Loading

Le Conseil adopte un budget amélioré mais sans couper dans la culture

Pour sa dernière séance avant Noël, le Conseil communal est parvenu, le 8 décembre 2005, au terme de l'examen du budget 2006. Il a maintenu la plupart des soutiens à la culture que la Commission des finances proposait de diminuer. Le bureau a été élu pour la fin de la législature, et la Municipalité a fait part de sa position face au rapport Reymond à propos de l'"affaire de mobbing".

N'ayant pas pu achever l'étude du budget lors de sa précédente séance du 1er décembre, le Conseil a dû terminer ce point avant de passer à l'ordre du jour normalement prévu pour cette ultime séance de l'année.
L'assemblée a également demandé à pouvoir prendre connaissance dès le début de la séance de la position arrêtée par la Municipalité à propos du rapport Reymond.
Après quoi le Conseil est passé à l'élection de son bureau pour 2006, qui ne fonctionnera toutefois que jusqu'en juin. Pour la nouvelle législature, de nouvelles élections auront lieu, le mandat des membres du bureau devant à l'avenir débuter le 1er juillet et prendre fin le 30 juin de l'année suivante.
En début de séance, le Conseil a également accordé le droit de cité à 15 étrangers (et familles) selon l'ancienne procédure. Rappelons que toutes les demandes déposées depuis le printemps 2005 sont dorénavant traitées selon la nouvelle loi cantonale, qui prévoit que l'octroi du droit de cité communal est du ressort de la Municipalité.

Le nouveau président a été élu en la personne de M. Serge Doriot (rad), qui a obtenu 56 voix sur 71 bulletins valables. Il officiera pour la fin de la législature, soit jusqu'à fin juin 2006. Dans son discours d'investiture, il mit l'accent sur son désir de voir le Conseil fonctionner dans les meilleures conditions possibles.


Présidente de la Commission des Finances, Mme Fabienne Despot (UDC) a défendu avec précision les propositions de coupe sur la Culture.

Le Conseil a achevé l'examen du budget 2006. Pour le dicastère de la Sécurité, il décida le report de l'achat d'un véhicule du service, mais refusa par contre la suppression de deux postes de gardes municipaux. Un vote disputé eut lieu pour l'augmentation du prix de location de l'abonnement général CFF, qui passe de 25 à 30 francs la journée, par 43 oui contre 25 non.

Le cheval de bataille de la Commission des finances était l'augmentation des charges de Culture. Dix amendements auraient pu supprimer environ 100'00 francs. Le Conseil ne suivit pas sa commission et tous les amendements proposés soit par elle soit par des conseillers furent refusés avec à chaque fois la même majorité d'une dizaine de voix.
La Lyre, l'Espace Guinguette, la Fête de la musique, l'Association du Quartier de la Valsainte et la Fondation des Arts & Spectacles sont les heureux bénéficiaires de ces décisions, qui ont donc confirmé les propositions de la Municipalité.
Le Théâtre de l'Oriental pourra également bénéficier d'une rallonge de 35'000 francs. Cet appui n'était pas tellement contesté sur le fond, mais les opposants regrettaient de n'avoir pas pu disposer d'un bilan des 3 premières années d'exploitations.

Au vote final, le budget 2006 dans sa version amendée a été adopté à la quasi-unanimité, avec un seul avis contraire et deux abstentions. Il laisse prévoir un déficit de 2,5 millions environ, soit 300'000 francs de moins que la version présentée par la Municipalité. Il est prévu des charges pour 97,122 millions et des recettes pour 94,602 millions.


M. Nicolas Gerber, un des trois responsables du Théâtre de l'Oriental, a suivi avec attention et un brin d'anxiété les deux séances du Conseil consacrées au budget.
Il a accueilli la décision finale du Conseil avec soulagement et reconnaissance. mais sans triomphalisme.


La Municipale Madeleine Burnier a été le porte-parole de la Municipalité en sa qualité de vice-présidente du collège.

Le Rapport Reymond et la Déclaration de la Municipalité sont disponibles sur le site Vevey.ch en cliquant sur le lien. Ces documents sont situés sous le portail Vie politique/Conseil communal.

Alors qu'elle avait prévu de faire une communication à propos du rapport commandé au juge M. Jacques Reymond à la fin de la séance du Conseil, la Municipalité s'est vue contrainte par ledit Conseil de la présenter en début d'ordre du jour.

Mme Madeleine Burnier, en sa qualité de vice-présidente du Conseil municipal pour 2005, a lu la déclaration adoptée par la Municipalité (sans le Syndic) à propos de ce que tout le monde appelle "l'affaire de mobbing". Cette prise de position reprend les questions qui avaient été soulevées par divers conseillers depuis quelques mois.
Au terme de cette expertise, et selon les conclusions de la Municipalité, il apparaît que la commune de Vevey n'a pas, en l'état, pâti financièrement de la procédure suivie par le mandataire-syndic dans cette affaire. Les membres de la Municipalité ont également trouvé dans le rapport la confirmation qu'ils n'avaient pas eu en main toutes les pièces du dossier.

