Loading

Les matches du Mondial sur grand écran au Jardin du Rivage

Le Mondial de football a connu son apothéose programmée avec la finale entre l'Italie et la France. Au Jardin du Rivage, la foule était aussi impressionnante que pour Suisse-Ukraine, mais pas aux mêmes couleurs ! Les Italiens étaient largement majoritaires, et la victoire de leur équipe, au terme des tirs aux buts, a été fêté dignement durant une bonne partie de la nuit. Au cortège annoncé dans les rues se sont ajoutés un véritable feu d'artifice et des caravanes de voitures klaxonnantes dans les différents quartiers de la ville. Le seul regret est la bagarre qui a entaché cette dernière soirée, un jeune supporter français ayant été tabassé par des tifosi, ce qui lui a valu un séjour à l'hôpital. Fort heureusement, ce triste événement a été le seul incident de ces 4 semaines au Jardin du Rivage.


Pour se plonger dans l'ambiance des supporters français, il fallait se rendre au caveau des Trois Sifflets, où la patron, maquillé aux trois couleurs, ne cachait pas ses préférences nationales...


Au Jardin du Rivage, même s'il n'y avait pas que des supporters italiens, les Français étaient assez nettement en minorité. Les drapeaux rouge-blanc-bleu étaient rares.

Pour la Finale, les policiers se contentaient d'une surveillance discrète. Il faut dire que les soirées football au Jardin du Rivage ont été exemptes de toute violence, et que les forces de l'ordre n'ont pas eu à intervenir.

Le seuls problème a été celui du bruit durant les matches. La publication d'une brochure sur ce sujet par Police Riviera a permis opportunément de rappeler les règles de bon voisinage existant dans la vie de tous les jours... Mais la période du Mondial n'est visiblement pas "tous les jours", puisque le bruit des trompes de brume a continué malgré le panneau apposé au Jardin du Rivage !
Pour les riverains, toutefois, l'habitude prise par les supporters d'aller fêter sur la Place de la Gare leur a permis de n'avoir à supporter "que" la durée de la partie, après quoi le bruit se déplaçait au centre ville.

Pour le dernier match de ce Mondial, les Italiens avaient annoncé à la police qu'ils avaient l'intention de faire un cortège, ce qu'ils ont organisé immédiatement après la victoire de leur équipe. Il s'est déplacé en ville au son des tambours et au bruit de moteurs vrombissant pour accompagner le tintamarre.

Au Rivage, l'animation s'est toutefois poursuivie durant une partie de la nuit, avec le tir de fusées et de pétards.

Pour les stands, cette dernières soirée a été une ultime réussite d'un mois rude mais certainement gratifiant sur tous les plans.

Au fil des victoires et des défaites, la ville continue à être animée par les manifestations des supporters. Ils sont régulièrement plus de mille, voire deux mille pour chaque match important au Jardin du Rivage. Le beau temps joue un rôle important dans ce succès, et la pluie se contente le plus souvent d'apparaître en fin de soirée, au moment où les vainqueurs commencent à perdre leur voix !


Plutôt que de rester concentrés sur le rond-point de la Place de la Gare, les Italiens ont été les premiers à faire un cortège dans la ville. Drapeaux et trompettes en tête, ils ont en particulier mobilisé tout le centre ville et même jusqu'au bout de l'avenue Gén.-Guisan pour fêter leur qualification pour la finale.


Lors de la dernière séance du Grand Conseil, qui se terminait en nocturne, le responsable du projecteur vidéo a aussitôt commuté sur le match France-Espagne dès la fin des débats (photo ci-dessus). Les députés ont ainsi pu observer tout à loisir l'événement... pour quelques instants.

Le Président du Circolo italiano (photo de gauche) affiche crânement la couleur, ce qui n'est pas particulièrement surprenant !

 


 

Les supporters français ont été les moins chanceux, puisque leurs deux dernières qualifications se sont produites alors que la pluie s'étaient invitées à la fête.
Même si cela ne les a pas empêchés de klaxonner à pied et en voiture et d'exprimer leur satisfaction à la Place de la Gare, les manifestations de joie ont été plus discrètes que pour d'autres équipes.



