Loading

Fin d'année en douceur pour le Conseil communal

Ayant déjà bouclé le budget la semaine précédente, le Conseil communal a mis un terme à son année politique le 11 décembre 2014 avec une séance courte et apaisée. Le choix du Président de siéger à del Castillo a permis de tester une autre disposition de la salle rénovée.

Pour voir la vidéo de ce Conseil:
http://www.vevey.ch/N14661/conseil-communal-du-06-11-2014.html

Avec un ordre du jour ne comportant que des communications et quelques interpellations, le Président Bastien Schobinger espérait boucler la séance en une heure.
il a manqué son pari, mais de quelques minutes seulement. Les conseillers communaux ont ainsi pu profiter de la fin de la soirée autour d'un verre servi par la Ville.


Les Conseillers communaux ont eu l'impression de se retrouver très loin les uns des autres avec la disposition des deux travées dans la nouvelle salle. Les micros, après quelques petits réglages d'écho, se sont révélés adaptés à cette nouvelle situation. Le Président et la Municipalité étaient installés sur le pro-scénium à mi-hauteur.

Le premier point de la soirée a été le plus controversé. M. Alain Gonthier avait interpellé la Municipalité à propos du regroupement du personnel chargé par le canton de gérer le Revenu d'Insertion (RI). A partir du 1er janvier prochain, ces personnes seront engagées par le Centre social régional (CSR), qui a récemment pris ses quartiers dans le nouveau bâtiment administratif de la Place Ste-Claire.
Selon M. Gonthier, le Comité directeur de la Région d'action sociale (ARAS) a déclenché un mouvement de résistance en n'associant pas le personnel à l'élaboration de son nouveau statut. La Municipale Annick Vuarnoz lui avait déjà répondu par oral en novembre, mais elle a pris la peine de fournir également une réponse écrite. Réagissant à cette réponse, M. Gonthier en a fait, comme à son habitude, l'exégèse mot à mot, contestant la vision des relations employés-employeur qu'elle serait censée contenir et reprochant à la Municipalité de Vevey sa passivité dans cette opération de regroupement régional.
S'appuyant sur le fait que le personnel, malgré quelques hésitations, a finalement pleinement adhéré au nouveau statut et signé les contrats d'engagement au CSR, la Municipale a maintenu la position exprimée dans le texte distribué au Conseil. Celui-ci n'ayant pas fait mine d'intervenir dans cette controverse, le débat s'est arrêté.
La seconde communication de la Municipalité, faisant l'inventaire des montants versés en 2014 au titre de l'Aide aux pays en voie de développement (Fr. 60'000.-) et de l'Aide humanitaire en cas de catastrophe (Fr. 20'000.-), n'a pas suscité de discussion.


Alain Gonthier a lu une longue analyse du texte de la Municipalité.


La Municipale Annick Vuarnoz a répondu aussi bien sur le CSR que sur les problèmes de police en lien avec les vols de vélo.

Trois interpellations ont été déposées ensuite. La première, lue par M. Eric Studer (Alterntatives) revient sur le débat à propos du PPA Bergère-Savoie et conteste l'argumentation du Syndic. Il y sera répondu par écrit lors d'une prochaine séance.
Une autre interpellation bénéficiera aussi d'une réponse écrite, celle de M. Peter Schuseil (Vevey Libre) à propos de la faillite de l'Association Swissmedia. Le Municipal Etienne Rivier a toutefois insisté sur le fait qu'une procédure de faillite est en cours et qu'il n'est pas possible de répondre immédiatement. Par contre, les informations nécessaires devraient être disponibles d'ici fin janvier.
La troisième interpellation, déposée par M. Stephan Molliat (Vevey Libre), évoque le vol de vélos et s'insurge contre l'apparente désinvolture avec laquelle Sécurité Riviera (ASR) semble traiter cette question. Les Municipaux se sont mis à trois pour contester cette vision. Mme Annick Vuarnoz, membre du Comité directeur de l'ASR, a tout d'abord précisé que les chiffres de ces délits sont très stables et relativement modestes (une centaine de cas par année). Ensuite, le Syndic Laurent Ballif et la Municipale Elina Leimgruber ont évoqué les projets en cours, notamment celui d'une vélo-station sécurisée à la gare où les deux -roues pourront être surveillés et même remis en état, contre paiement. Cette réponse a satisfait l'interpellateur, qui désirait surtout attirer l'attention sur ce problème.

Au chapitre des questions et propositions, la Municipalité avait annoncé deux communications orales.
Tout d'abord, le Syndic a évoqué la taxe au sac et surtout la taxe forfaitaire destinée à couvrir les frais de récolte des déchets sur l'espace public. Cette taxe, fixée à Fr. 80.- pour 2014, n'a pas été perçue cette année, le Conseil ayant décidé qu'elle serait automatiquement remboursée aux assujettis. Seulement, le Préfet a relevé que la Municipalité manquait d'une base légale pour procéder à ce remboursement. En effet, ladite base légale existe dans l'arrêté d'imposition voté pour 2015, mais pas dans celui portant effet en 2014. La Municipalité, ainsi que l'a précisé le Syndic au terme de cette communication, a décidé ce nonobstant de ne pas facturer la taxe en 2014 vu la difficile mise en oeuvre du nouveau système de récolte des déchets cette année.
Le Municipal Etienne Rivier a ensuite évoqué la démarche Enjoy Vevey menée par Montreux-Vevey-Tourisme, qui vise à améliorer la manière d'accueillir les touristes dans notre ville, comme cela a également été tenté dans d'autres régions de Suisse. Il a averti que le Directeur de cette opération prendrait contact avec les Groupes pour leur présenter le projet.
Enfin, Mme Fabienne Despot (UDC) a posé une brève question sur le parcage à Plan-Dessous, à laquelle il lui sera répondu lors de la prochaine séance.


Le Municipal Rivier a exprimé son enthousiasme pour Enjoy Vevey.


Après quoi, le Président a levé la séance et les Conseillers se sont retrouvés à l'arrière de la salle pour un sympathique apéritif de Noël.