Loading

Animai ou... Animars ?

C'est un triste week-end de Pentecôte que nous avons connu cette année. Du 16 au 20 mai 2013 s'est déroulé un Animai habituellement synonyme de printemps. Mais, cette année, le froid et la pluie ont gâché la fête, même si toutes les animations se sont déroulées selon le programme.


Installées comme à l'accoutumée au Jardin du Rivage, les tentes et espaces de jeu d'Animai ont eu de la peine à attirer le pbulic, rebuté par le froid surtout.


Responsable d'Animai pour le Ville de Vevey, Gayané Rossier pouvait se féliciter que toutes les animations aient pu se dérouler selon le programme.


La meilleure journée aura été le samedi, où le soleil a daigné faire de larges apparitions. Mais, en raison du froid, les familles ne sont pas restées pour les spectacles de la soirée, qui ont chaque jour eu quelque peine à démarrer. Heureusement que la fréquentation a été plus forte une fois la nuit tombée. Mais le chiffre d'affaire des stands n'a certainement pas été à la hauteur des espérances.
Soirée d'impro lundi 20 mai au Théâtre

Pour ses 30 ans, l'an dernier, Animai avait innové en tenant sa soirée impro du dernier soir au Théâtre municipal. Cette expérience positive a été reconduite cette année, ce qui a assuré une salle pleine à ce spectacle. On regrettera toutefois d'avoir vu disparaître le concept de "match d'impro", avec le rink et les appréciations du public. Par contre, sous l'infatigable impulsion de Thierry Chevalley (ci-dessus à droite). les comédiens ont retrouvé le concept du grand écran de fond de scène sur lequel un dessinateur projette ses créations au fur et à mesure du déroulement de l'action.


L'écran est un véritable partenaire pour les improvisateurs. Il peut également être un pense-bête ou un index des rôles à jouer, comme ci-dessus où chaque comédien doit choisir une case. Le public a beaucoup ri et a apprécié le spectacle présenté, et l'a fait savoir en applaudissant les protagonistes au salut final.