Loading

Le Collège s'impose sans faire trop de vagues

Il n'y avait presque qu'un seul point à l'ordre du jour du Conseil communal du 3 septembre 2015, le crédit d'ouvrage de 56 millions pour le futur Collège de Copet. Malgré un tir de barrage du PLR et de l'UDC, le projet a été accepté à une très large majorité et ne sera vraisemblablement pas l'objet d'un référendum.

Pour voir la vidéo de ce Conseil:
http://www.vevey.ch/N15874/conseil-communal-du-03-09-2015.html

Le menu de cette soirée, où les préavis et les communications de la Municipalité étaient rares, a donc consisté en un seul débat d'une heure et demie sur le Collège et en une série d'interventions venant du Conseil. Chacune a donné lieu à un petit débat, la plupart devant revenir à l'occasion d'une réponse écrite de la Municipalité.
Quatre nouveaux conseillers ont été assermentés en remplacement de M. Jérôme Christen (Vevey Libre), élu à la Municipalité, ainsi que des démissionnaires Mme Béatrice Jaton (PLR) et MM. Philippe Dejardin (PLR) et Philippe Hofstetter (VL).
Ensuite, les deux motions déposées avant l'été ont vu leur commission respective désignée.




Le nouveau Président M. Peter Schuseil a pris les commandes du Conseil avec assurance, soutenu par la Secrétaire Mme Carole Dind, toujours fidèle au poste. Le Président a commenté l'oeuvre qu'il a choisie - privilège du Président - pour son année au perchoir. Il s'agit d'un des dessins réalisés dans le cadre de Pictobello de cette année, dont le contenu fait allusion à la campagne de votation alors en cours à propos du projet de démolition-reconstruction de Bergère.


Prestation de serment des nouveaux conseillers Mmes et MM Xavier Rithetti, Jadranka Jobin (main levée), Marcia Cianna et Philippe Herminjard.

En début de séance, deux interventions ont été déposées. La première est une interpellation de M. Charly Teuscher (Soc) à propos d'un message posté sur Facebook par un Chef de service de la commune durant la campagne électorale de l'élection complémentaire à la Municipalité. L'interpellateur demandait comment l'Exécutif évalue cette intervention d'un employé en regard du droit de réserve. Le Syndic Laurent Ballif lui a répondu qu'il a fait faire une analyse de son règlement du personnel et que les deux articles concernant le devoir de réserve et le devoir de loyauté ne couvrent pas l'action privée des employés lorsqu'ils agissent hors de leur poste de travail et hors de leur domaine d'activité à la commune. L'intervention d'un Chef de service sur Facebook est toutefois peu judicieuse selon les expériences évoquées récemment devant le Conseil.
M. Stéphane Molliat (VL) a ensuite déposé une motion demandant que la commune tente d'acheter l'actuel parking de Nestlé dans la parcelle Klausfelder, près des terrains de Copet. Cette construction pourrait servir à long terme de réservoir pour les spectateurs des matches et de la salle omnisports du futur Collège de Copet et répondre également aux besoins du quartier. Si cette proposition a été considérée comme intéressante de tous bords, différents problèmes ont été soulevés comme le coût et la rentabilité de cet investissements, les projets déjà existants de réaffectation de cette parcelle et le risque d'accroître la circulation dans le quartier. Au vote, le Conseil a finalement refusé d'envoyer directement cette motion à la Municipalité par 40 non contre 20 oui et quelques abstentions. Par contre, cet objet sera soumis à l'étude d'une commission et reviendra ensuite devant le plénum.

Trois préavis ont été déposés et feront l'objet d'un débat lors d'une prochaine séance: crédits complémentaires au budget, achat d'une balayeuse et réponse au postulat Despot sur les macarons de parcage.
Ensuite est intervenu l'objet principal, le crédit d'étude pour le futur Collège de Copet. Une commission s'est plongée longuement sur ce projet à 56 millions, après une procédure de participation des habitants du quartier. Son rapport va même plus loin que les intentions de la Municipalité et propose des amendements alourdissant la facture.
Les positions sont apparues d'emblée très tranchées, même si tous les orateurs ont affirmé leur soutien aux constructions scolaires et souvent même à ce projet précisément. Mais les objections semblent pour certains rédhibitoires: l'UDC Werner Riesen met le doigt très clairement sur le coût qu'il estime insupportable pour le budget communal. Il est rejoint sur ce point par les PLR Mme Danièle Kaeser et MM. Thierry Assaf, Patrick Bertschy, Victor Marinelli et Christian Roh. Ces derniers ajoutent des reproches supplémentaires concernant le coût des aménagements complémentaires, les autres collèges à rénover et l'absence de parking, ce dernier point focalisant de nombreuses réticences.
Parmi les supporters du projet, le besoin indiscutable en nouvelles salles de classe est mis en évidence, le plan de financement étant maîtrisé même si cela implique une réduction drastique des futures ambitions en matière d'investissement. Les représentants du PS (Mme Muriel Higy), des Verts (M. Antoine Stubi) et Alternatives (M. Alain Gonthier) se sont exprimés clairement. Ils ont été rejoints par le PDC (MM. Vladimir d'Angelo et Jean-Marc Roduit), M. Roduit s'inquiétant toutefois des blocages dus aux recours et du coût supplémentaire que cela implique. Mme Christiane Lavanchy (Verts) dépose un amendement supplémentaire pour prévoir une future cuisime professionnelle, soit +300'000 francs.