Le match de la Suisse contre l'Ukraine, en 8e de finale, a suscité un engouement extraordinaire. Ils étaient plusieurs milliers massés au Jardin du Rivage, revêtus des couleurs nationales et équipés de tous les instruments possibles pour faire du bruit. Le suspense a duré longtemps, puisqu'il a fallu aller jusqu'aux tirs au but. Mais l'espoir s'est évanoui en même temps que la cage du gardien ukrainien se faisait plus inviolable. L'aventure s'est terminée, mais sans amertume excessive. Le bon comportement de l'équipe suisse a lancé le mouvement au Rivage, et les supporters des dernières équipes encore en lice continuent à s'y rendre en masse.


Alors que les chaises longues étaient toujours bien garnies, le comportement "tiffoso" des citoyens helvètes n'avait rien à envier à celui de nos amis italiens, et à tout âge !



La dominante rouge était clairement identifiable au Jardin du Rivage, et l'on n'a pas pu se rendre compte si quelques supporters ukrainiens s'étaient mêlés à la foule... incognito !




Les choses sérieuses se font sérieusement. Même s'il s'agit de venir encourager son équipe et si l'on s'apprête à laisser se répandre le flot de son enthousiasme, on s'efforce de contrôler les autres "liquides": la bouteille de blanc et la fondue amoureusement préparée au milieu de la foule.




Les jeunes ont été très nombreux à afficher les couleurs suisses, une habitude qui n'avait jamais pris dans nos contrées, contrairement aux Etats-Unis par exemple.


D'autres lieux offraient également de bonnes conditions de vision, comme au National (à gauche) ou au Charly's (ci-dessus).


Assurés de leur qualification, les supporters italiens sont venus donner un petit coup de pouce à la Suisse, qui aurait pu être l'adversaire de l'Italie en quart de finale.


Les Suisses se mettent aux moeurs latines pour fêter la sélection de l'équipe nationale en vue des 8es de finale de la Coupe du Monde. Vendredi 23 juin, dès le coup de sifflet final du match gagné 2 à 0 contre la Corée, une marée humaine de plusieurs milliers de personnes a complètement bloqué durant plusieurs heures tout le centre ville. La Place de la Gare était totalement occupée, avec chants, danse, drapeaux et feux d'artifice. L'ambiance était bon enfant, tout le monde était content, même la centaine de voiture complètement arrêtées dans les rues attenantes, et qui accompagnaient les cris de victoire au klaxon.



Les chauffeurs de bus n'avaient pas essayé de se frayer un passage et s'étaient parqués à la rue de Lausanne.



Pas d'animosité, pas de débordements ni apparemment de souleries: les heures qui ont suivi la victoire suisse ont été simplement empreintes d'un grand bonheur.


Un organisateur privé a mis sur pied la retransmission sur écran géant des matches de la Coupe du monde de football. Depuis vendredi 9 juin 2006, il est possible d'assister à 46 des 64 matches confortablement installé dans une chaise longue, autour du Kiosque à musique.
Après avoir hésité entre plusieurs emplacements et plusieurs propositions, la Municipalité a donné son accord pour l'installation du matériel nécessaire à cette retransmission au Jardin du Rivage, prévoyant également la délimitation de l'espace réservé à ces retransmissions gratuites des matches. L'écran de 5m x 4m a été installé sous le Kiosque à musique et le public est nombreux à assister aux matches soit installé dans l'herbe ou sur les bancs prévus, soit en profitant des chaises-longues mises en location par l'organisateur. La commune s'est associée à ce qui est devenu, par la graâce d'un premier week-end ensoleillé, un pôle d'attraction important au bord du lac.
Les premières soirées du week-end, le vendredi et le samedi, ont été un énorme succès, avec près de 2'000 personnes devant l'écran et dans les différents stands. Même lundi soir, un jour de semaine, ils étaient un bon millier à s'être déplacés pour assiter au premier match de l'Italie.
Mais le principal succès a été le mardi 13 juin, avec le premier match de la Suisse, contre la France. L'affluence a été énorme, et l'ambiance est restée parfaitement cordiale, y compris pour le match du Brésil qui suivait.

