Loading

Les sculptures de galets remontent le cours de la Veveyse


Les dernières oeuvres qui ont pu être maintenues sur les restes de la grève après l'enlèvement des alluvions par la pelle mécanique.

Le canton ayant décidé, selon sa compétence, de débarrasser l'embouchure de la Veveyse de ses atterrements de terre et de galets, l'auteur des sculptures s'est rabattu sur la zone de Gilamont et du Stand pour créer ses oeuvres. Une promenade au bord de la rivière depuis le pont romain, surtout par ces chaleurs, se justifie pleinement.

La dernière semaine de juin a vu une noria incessante de camions, qui sont parvenus à évacuer toutes les alluvions entassées à l'embouchure de la Veveyse. Cette opération était planifiée depuis un certain temps, si bien qu'elle n'a pas été une surprise pour les personnes informées. Elle n'en a pas moins éveillé de nombreux regrets, que ce soit chez le promoteur de la toute nouvelle association "Le chemin des galets", le pêcheur Champier, qui a regretté qu'on évacue des graviers où les ablettes avaient déposé leurs oeufs, ou le sculpteur Collioud, qui avait orné l'emplacement d'une vingtaine d'oeuvres brutes de galets et autres matériaux charriés par la Veveyse.


Ces photos montrent l'état de l'éphémère à la fin du mois de juin. Depuis, le vent et l'eau, et la bêtise humaine, ont mis à mal certaines de ces sculptures. Mais comme l'artiste passe beaucoup de temps à en créer de nouvelles, le spectacle vaut le détour.

Les personnes qui appréciaient les oeuvres de M. Collioud ont certainement vu avec tristesse la pelle mécanique emporter sculptures et graviers sans états d'âme. Signalons-leur qu'il est possible d'admirer les oeuvres de cet autodidacte étonnant dans le lit de la Veveyse elle-même. Il en a installé une cinquantaine entre le pont romain et le stand, depuis les tours de Gilamont, et à peu près autant au-delà de la canalisation de la Veveyse jusqu'au niveau de la piste Vita. Le chemin qui borde la Veveyse sur une bonne partie de cette zone constitue une promenade très agréable par les jours de grosse chaleur. Malheureusement, des vandales s'amusent parfois à détruire les sculptures, mais M. Collioud ne se lasse pas de le relever ou d'en créer de nouvelles.

Il a également commencé à installer ses "cairns" au bas de la Baye de Clarens, une zone moins fréquentée par le public et les vandales potentiels...

Juste en-dessous du voûtage des Toveyres, le champ de galets déposés par la Veveyse est un terrain idéal pour un créateur imaginatif.


Juste en dessous du Pont Romain se trouve la première sculpture, qui marque l'alignement de la Veveyse par-delà la chute d'eau.

Dans cette rubrique