Loading

Repas de l'AVIVO dimanche 17 avril 2005 au Castillo

Prévu à mi-janvier, le traditionnel repas de l'AVIVO avait dû être déplacé en raison de l'indisponibilité de la salle del Castillo. Il a finalement eu lieu dimanche 17 avril et a attiré pratiquement autant de monde que d'habitude, malgré une neige invitée surprise. En raison du rétrécissement de la salle dû aux échaffaudages de protections, les organisateurs avaient équipé de tables l'espace habituellement occupé par le bar. Ils n'en ont pas eu besoin, les gros flocons ayant réussi à retenir chez eux une trentaine de personnes. Plusieurs orateurs ont d'ailleurs relevé que, si le repas avait été retardé dans l'année, il s'était malgré tout déroulé dans une ambiance hivernale !

Présidente depuis 29 ans, Mme Jacqueline Dériaz a prononcé l'un de ses habituels discours piquants et malicieux. Mais elle n'a pas manqué non plus de remercier tous les bénévoles qui ont mis sur pied ce repas et les collectivités et entreprises qui ont permis qu'il soit gratuit pour les bénéficiaires.

 

Photo de droite: Mme Jacqueline Dériaz en compagnie de
M. Paul Loup, qui fut de nombreuses années président de l'AVIVO Vaud.

Pour les politiciens, le repas de l'AVIVO, lorsqu'il a lieu en janvier, est généralement la première manifestation officielle de l'année. Pour les personnes nouvellement entrées en charge, c'est également la première occasion de prononcer un discours devant une vaste assemblée. Cette manifestation est de ce fait considéré presque comme une épreuve initiatique, et chaque orateur s'efforce de se présenter sous son meilleur jour.
Cette année, c'est le vice-président du Conseil communal, M. Serge Doriot, qui a prononcé le discours du législatif à la place du président M. Jean-Pierre Boillat, retenu par les votations du week-end. La représentation de la Municipalité était assurée par M. Pierre-Alain Dupont, Municipal.

Une cinquantaine de bénévoles sont nécessaires pour préparer et servir le repas à près de 400 personnes. La plupart sont des habitués du service, alors que la cuisine elle-même est assurée par l'ancien restaurateur du Rivage, M. Charles Zimmermann, et son épouse.

Il y avait cependant nombre de nouveaux visages parmi les serveurs et serveuses bénévoles, tout prêts à consacrer une partie de leur dimanche à cette opération.

La Fanfare de l'Automne, de Blonay a, pour sa part, assuré la partie musicale de la journée.

Dans cette rubrique