Loading

La "Rançon de la Gloire" en fin de tournage

Le film de Xavier Beauvois "La Rançon de la Gloire" arrive en fin de tournage. L'occasion pour les autorités et l'équipe du film de se rencontrer et de remercier tous ceux qui ont concouru à la réuisste de cette opération. En attendant une grande avant-première à Vevey dans quelques mois.

Après trois mois de tournage, c'est la dernière semaine qui va débuter pour toute l'équipe du film. Afin de marquer cet événement, la Municipalité avait invité aux Trois-Couronnes, vendredi 3 mai 2013, toute l'équipe de Xavier Beauvois, en particulier son acteur principal Benoît Poelvorde.
Mais cette manifestation, à laquelle les dirigeants du tourisme régional et cantonal avaient tenu à s'associer, a servi également à s'échanger des remerciements mutuels. La Municipalité a ainsi associé dans cette réussite tous les services qui ont su s'adapter aux demandes des professionnels. Quant aux gens du cinéma, ils ont fait part de leur entière satisfaction quant aux conditions dans lesquelles ils ont pu travailler.
Installée depuis janvier dans les locaux de l'ex-EPA, l'équipe va tourner jusqu'au 12 mai. Tout le matériel sera ensuite évacué afin que les travaux de rénovation du bâtiment puissent débuter à fin mai.
Le montage du film, qui s'est fait jusqu'à maintenant sur place, sera achevé au domicile de Xavier Beauvais, puisque c'est son épouse qui en a la charge.


Prononçant quelques mots, le cinéaste Xavier Beauvois (ci-dessus en présence du délégué à la communication de la Ville M. Pierre Smets) a rassuré les Veveysans quant aux conditions météorologiques rencontrées. Il avait procédé à des repérages durant un mois et avait eu trente jours de beau. Quant au tournage, qui est censé représenter la période de février-mars 1978, la pluie, le froid et la brume sur le lac se sont révélés des conditions idéales. "Le seul jour où nous avons dû interrompre le tournage, c'était mercredi dernier, car il y avait trop de soleil !" a-t-il précisé.

Fidèle à sa réputation, Benoît Poelvorde s'est révélé très proche du personnage extraverti qu'il a l'habitude de camper au cinéma. Il s'est prêté avec bonne humeur à la tradition des photos-souvenirs, comme ont pu en profiter le Président du Conseil communal M. Patrick Bertschy et le Syndic Laurent Ballif.

La présence de c ette équipe de tournage à Vevey n'a pas grand chose à voir avec le hasard. D'une part, l'histoire elle-même retrace l'épisode tragi-comique de l'enlèvement du cercueil de Charlie Chaplin, peu de temps après sa mort à Noël 1977. Les contacts avec la famille Chaplin ont été fructueux, les archives ont été ouvertes et un des fils, Eugène Chaplin, joue un petit rôle dans le film.

Mais il aurait été possible de réaliser ce film ailleurs, voire en studio. C'est là que le délégué à la culture de la Ville, M. Stefano Stoll (photo ci-contre), a tenu à souligner le rôle joué par la petite agence créée par la Ville Film Location Riviera. Celle-ci promeut les paysages et les conditions de travail auprès des réalisateurs, et plusieurs réussites sont déjà venues couronner le travail réalisé par l'agence installée dans les locaux de la gare de Vevey.

Cette réception a été l'occasion d'une autre rencontre, imprévue celle-là. Les invités ont en effet découvert avec surprise que l'acteur américain Peter Coyote, connu particulièrement pour ses rôles policiers, logeait actuellement aux Trois-Couronnes.
Il s'est déclaré tout à fait conquis par Vevey et ses environs. Ce fut là aussi l'occasion d'une photo souvenir, Peter Coyote posant avec le Syndic Laurent Ballif et la Municipale Elina Leimgruber.

Durant toute la journée, l'équipe avait occupé le bâtiment historique de l'Hôtel-de-Ville et ses alentours. La scène sur le porche donnant sur la Place de l'Hôtel-de-Ville était particulièrement intéressante, puisque c'était une mise en abîme: le cinéaste filme en effet une équipe de tournage de télévision de 1978 en train d'interviewer le Syndic à propos de l'affaire. Cela se reconnaît au matériel utilisé par la "TSR", en particulier le moniteur de contrôle en noir et blanc.


Xavier Beauvois dirige ses acteurs.

Samedi, le tournage s'est concentré sur le poste de police et ses alentours. On a ressorti un ancien bus VW à feu bleu, et des échaffaudages impressionnants ont été montés derrière le bâtiment pour porter les projecteurs.