Loading

Passation des pouvoirs du Conseil communal le 16 janvier 2006

C'est lundi 16 janvier 2006 que le nouveau Président du Conseil communal, M. Serge Doriot, est entré formellement en fonctions. Son prédécesseur, M. Jean-Pierre Boillat, lui a transmis ses pouvoirs ainsi que la liste des travaux en cours. La cérémonie s'est terminée au Caveau de l'Hospital en présence d'une cinquantaine d'invités.

La cérémonie officielle s'est déroulée de manière très rapide à la Salle du Conseil, en présence du Bureau du Conseil et des représentants des partis.
M. Serge Doriot a déjà officié au début de l'année 2005 à titre intérimaire, à la suite de la démission du Président désigné avant même son entrée en charge, M. Christophe Jobin, en raison de son déménagement à La Tour-de-Peilz. Cette "avance" compensera quelque peu le fait que sa fonction ne durera que six mois. En effet, la nouvelle Constitution vaudoise ayant fixé la fin de législature au 30 juin 2006 au lieu du 31 décembre 2005 comme prévu, le tournus qui voit arriver aujourd'hui au perchoir un radical ne l'y laissera que six mois.
Le nouveau Conseil communal issu des urnes et qui sera assermenté à fin juin devra également désigner son nouveau Président pour la période juillet 2006 - juillet 2007.

Photo de droite: le président sortant de charge, M. Jean-Pierre Boillat (à gauche) en discussion avec le 2e vice-président, M. Lionel Girardin.



 

M. Dominique Rigot, Syndic, a remis à M. Serge Doriot les insignes de sa charge de premier citoyen de Vevey: le sceau du Conseil et les clés de la ville (photos ci-dessus).

La partie oratoire principale s'est déroulée au Caveau de l'Hospital, sous le poste de police. M. Rigot a souhaité plein succès au nouveau Président, alors que M. Doriot a répété son amour pour sa ville et la vision de service à la communauté qu'il entend dans sa nouvelle fonction.


Comme chaque année, la partie récréative a été couronnée par l'ouverture d'une bouteille de vin de Vevey de l'année de naissance du nouveau Président. M. Henri Mayor, ancien responsable de la Cave, a estimé avec prudence que la bouteille poussiéreuse de 1935 qu'on avait exhumé d'un casier oublié ne méritait pas le qualificatif vaudois habituel: "Il va bien"...! Mais les invités ont fait honneur à ce breuvage vénérable remarquable surtout par sa belle couleur d'or sombre. Quant à son goût, les avis étaient partagés entre "vinaigre" et "éventé". Tout le monde s'est par contre déclaré persuadé que le Président avait certainement pris de la bouteille avec beaucoup plus de panache que le blanc de la commune !

 

Dans cette rubrique