Loading

Comptes 2011: la soupe à la grimace !

C'est en exprimant ses inquiétudes et son mécontentement que le Conseil communal a adopté, le 21 juin 2012, les comptes 2011 de la Ville de Vevey. Le déficit de 6,4 millions est un signe clair que des mesures strictes doivent être prises dès maintenant et encore plus pour le budget 2013.

Pour voir la vidéo de ce Conseil:
http://www.vevey.ch/N8646/conseil-communal-du-21-06-12.html?C=661

Avec encore les objets restants de la séance précédente à liquider avant de commencer l'ordre du jour, le Conseil se préparait à une longue soirée. L'objet principal devait naturellement être la discussion sur les comptes, mais cela n'a pas empêché le corps délibérant de passer du temps sur des objets de moindre importance en relation avec l'actualité.


Un long débat a été lancé par la question de la taxation des terrasses, qui a débordé sur le fonctionnement de Sécurité Riviera et sur la régionalisation.

Après les annonces et communications diverses de début de séance, trois interpellations ont été déposées avant même d'attaquer les objets mis à l'ordre du jour.
M. Christian Roh (PLR) s'est fait le porte-parole des restaurateurs et hôteliers de la place, qui ont reçu une facture pour l'utilisation de leur terrasse. Ce montant est augmenté par rapport à la situation antérieure, parfois de manière importante. Un mouvement de fronde est prêt à se lever face à cette situation. En réponse, le Municipal Rivier en charge de la Sécurité et le Syndic Laurent Ballif n'ont pu que rappeler que, depuis cette année, l'ensemble des tâches de la police du commerce est transféré à l'Association Sécurité Riviera (ASR), l'organe intercommunal que les dix communes du district ont décidé de charger de l'exécution de toutes les tâches de police. Les réclamations sont donc à adresser au Conseil intercommunal de l'ASR. Cette discussion a mis en évidence une certaine grogne face à la perte de compétence des Conseils communaux dans la situation de fusion partielle qui est la réalité actuelle de la Riviera (Police, Incendie, Eaux-Egoûts, Social, etc.). Une réponse écrite sera apportée ultérieurement.
La deuxième interpellation, de M. Jean-Jacques Burgi (PLR), demandait des précisions sur l'apéritif organisé par le Service de la Culture après le vote positif sur la rénovation de l'Oriental. La Municipale Annick Vuarnoz a tenté de le rassurer en précisant que c'est à peine quelques centaines de francs qui ont été utilisées pour remercier les personnes qui ont apporté leur appui (commerçants, hôteliers, artistes) à ce projet.
Enfin, M. Jérôme Christen (Vevey Libre) a interrogé la Municipalité sur le fonctionnement de la pépinière d'entreprises gérée par Swissmedia et les intentions de la Municipalité de poursuivre cette collaboration. Le Syndic Laurent Ballif lui a répondu qu'il s'agissait d'un accord signé et largement financé par le canton et que c'était ce dernier qui évaluait l'efficacité de cette structure. Une réponse plus complète sera apportée par écrit.

Les objets restés en rade lors de la séance précédente n'ont donné lieu qu'à quelques échanges verbaux.
M. Werner Riesen (UDC) (photo ci-contre) a demandé des explications complémentaires concernant le coût des repas chauds à domicile, à quoi la Municipale Annick Vuarnoz n'a pu que répéter qu'il s'agit d'un problème à gérer entre l'association ad hoc et les soins à domicile. Les bénéficiaires ne sont en aucun cas obligés d'acheter les repas à cette association.
Mme Fabienne Despot (UDC) a remercié la Municipalité pour les précisions historiques apportées à propos du statut légal du Jardin Doret, et M. Jérôme Christen a exprimé sa satisfaction quant à la réponse, et à l'action, de la Municipalité afin de contribuer à la conversion des cinémas Rex au numérique.
Les communications de la Municipalité sur l'étude à entreprendre pour vérifier la stabilité du quai Perdonnet, le rapport de la Commission régionale d'aménagement du territoire (CORAT), l'action sportive en faveur des jeunes "Open Sport" et l'état des procédures à propos de la Halle Inox n'ont pas donné lieu à discussion.