Comme l'écran disponible est dorénavant parfaitement visible en plein jour et que les écoles ne risquent pas d'être perturbées durant le week-end, la Municipalité a autorisé l'organisateur à diffuser, les 17/18 juin, également les matches de l'après-midi, à 15h. Il y aura donc de l'animation toute la journée, en particulier avec également la Fête de la Musique le samedi.


Dès le premier match de l'équipe suisses, contre la France le 13 juin, la foule des supporters arborant les couleurs helvétiques s'est ruée au Jardin du Rivage. Dans une ambiance festive et sans aucun incident, l'événement s'est répété également contre le Togo, alors que le match était retransmis dans l'après-midi.


Face au pouvoir d'attraction du grand écran, la plupart des restaurants et buvettes de la ville ont également mis en place des postes, offrant parfois des ambiances plus intimes mais tout aussi agréables.


Contre la France, un mardi en début de soirée, ils étaient plusieurs milliers, déguisés et grimés, à venir "communier" au Jardin du Rivage.


A l'issue du match Portugal-Iran, les supporters lusitaniens ont immédiatement envahi la Place de la Gare pour fêter la qualification de leur équipe pour les 8es de finale. Des centaines de personnes ont mis une touche tonitruante dans la Fête de la Musique qui se déroulait au même moment en ville. La fête fut cependant brève, puisqu'un orage d'une rare violence inonda la région durant une bonne heure, ce qui évita des débordements durant la soirée.

Lors du premier match de la Suisse, contre la France, les supporters brésiliens étaient déjà présents bien avant le match de leur équipe, qui jouait après. Les tambours (ci-dessous) ont résonné durant toute la soirée, ce qui occasionna une intervention de la police, seul débordement ayant nécessité un rappel à l'ordre depuis le début de l'opération. 



Si les Suisses sont réputés réservés, et si les Veveysans sont surnommés les "pâtés froids", la victoire de la Suisse contre le Togo, lundi après-midi, a déchaîné une enthousiasme inhabituel en ville de Vevey. Les supporters ont encombré la Place de la Gare en fin d'après-midi, ce qui a été accepté sans trop de récrimination vu le succès populaire de ce Mondial.

Lors du premier week-end, il était apparu que, lorsque le soleil descend vers l'horizon, la visibilité de l'écran n'était pas extraordinaire. Une première solution avait été de réduire la taille de l'écran pour améliorer son piqué, mais cela n'était guère convaincant.

Pour remédier à ce problème, l'organisateur n'a pas hésité à consentir un gros investissement et a installé en avant de l'écran existant un nouvel écran, LCD celui-là, qui est parfaitement visible même en plein soleil. On a pu s'en rendre compte en particulier lors du match Suisse-France, où la visibilité était parfaite depuis tous les emplacements du Jardin du Rivage même au moment où le soleil était encore bien présent. Si la définition de l'écran est inférieure à celle du matériel initial, le confort de vision est bien plus grand.

Les chaises-longues, que l'organisateur proposait à la location pour 500 francs pour toute la durée de la Coupe du Monde, ont trouvé preneurs assez rapidement. Avec l'installation du nouvel écran, elles constituent un emplacement recherché pour tous les matches. De plus, le panorama est superbe et l'ambiance donne l'impression d'être déjà en vacances !

L'intérêt des matches n'est pas le seul facteur d'attractivité du Jardin du Rivage. Des stands proposent de la nourriture des cinq continents, et ils rencontrent un grand succès. Des prix modérés, tant pour la nourriture que pour la boisson, incitent nombre de badauds et de spectateurs à profiter des mi-temps et des intervalles entre les matches pour se restaurer sur place.


 

Dans cette rubrique