Loading

La 2e Fête de la Musique passe entre les gouttes le 17 juin 2006

 

La 2e édition de la Fête de la musique à Vevey, organisée en collaboration entre le Service culturel et l'association Live in Vevey, a eu lieu samedi 17 juin 2006. Les animations prévues le matin et l'après-midi ont pu se dérouler sans problème, même si le temps s'est fait menaçant au fil des heures. La pluie a eu l'élégance de ne tomber qu'à partir de 18h30, pour une heure environ, ce qui n'a pas handicapé les représentations de la soirée.

Les animations du matin au Conservatoire et au Foyer du Théâtre n'étaient pas menacées par une averse éventuelle. Par contre, tout se qui se passait à l'extérieur, en particulier les improvisations jazzistiques du piano de Malcolm Braff dans les jardins du Théâtre de la Grenette ou les Digitales de l'Arabie, la musique électronique au Jardin Doret, était très sensible à d'éventuelles gouttes. Comme évoqué plus haut, la fête est donc passée entre les gouttes pour la plupart de ses événements.

Son principal handicap a même été plutôt le Mondial, avec en particulier le match de l'après-midi mettant en scène l'équipe du Portugal. Les supporters fêtant la qualification de leur équipe, en fin d'après-midi, ont apporté la note discordante de leurs klaxons dans les concerts offerts en ville. La même concurrence est réapparue en soirée, avec le match Italie-USA qui a draîné la foule au Jardin du Rivage.

Malgré les éléments contraires, les restaurateurs ont rapidement séché leurs terrasses, réinstallé les podiums dans la rue après le passage de l'orage, et les amateurs de musique ont à nouveau été nombreux dans les rues et les cafés de la ville à partir de 20h. La fréquentation en soirée a certes été moins forte que l'an dernier, qui avait connu des conditions atmosphériques idéales et sans Mondial, mais cette manifestation a démontré une nouvelle fois qu'elle correspondait à l'attente d'une large partie de la population. Les animations se sont également poursuivies très tard dans plusieurs établissements de la place, une fois les terrasses bouclées vers 23h.

Finalement, le seul événement qui a pâti des éléments et n'a pas pu se dérouler dans les conditions prévues initialement a été la croisière avec la barge de l'AMJF. Comme le lac n'était pas suffisamment sûr (la barge, bâteau à fond plat, a besoin d'une surface absolument calme), les croisières prévues ont été déplacées dans les locaux de la Guinguette, derrière la gare, solution de repli prévue pour cette partie de la manifestation.

En début d'après-midi, la Jouerie de Gilamont et le Rocking Chair avaient organisé une Rocking Chaise Musicale Géante au terrain de sport de Praz. Une trentaine d'enfants sont montés avec les bus mis en place pour l'occasion et ont pu jouer au son du rock "live" de deux musiciens (photo ci-contre).

Le brass-band des organisateurs au nom tarabiscoté ("LiveInVevey Komando Jungle-Juice Fanfartomik Marching Band" !) a eu autant de succès que l'an dernier. A la rue des Deux-Marchés (deux photos de gauche et photo principale), il a fait danser toute la soirée et a draîné les spectateurs. A un paté de maison, sur la Place Scanavin, le rock-blues des Back Street Blues (photo ci-dessus) a été le premier à accueillir les festivaliers de la soirée. Le style "new-orleans" était à l'honneur sur la Place du Marché avec les "Old Chaps" (photo ci-dessous).

Les styles les plus divers étaient offerts aux badauds. Au National (à gauche ci-dessous), tout comme au Jardin Doret, c'était la musique électronique, alors que le Charly's (à droite ci-dessous) accueillait les "Saveurs cubaines" funky de "Mambi"

 
 

Mais la soirée pouvait également être dégustée dans des atmosphères plus intimes, à l'intérieur de certains établissements, ou dans des ambiances surchauffées mais sans perturbations sonores à l'extérieur, bien au-delà de l'heure de clôture des terrasses. En début de soirée, c'était ainsi la musique Yiddisch qui régnait au "Petit Léman" (ci-dessus à gauche), et la chanson folk-rock aux "Trois Sifflets" avec le groupe Ajar (ci-dessus à droite). Les "Dix-Vins" accueillaient, en alternance avec le brass-band qui se produisait devant la terrasse, la chanson française avec "Lola Pistache".

Si la Guingette accueillait les spectacles déplacés de la barge (dans une ambiance fortissimo et au coude-à-coude), le Ve avait décidé de consacrer d'abord le début de la soirée aux matches sur son propre grand écran, la suite musicale prenant place entièrement à l'intérieur de l'établissement, contrairement à l'an dernier. Quant aux Temps Modernes, ils accueillaient également plusieurs groupes dans la Salle Carrée.

 

Dans cette rubrique