Loading

Tout savoir sur la banane grâce à l'Alimentarium

Le Musée de l'Alimentation accueillait la grande foule le 30 mars 2006 à l'occasion du vernissage de sa nouvelle exposition temporaire, "Sacrée banane ! Profits et passions". Dans toutes les couleurs, sous toutes les coutures et pour tous les usages, la banane est décortiquée avec humour et sagacité.

Dès les premiers pas dans le musée, le visiteur est mis dans l'ambiance: guirlandes de cartons bien reconnaissables dans le patio central, mur de bananes à l'amorce de l'escalier menant au 3e étage où se trouve l'exposition.

L'exposition demeurera en place jusqu'au 7 janvier 2007.


Directeur de l'institution, M. Martin Schärer a mis l'accent sur la multiplicité des facettes de ce fruit très moderne qu'est la banane. En effet, il était quasiment inconnu sur les tables bourgeoises au 19e siècle, et encore considéré comme un produit de luxe au lendemain de la guerre 39-4005. Depuis, il a fait l'objet d'une multitude de réglementation qui déterminent sa couleur, sa taille, sa culture, son transport, sa vente, etc.

Commissaire de l'exposition, Mme Christina Bargholz, qui l'a réalisée en Allemagne avec sa collègue Mme Angela Jannelli, a présenté la structure de la matière exposée. Les thèmes sont abordés dans des zones délimitées par des couleurs différentes.

Le sous-titre de l'exposition précise bien la volonté de ses auteurs. Il s'agit de montrer que ce fruit, avec ses atouts diététique et culinaires, son aspect physique, ses connotations sociales et sociologiques, est en même temps l'enjeu d'un gigantesque marché économique et financier. Ces deux derniers aspects sont traités avec une mise en situation historique, qui évoque le passé colonial de ce fruit et son présent mondialiste voire globalisateur.


Un public nombreux a assisté au vernissage et s'est régalé des préparations succulentes distribuées durant l'événement. Le personnel des cuisines de l'Alimentarium s'était ingénié à présenter la banane en une multitude de préparations aussi bien salées que sucrées.

Photo de droite: Mme Madeleine Burnie, Municipale de la Culture, menait la délégation municipale avec ses collègues MM. Laurent Ballif et Pierre-Alain Dupont.





Une entrée en matière appétissante en haut de l'escalier d'accuei, avec cette invite et ce beau plateau de fruits.

Les dégustations continuent ensuite, entre humour et nostalgie, que ce soit des figurines ou des cartes postales (photos de gauche) ou le rappel de la célébre ceinture de banane de Joséphique Baker en 1926 (photo ci-dessous).



La banane joue également un rôle éducatif. Autrefois, elle était une réserve d'énergie pour l'écolier.

Aujourd'hui, elle est utilisée dans les cours d'éducation sexuelle pour montrer comme s'installe un préservatif !

L'exposition était accessible gratuitement durant le week-end des 1/2 avril, et la foule s'y est ruée. Le beau temps régnant en particulier le samedi et le dimanche matin avait attiré les familles sur les quais, et l'affiche était bien attirante pour les enfants. Les visiteurs pouvaient en effet emporter gratuitement des bananes à déguster. Gare aux peaux de banane sur les quais...!


Dans cette rubrique