Loading

La fête du Nouvel-An sur la Place du Marché sauvée du déluge

Chaque année, la fête du Nouvel-An créée en 1999 sur la Place du Marché gagne en ampleur. Cette année, à l'instigation d'un établissement de la place, elle aurait dû gagner une attraction supplémentaire, avec des parachutistes qui devaient atterrir en fin d'après-midi. Finalement, compte tenu de la tempête de la veille et du déluge qui a suivi, il est simplement heureux qu'elle ait finalement échappé au désastre et qu'elle ait pu attirer pratiquement autant de monde que d'habitude. L'animation musicale a été assurée par le groupe d'Evian "La Toupine", qui a cependant été handicapé par la pluie et a dû se réfugier sous la Grenette.

Si l'on estimait à 5'000 les participants ces dernières années, ils étaient également plusieurs milliers cette année au moment d'assister au feu d'artifice, juste après minuit.


Après la tempête de neige vendredi soir et la pluie durant toute la nuit, la Place du Marché avait conservé un tapis de "tchiaffe" bien mouillée. Ce gymkana à travers gouilles et patinoires a été modérément apprécié par les clients du marché, qui ont fait contre mauvaise fortune bon coeur en profitant de deux heures de grand soleil entre 10h et midi.

Après cette belle éclaircie, le temps s'est à nouveau fait menaçant et les responsables de l'organisation ont jugé préférable de renoncer à faire sauter les parachutistes. Les autres animations de la fin de l'après-midi ont également été abandonnées, et le début de la soirée a été marqué par d'abondantes chutes de pluie.

Par contre, la soirée festive prévue au Théâtre municipal a connu un grand retentissement. Les Empires de la Lune, déjà présentés les deux soirs précédents, ont accueilli plus de 500 spectateurs, à qui a été offert le champagne à l'issue de la représentation.
Ce lancement de la Saint-Sylvestre a pu s'effectuer à l'abri, alors que, sur la place, commençait l'animation musicale entre les averses.



Arrivés vers 23h, les musiciens de "La Toupine" ont dû manoeuvrer avec précaution leur gigantesque monstre musical. Très sensible à l'humidité en raison de son électronique, il a dû être installé sous la Grenette.
Mais le public ne s'est pas formalisé de ce changement de programme et a fait la fête à cet orchestre déjanté.

Le Théâtre de la Toupine a fait la preuve de sa capacité à dégeler même une assemblée de "pâtés froids" ! Plusieurs centaines de personnes se sont pressées sous la Grenette. Et tout le monde a participé, puisque musiciens et machine parcouraient toute la surface à grande vitesse, bousculant les mieux installés et impliquant dans leur jeu les spectateurs.
Leur musique, mélange d'airs tsiganes, de chants yiddisch, de sabirs incongrus et de jazz joyeux, a réussi a retenir une centaine de passionnés jusqu'à près de 2h du matin.




Les dernières secondes de l'an 2005 furent heureusement placées sous le signe de l'accalmie des averses. C'est presque au sec qu'on prend congé de la vieille année.

Le passage à l'an nouveau est signalé par l'embrasement du panneau pyrotechnique (photo ci-contre) ainsi que par l'entrée en fonction de canons à confettis. Le bas de la place est noyée sous les languettes de papier multicolores et réfléchissantes.

La boutique à champagne fait de bonnes affaires, alors que c'était plutôt le vin chaud qui avait eu la priorité jusqu'à ce moment. Et pour le champagne, on n'est pas obligé de se servir de flûtes !

Mais c'est sous le gui que se forgent les meilleurs voeux.

Même si la tradition semble un peu se perdre, de nombreux couples, jeunes et moins jeunes, ont tenu à célébrer le passage par un baiser sous le gui.

Et, comme de bien entendu, la fête officielle s'est achevée avec le traditionnel feu d'artifice. Malgré la pluie qui revenait, les milliers de badauds sont demeurés avec plaisir jusqu'au terme d'un spectacle qui s'est avéré particulièrement réussi cette année. La CGN avait même affrêté spécialement une unité, qui a stationné tous feux allumés devant la Place du Marché pour permettre à des visiteurs d'autres cités lémaniques d'apprécier le spectacle.

 

Dans cette rubrique