jean-Marc Roduit, PDC);
- demande d'une information statistiques sur les impôts (Christian Roh, PLR);
- projet de construction à la Place Robin (Jérôme Christen, Vevey Libre).


M. Jérôme Christen est intervenu sur des projets de constructions à la place Robin, qui feront l'objet d'autres interventions.