Le Président Jean-Pierre Boillat, conscient de l'ordre du jour chargé et du risque d'un débat confus du fait que les conseillers communaux n'avaient pas eu connaissance du rapport avant la séance, n'ouvrir pas la discussion à propos de cette déclaration. Il autorisa toutefois le Syndic à faire une déclaration personnelle, ainsi qu'à M. Reato, au nom du parti radical, à propos de la procédure choisie par la Municipalité pour la mise à disposition de cette publication.

Après l'élection du Président, le reste du Bureau du Conseil a également été élu pour les six premiers mois de 2006.
Au poste de 1er vice-président, M. Jean-Daniel Tenthorey (photo de gauche), présenté par l'UDC, a été désigné par 39 vois sur 63 bulletins valables.
Comme 2e vice-président, le Conseil a désigné M. Lionel Girardin (photo de droite), du Parti socialiste, avec 52 voix sur 69 bulletins valables.

Le Conseil a encore désigné deux scrutateurs en la personne de MM. Rolf Appenzeller (PDC) et Musa Pali (PS), et deux scrutateurs suppléants, qui seront Mmes Antoinette Walker (Lib) et Loren Srbinoski (MPS). 

Plusieurs communications de la Municipalité étaient en souffrance depuis une, voire deux séances du Conseil. La séance du 8 décembre fut l'occasion de les adopter définitivement.
- Les deux gérantes mandatées pour le café-littéraire prévu à côté de la future bibliothèque ont finalement renoncé, et les services communaux vont remettre au concours pour l'ouverture prévue en juillet 2006.
- Le Conseiller fédéral M. Josef Deiss a répondu à la commune à propos de sa déclaration de mise "hors-zone AGCS" en affirmant que le service public n'est pas mis en danger par cet accord général mondial.
- Un compte d'attente a été ouvert afin de financer le futur plan d'arborisation de la ville.
- Vevey s'associe à la vision de toutes les communes voisines à propos de la nécessité de régionaliser les policies municipales dans le cadre de Police 2000.
- La Municipalité a octroyé durant l'année 35'000 francs à diverses associations humanitaires, ainsi que 10'000 francs à l'aide en cas de catastrophe.
- Vevey va participer à la dissolution de la Société d'équipement public du Haut-Léman, qui avait été constituée pour gérer les terrains de Sully. Ayant vendu l'an dernier la dernière parcelle à l'Etat de Vaud, cette SA n'a plus de raison d'être. Vevey récupérera sa mise en capital de 100'000 francs ainsi qu'un intérêt intéressant.

Le point comprenant la réponse à diverses interpellations aurait pu devenir un débat-fleuve, en raison notamment de la réponse groupée apportée à une dizaine d'interpellations en souffrance, pour certaines, depuis plusieurs années.
Compte tenu de l'heure tardive, la plupart des interpellateurs n'ont toutefois pas désiré ouvrir le débat sur des objets qui, pour nombre d'entre eux, avaient perdu de leur actualité et même de leur substance. Seules quelques questions et remarques complémentaires ont été exprimées à propos de l'aménagement de la Place du Marché, de Vevey Ville d'images, du Château de l'Aile et la taille des platanes du quai Perdonnet.

Deux interpellations récentes devaient donner lieu à des réponses individuelles. En l'absence du conseiller Rémy Cottier (PS), sa réponse sera traitée lors d'une prochaine séance.
Le conseiller communal Werner Riesen (photo de gauche) avait posé des questions incisives sur la manière dont la Municipalité a soutenu le Riviera-Basket l'an dernier. La caution de 50'000 francs apportée afin de permettre au club d'obtenir sa licence de Ligue A a été versée pour éviter une mise en faillite, qui aurait entraîné la faillite (et donc la relégation sportive) des deux clubs fondateurs, Vevey et Blonay.
La Municipalité a expliqué sa politique de soutien au basket, comme au football, afin de maintenir une structure de haut niveau pour la pratique de ces sports par les jeunes.
L'interpellateur a confirmé ses critiques quant à ce qu'il considère comme un manque de curiosité de la Municipalité, qui n'a pas exigé de connaître les comptes du Basket, mais a admis la réponse.

Au terme des débats et après le discours du Président sortant M. Jean-Pierre Boillat, le Municipal Laurent Ballif présenta très rapidement la maquette finale du DVD-CDRom dont il a été question lors de la séance de novembre du Conseil.

Compte tenu de l'heure tardive et du rendez-vous prévu pour des agapes nocturnes, la présentation fut réduite à quelques minutes. Durant cette brève démonstration, les conseillers communaux purent voir quelques images des quatre vidéos de présentation thématique de la ville et des quatre visites en images figurant sur le DVD. La partie interactive, avec ses dix menus comportant chacun de 20 à 50 rubriques, ne put qu'être effleurée, mais le Conseil a pu se rendre compte de l'intérêt de cette opération promotionnelle pour la ville..

Les traditionnelles agapes d'avant-Noël se sont déroulées à l'Hostellerie de Genève. Malgré les tensions de cette fin d'année, la participation a été honorablement fournie, malgré l'heure tardive à laquelle la séance du Conseil s'est achevée.

Le président sortant, M. Jean-Pierre Boillat (photo de gauche, de face) a eu des paroles désabusées quant au fonctionnement des autorités veveysannes, se fondant sur les événements dont le Conseil communal a été la chambre d'écho durant ces derniers mois.

Dans cette rubrique