M. Christian Roh a cherché à élargir la liste des points contestables ou obscurs dans le projet du futur Collège de Copet.


La Municipale Elina Leimgruber a pu présenter ses arguments devant un Conseil globalement favorable au projet.

La Municipalité donne ses arguments par la voix du Syndic Laurent Ballif et des Municipales Elina Leimgruber et Annick Vuarnoz. Le Syndic a fait le point de la situation sur les recours contre le projet, actuellement en traitement au Tribunal cantonal et annoncés comme pouvant aller jusqu'au Tribunal fédéral, et sur les projets de création de places de parc à Gilamont, au Stand et à Pra. La Municipale en charge de l'Education et des Constructions a pu, vu l'ambiance assez positive face au projet, revenir sur les différents points évoqués: longues études et concertation avec la population, coût minimal pour la réalisation, aménagements extérieurs compris dans le projet et places de parc nécessaires. Quant à Mme Vuarnoz, elle a mis l'accent sur les besoins en locaux pour l'accueil para-scolaire, que ce soit dans le nouveau collège ou dans les autres écoles où des locaux deviendront disponibles.
La procédure de vote a été complexe, avec plusieurs amendements, mais les choses sont apparues comme très claires dès le début. L'amendement de 300'000 francs pour la cuisine professionnelle a été approuvé par 44 oui contre 32 non sans abstention. Le renforcement de la structure devant permettre un futur rehaussement du bâtiment, soit 600'000 francs de plus, a été accepté par 43 oui, 28 non et 7 abstentions. L'amendement de 100'000 francs pour que la commune soit propriétaire des surfaces photovoltaïque a été accepté à la quasi unanimité.
Au vote final, le projet de 56,67 millions augmenté de 1 million par amendements ainsi que le crédit de dépollution du sol pour 6,5 millions a été accepté à une très large majorité avec 7 abstentions, seuls des membres de l'UDC et du PLR s'opposant à un projet qui se monte globalement à 63,27 millions..

Après deux communications de la Municipalité qui n'ont pas suscité de discussion (décompte final de la péréquation cantonale et de la facture sociale; plan canicule 2015), le Conseil a passé aux autres interventions de ses membres.
M. Bastien Schobinger (UDC) a déposé un postulat demandant à la Municipalité un rapport sur sa planification de l'entretien de certaines rues dégradées. La Municipale Elina Leimgruber a confirmé l'existence d'une stratégie en la matière et le Conseil a transmis ce postulat à la Municipalité.
L'interpellation de M. Francis Baud (VL) pour l'utilisation de la voie bus rue du Simplon par les taxis fera l'objet d'une réponse écrite de la Municipalité, les informations devant encore être contrôlées.
Mme Muriel Higy (Soc) a demandé que la commune accueille sur son site internet une page de contacts entre parents pour l'accueil d'urgence ponctuel à midi d'écoliers. La Municipale Annick Vuarnoz a précisé que la commune ne pouvait pas apporter son aval à cette procédure pour des questions de responsabilité, mais que le site pouvait avoir un lien avec une organisation qui se chargerait de mettre en place ce système.
L'interpellation très complexe de M. Eric Studer (Alt) sur l'impact financier pour Vevey de la future imposition des entreprises (RIE 3) devra logiquement faire l'objet d'une réponse écrite à la hauteur de la difficulté des pronostics.
Enfin, M. Vladimir d'Angelo (PDC) a interpellé la Municipalité sur une collaboration possible avec une entreprise privée de St-Légier pour la récolte de certains déchets. Le Municipal nouvellement en charge Jérôme Christen a confirmé qu'il n'écartait aucune piste pour résoudre ce problème.

 

Après quelques questions diverses et sujets d'actualités évoqués par certains membres du Conseil, notamment les difficultés rencontrées sur la Place du Marché le week-end précédent en raison de la multiplication des animations musicales concurrentes, le Président a pu mettre fin à la séance juste après 23h.