Loading

Premier "Porreau d'Or" sous la Grenette le 17 septembre 2005

L'Amicale des chefs de cuisine de la Riviera vaudoise organisait sous la Grenette, samedi 17 septembre 2005, la première édition de son "Porreau d'Or". Le prix a récompensé l'Amicale des chefs lausannois, mais le plus important était que les gourmands ont pu se régaler des plats préparés, et que le bénéfice de l'opération allait à la jeunesse de la région.


La manifestation était organisée également en coordination avec l'Ecole professionnelle des métiers de bouche à Clarens. C'est dire que la présence de nombreux apprentis était un des points forts de ce concours.

Le concours possède un règlement très strict. Chaque équipe a trois heures pour préparer en public son repas. Il doit être en mesure à tout moment de commenter au micro ses tours de main et ses secrets de préparation. Au départ, toutes les équipes ont reçu 30 kg de marchandises, dont un élément commun: le poreau. Pour le reste, le stock de départ comportait 12 kg de viande, 12 kg de légumes et 6 kg de féculents. En outre, chaque équipe recevait 100 francs pour acheter au marché les épices et assaisonnements dont elle avait besoin.
Pour les organisateurs, cette manifestation était une opération publicitaire à but idéal. En effet, grâce à l'appui de divers sponsors et à l'engagement de l'Amicale elle-même, le bénéfice récolté par la vente des repas sera versé au profit de l'Animation Jeunesse de la région.


 Pour sa première édition, il y avait cinq équipes présentes, dont une était chargée de préparer un papet au poreaux de tradition. Cette préparation a suscité tout particulièrement la curiosité des touristes.

Le "Porreau d'Or" (orthographe choisie par les organisateurs) se veut un concours professionnel détendu et sympathique, ouvert à toutes les Amicales de Suisse romande. Le plus important est certainement que les menus préparés plaisent aux clients. A voir les mines réjouies des consommateurs au moment du repas sous la Grenette, il est certain que cet objectif est atteint !

         
Un jury de professionnels et de fournisseurs a évalué les différents plats. Il a dû se dépêcher de goûter avant que les clients ne se ruent sur les immenses poêles à l'odeur alléchante.  C'est finalement l'Association des chefs de Lausanne (ci-dessus) qui a remporté le Porreau d'Or. Son plat a également été plébiscité et il n'a pas fallu longtemps à la clientèle de la Grenette pour lui faire un sort.

Dans cette rubrique