Le Consei s'est ensuite attaqué à l'objet principal de la soirée, l'évaluation du fonctionnement de la Ville en 2011. L'adoption des comptes annexes tant de la Communauté intercommunale d'équipement du Haut-Léman (CIEHL) que du Fonds culturel Riviera a été unanime et sans discussion. Les choses ont été un peu plus longues pour la Gestion et les Comptes de la commune !
Le rapport de gestion de Vevey est un gros document de format A4 de 214 pages ! Il est destiné à informer les conseillers communaux sur l'ensemble du fonctionnement de la ville, mais également à servir de recueil d'archives sur le long terme. Il passe ainsi en revue le détail du fonctionnement des services ainsi que les événements qui se sont déroulés sur notre territoire.
La Commission de gestion a consacré un grand nombre d'heures à l'étude de ce document, à sa discussion avec les chefs de service et les municipaux, puis à la rédaction de son propre rapport de 35 pages. De tout ce travail, il restera essentiellement les quelques questions complémentaires posées en séance par M. Alain Gonthier (Alternatives), auxquelles la Municipalité a répondu de manière claire, et sept voeux de la Commission auxquels une réponse écrite précise a été apportée.
La réponse écrite à ces voeux a été acceptée sans autre commentaire par le Conseil pour quatre d'entre eux. Le voeu d'être mieux informé sur les activités Jeunesse, relayé par Mme Joëlle Zaugg (PLR), a donné lieu à une promesse complémentaire de la Municipale Elina Leimgruber, tout comme celui sur la fomation des concierges à la demande de M. Stéphane Molliat (Vevey Libre), conforté par le Syndic Laurent Ballif.
Celui qui a été le plus controversé avait trait à la médiation Ecole-Famille, où la Commission préconisait une augmentation de poste pour répondre à la demande. Après que M. Jean-François Martin (Soc) (photo ci-contre) eut expliqué précisément, du fait de sa connaissance des rouages scolaires à l'interne, le rôle et le statut de cette fonction, les avis sont demeurés partagés au sein du Conseil quant à l'opportunité d'augmenter l'effectif du personnel en cette période de vaches maigres. La Municipalité jugera de la possibilité de l'inclure au budget 2013.
Le rapport de gestion, quant à lui, a été adopté à l'unanimité avec 3 abstentions.

Est venu ensuite le débat sur les comptes 2011, qui bouclent sur un déficit de 6,4 millions et un autofinancement quasiment nul. Cette situation est préoccupante et a donné lieu à un constat partagé, sur le fond, par tous les partis: il est nécessaire de prendre des mesures importantes afin de rétablir l'équilibre financier de la commune et de reconstituer un autofinancement suffisant, en principe de 6 millions par année, pour financer les investissements à venir.
Les nuances partisanes se sont exprimées soit dans l'analyse, soit dans les remèdes envisagés. MM. Bastien Schobinger et Werner Riesen (UDC) ainsi que Christian Roh et Patrick Bertschy (PLR) mettent l'accent sur une politique sociale jugée trop généreuse (garderies, filet social). Les mesures préconisées sont donc de mieux responsabiliser les bénéficiaires et de les faire participer plus largement au financement.
De leur côté, MM. Alain Gonthier et Jean-Pierre Boillat (Alternatives) ainsi que Roland Rapin (Verts) et Vincent Matthys (Soc) ont mis en évidence le déséquilibre provoqué par les diminutions de recettes (baisse cantonale des impôts des entreprises, effet péréquatif) et l'augmentation des coûts (facture sociale), facteurs dont la maîtrise n'appartient pas aux communes.
Les représentants de Vevey Libre (M. Jérôme Christen) et du PDC (M. Vladimir d'Angelo) ont exprimé un avis similaire quant au constat, le premier invitant en particulier la Municipalité à se doter d'outils de pilotage permettant la comparaison avec d'autres communes.


M. Christian Roh est intervenu au nom du PLR.



Le débat a évité les affrontements plus plus vifs, tout le monde étant en réalité conscient de la gravité de la situation et considérant qu'il n'était guère utile de chercher à "avoir raison" à tout prix dans ces circonstances.
Le Municipal des finances, M. Etienne Rivier (photo ci-contre), a présenté et commenté un tableau mettant en évidence les chiffres 2011, et en particulier la nécessité de recréer la marge d'autofinancement, plus décisive en réalité pour l'avenir des comptes communaux que le bénéfice apparent.
Le Syndic Laurent Ballif a exprimé la vision politique de la Municipalité sur cette année 2011. Il a relevé que tous les intervenants ont confirmé que la comptabilité reflétait la réalité et que les faits sont bel et bien là: des mesures sont à prendre immédiatement. La Municipalité a d'ores et déjà infléchi l'utilisation du budget 2012 pour remédier quelque peu à cette situation. Elle a, de plus, donné des consignes strictes et entamé la préparation du budget 2013 dès le mois de mars, pour avoir le temps de mettre en oeuvre des mesures contraignantes qui pourraient être nécessaires. La situation définitive de la commune sera connue en septembre, au moment où le canton publiera son décompte final de la péréquation 2011, mais la Municipalité ne veut pas attendre cette date.


La Municipale Annick Vuarnoz (ci-dessous à gauche) a, pour sa part, apporté des nuances concernant la prétendue générosité de la politique sociale veveysanne. Souvent, les normes nous en sont imposées par le canton ou la Confédération. Et, concernant les garderies, leurs coûts sont parmi les plus bas du canton et font l'objet de mesures qui ont permis de les diminuer encore.

Après ces échanges demeurés malgré tout courtois, le Président Eric Oguey a décidé de mettre fin aux discussions, tout semblant avoir été dit, et a passé au vote. Le Conseil a ainsi adopté les comptes 2011 à une très large majorité, avec 7 oppositions (UDC) et une vingtaine d'abstentions (PLR et PDC essentiellement).
Au terme de ce point de l'ordre du jour, les débats se sont conclus par quelques questions ponctuelles auxquelles la Municipalité a apporté réponse, puis le Président a levé la séance, pratiquement au moment où éclatait, à quelques mètres de là, la liesse à la suite de la victoire du Portugal à l'Eurofoot !