Loading

Gros incendie au coeur de la vieille ville le 3 juin 2005

L'odeur de fumée ne laissait aucun doute: ça brûle en ville ! Dès le début de la matinée, la population a été alertée par l'odeur et les sirènes de pompiers. A 7h environ, un incendie impressionnant a commencé à dévorer l'immeuble des Mouettes et celui situé derrière lui, en bordure de la Place de l'Ancien-Port.
  

Le feu a apparemment démarré dans les cuisines du restaurant des Mouettes, qui a été complètement dévasté à la fois par le feu et par les nécessités de l'intervention des pompiers.

Les flammes se sont propagées très rapidement dans la partie arrière du bâtiment des Mouettes et dans la cour qui le sépare de l'immeuble situé derrière. Celui-ci a été atteint par l'incendie en moins d'une heure, et les pompiers ont eu fort pour empêcher le sinistre de s'étendre le long de la rue du Lac.


L'immeuble situé à l'angle de la Place de l'Ancien-Port et de la rue du Lac a été gravement endommagé par les flammes et la fumée. L'intervention des pompiers a été rendue difficile par le très grand toit de l'édifice, qui interdisait à la grande échelle de placer les hommes du feu en bonne position pour arroser les flammes de leurs lances à incendie.

Cet immeuble est l'un des plus anciens de la ville de Vevey. Datant du XVIIe siècle, il avait été doté, en décembre dernier, d'une plaque commémorative installée par l'association des Amis du Vieux-Vevey, Vibiscum.

Vu l'abondance de la fumée, les pompiers ont dû s'équiper de masques respiratoires et de bonbonnes pour pénétrer dans l'incendie. Les deux hommes constituant les équipes étaient de plus reliés l'un à l'autre par un filin.


 Les médias étaient présents sur les lieux du sinistres, y compris les chaînes de télévision ICI-TV et TSR. Quant aux secours, ils comprenaient plusieurs ambulances en plus de la quinzaine de véhicules de pompiers de toutes tailles.

S'il n'y a eu fort heureusement pas de blessés graves, les dégâts seront visiblement très importants. Les Services sociaux de la ville ont été associés à la cellule de crise mise en place afin de reloger la douzaine de familles touchées par cet incendie, ce qui représente plus d'une trentaine de personnes. Même si l'assurance incendie ECA a d'ores et déjà mis en place des dispositifs d'indemnisation des victimes, des logements de secours devront être trouvés pour quelques jours tout au moins. Quant aux travaux de réhabilitation, on peut s'attendre à ce qu'ils durent plusieurs mois.

Dans cette rubrique