Loading

Les musées en famille le 6/7 novembre 2004


Samedi et dimanche, les neuf musées de la région, regroupés en Association, invitaient le public à participer à des animations spéciales dans le cadre de En famille aux musées, les deux jours de 10h à 16h. Pour 20 francs par famille, on pouvait participer à 4 des activités proposées, grâce à un passeport collectif à faire tamponner dans les musées visités.  Si l'on ne participait pas à des activités, la visite des collections permanentes et des expositions thématiques était gratuite.

Les musées veveysans qui ont pris part à cette opération étaient:  - Alimentarium:                                        confection de viennoiseries
- Musée historique:                                 correspondance à l'ancienne
- Musée Jenisch:                                     calligraphie chinoise
- Musée de l'appareil photographique:   photographie au sténopé (avec une boîte de conserve !) 

Le grand attrait de cette manifestation est naturellement qu'on peut emporter ce qu'on a fabriqué. C'est tout particulièrement apprécié à l'Alimentarium, où l'on préparait des viennoiseries !


Pour aller rapidement d'un musée à l'autre, rien de tel qu'une trott, à laquelle pend le sac calligraphié réalisé au Musée Jenisch.

Au Musée suisse de l'Appareil photographique, on apprenait à faire des photos avec une simple boîte de conserve. Le petit trou percé sur l'un de ses flancs laisse passer juste assez de lumière pour impressionner un film. Mais le temps de pause est de 4 minutes !

 

Les enfants étaient invités à sortir avec les précieux "appareils" mis à disposition par le musée et à les essayer au bord du lac. Les oeuvres réalisées étaient ensuite développées directement au laboratoire Clic-Clac et chacun pouvait emporter sa réalisation artisanale.

Au Musée historique, l'écriture ancienne était à l'honneur. L'art de la correspondance sous tous ses aspects, de la structure des postes aux outils en passant par un test d'écriture en calligraphie ancienne...  

 

 

Les familles ont été nombreuses à se lancer dans les belles lettres tracées au bec fendu. Les déliés n'ont pas toujours été au rendez-vous et les pleins ont parfois été remplacés par des pâtés, mais on a appris en s'amusant.

     
Dans cette rubrique