Loading

Le Vevey-Sports renaît sous un nouveau nom

Mardi 22 mars 2005, les membres du Vevey-Sports étaient convoqués en urgence pour statuer sur le sort de leur club. Ils n'ont pu que constater la faillite et l'obligation de dissoudre le VS... qui renaîtra cependant dans quelques mois sous un nom conservant les mêmes initiales, VS.

La séance avait été convoquée par un "comité" de fortune, composé de MM. Michaël Zenger (en bleu) et Robert Mohr (en gris), seuls membres élus par une précédente assemblée, entourés de M. Schlaeppi, agent d'affaire (au premier plan) et de MM. Daniel Kranzlin et Bruno Roncadin. Cette situation de crise est naturellement due à la démission successive de presque tous les membres élus du comité, MM. Zehnder et Mohr ayant eu le courage de se démener pour faire toute la lumière sur la situation réelle du club.

Leurs recherches et les découvertes successives de dettes auprès de l'AVS et de la TVA ont permis de définir un bilan comportant une dette de près de Fr. 420'000.-. Compte tenu de la quasi-absence d'actifs au club, celui-ci est de ce fait en situation de faillite. Dans le cas d'une association comme le Vevey-Sports, cela signifie la dissolution automatique du club, si bien que les membres présents n'ont même pas eu à se prononcer à ce propos.

Plusieurs scénarios ont été étudiés par les personnes qui se sont penchées sur la situation désespérée du Vevey-Sports. Il y a une semaine, une décision de l'Association Suisse de Football a permis d'envisager avec un certain optimisme celui qui garantissait la possibilité de conserver les acquis, en particulier en ce qui concerne le mouvement Juniors.

L'ASF a en effet introduit récemment dans ses statuts une clause qui permet à un club en faillite d'éviter la relégation automatique en 5e ligue. Compte tenu du fait que le VS disposait de Juniors de niveau national (par Foot-Formation) dans 5 catégories d'élite, il pourrait "renaître" en étant assuré que le nouveau club ainsi créé aurait le droit de jouer en 2e ligue régionale. Comme la Ière équipe du VS évolue actuellement en queue de classement de 2e ligue interrégionale, on peut considérer que la solution n'est pas trop défavorable.

Fort de cette assurance, M. Michaël Zehnder (à gauche) a fait la proposition de créer dès le mois de mai un nouveau club qui reprendrait tous les joueurs du VS. Après avoir fait passablement languir les membres présents, il a présenté le nom pour lequel le comité provisoire a opté, avec l'objectif de conserver les mêmes initiales ainsi que la mention "Vevey". Ce devrait être VEVEY SPIRIT FC. Le terme anglais de "spirit" est censé exprimer l'esprit local et régional, l'histoire du club et la volonté des joueurs. Rappelons que les anglicismes ne sont pas une nouveauté pour un club qui s'est appelé successivement, depuis sa création, Vevey United puis Young Boys Vevey !

Trois anciens présidents ont tenu à prendre la parole, par lettre ou physiquement, pour exprimer leur désaccord avec les jugements sévères parus dans la presse sur la gestion du club depuis une quinzaine d'années. Comme l'a précisé M. Jacques Jaggi (à droite), l'arrêt de mort du VS a été signé en 1993 lorsque le club a confié les pleins pouvoirs au président Roland Frei, dont les détournements ont mis à sac le club et ont empêché tout espoir ultérieur de renflouement.

Les autorités veveysannes avaient tenu à exprimer leur intérêt quant à la survie du club en assistant à l'assemblée avec une délégation importante. Etaient présents deux Municipaux (MM. Laurent Ballif et Pierre Ducraux), le Secrétaire municipal (M. Pierre-André Perrenoud) et le Délégué au sport (M. Jean-Marc Bryois, au centre). M. Patrick Gavillet (à droite), Directeur de l'établissement primaire de Vevey, était quant à lui présent à titre privé, en tant qu'ancien joueur de haut niveau du club.

Avant de se résoudre à la faillite, les "liquidateurs" du club ont exploré plusieurs voies. L'une d'elles aurait été la fusion avec le club de Polisportiva Vevey, dont le président (à gauche) a été vivement remercié de l'appui qu'il a spontanément apporté à cette idée.
Mais le projet n'est pas totalement abandonné, puisque l'assemblée a été informée d'une étroite collaboration appelée à se développer entre Polisportiva et Vevey Spirit. L'objectif est de faire monter Polisportiva en 3e ligue afin de lui permettre d'accueillir les jeunes joueurs adultes issus du mouvement Junior du VS. L'objectif est ainsi de suppléer l'absence d'une IIe équipe du VS et de permettre aux nouveaux joueurs de faire leurs armes avant d'être incorporés dans la Ie équipe.

 

Une autre nouveauté touchera dès la saison prochaine l'organisation de Foot-Formation, la structure régionale permettant aux Juniors d'évoluer au niveau national. Dorénavant, elle s'appellera Team Riviera et sera recentrée uniquement sur les clubs de la Riviera. En outre, elle se concentrera sur les équipes 15+16 ans en élite et 13+14 en préparatoire, les joueurs plus jeunes étant exclusivement gérés au niveau des clubs individuels.

Dans cette rubrique