Loading

La Fête de la Danse bénéficie enfin du soleil

Après quatre éditions perturbées par la pluie, la Fête de la Danse a connu, les 9 et 10 mai 2015, des condiions idéales pour un déroulement en plein air. Démonstrations, spectacles et  cours ont animé cette année les alentours de la Place du Marché, après avoir parcouru les autres quartiers les années précédentes.


Le Jardin du Rivage a accueilli les expériences de l'Atelier des cinq rythmes, attirant une participation très hétéroclite.

Les événements spécifiques étaient nombreux dans le cadre de la Fête de la Danse, qui célébrait sa cinquième édition à Vevey. Au niveau national et international, la manifestation en est à sa dixième édition, et cette année ce sont 21 villes suisses qui s'étaient associées à la fête.

Les différentes salles du Casino du Rivage ont accueilli de nombreux cours ouverts à tout détenteur d'un passe général de la Fête, pour le prix de 15 francs. Danses de salon, danses traditionnelles, hip-hop, capoeira, danse contemporaine et expression ont été enseignées par des professeurs des différentes écoles de danse de la ville.


En extérieur ou la Salle del Castillo, différentes performances, démonstrations et des ateliers participatifs ont été présentés. Le public s'est prêté avec plaisir au jeu, que ce soit comme spectateur complice à la rue Louis-Meyer (One One One, cf. ci-dessus) ou comme danseur samedi soir au bal Soul Train aux ordre de l'animateur grimmé.


Des lieux surprenants étaient exploités pour des spectacles, comme la cour du Conservatoire (ci-dessus) ou les vitrines des Galeries du Rivage (ci-contre).
Les plus jeunes n'ont pas été oubliés, avec une Surboum dans les locaux d'Animation (ci-dessous).

Le Théâtre accueille la Danse à l'Ecole


Pour la troisième fois, les écoles de Vevey présentaient au Théâtre le résultat, souvent enthousiasmant, de l'opération pilote de danse à l'école. Cinq danseurs  professionnels sont allés une fois par semaine chacun dans une classe et ont travaillé des chorégraphies très élaborées.
La salle était donc pleine de parents, auxquels les enfants sur scène faisaient parfois un petit coucou. Mais la qualité du spectacle a encore une fois surpris même ceux qui n'avaient pas de raison familiale d'apprécier le résultat !

Re-création de l'Affaire Wettstein par ADN Dialect


Remettant en scène son formidable spectacle déjà présenté l'été dernier dans sa petite salle de Swissmedia, la compagnie d'Angelo dello Iaconno et Marion Dill a véritablement enthousiasmé le public par la richesse de cette Affaire Wettstein mêlant qualité artistique et humour déjanté.