Loading

50 ans de Mission braille en cette année 2006

La Mission évangélique braille (MEB) fêtait officiellement ses 50 ans vendredi 13 octobre 2006 dans ses locaux de l'avenue Ruchonnet à Vevey. En présence de représentants suisses, européens et africains de ce mouvement oecuménique, les invités ont pu visiter les installations de la mission et voir les outils utilisés.

La petite maison veveysanne, qui accueille habituellement trois permanents et la quarantaine de bénévoles, avait invité les représentants des communautés chrétiennes qui l'ont créée et mandatée. Ce jubilé avait déjà donné lieu à d'autres manifestations durant l'année en cours, mais c'était vendredi 13 octobre qu'avait été fixée la cérémonie officielle.

Depuis de nombreuses années, la MEB a développé ses activités au secours des aveugles en Afrique. Sur ce continent, l'Organisation mondiale de la santé estime à 10 millions les aveugles de la zone francophone. Leur sort est le plus souvent misérable, et l'intervention des ONG et des oeuvres oecuméniques permet de les sortir de leur exclusion. Deux représentants de Côte d'Ivoire avaient fait le voyage de Vevey pour l'occasion, dont la présidente de l'ONG ivoirienne, Mme Joséphine Boni (photo de gauche). Elle était accompagnée de son fils adoptif, un jeune aveugle qu'elle a recueilli dans le cadre de son engagement chrétien.


Le Président de la Mission évangélique braille, M. Gérald Cavin (à droite en haut), a brièvement rappelé le cadre dans lequel l'association a développé son action en Suisse, en Europe, et maintenant en Afrique francophone.

 

Le Secrétaire général de la Mission, M. Heinz Rothacher (photo de gauche) illustre de manière très parlante le défi auquel est confrontée l'association: sur le plan du coût, du volume, du transport et du poids, la diffusion d'une bible en braille équivaut à 100 fois l'effort nécessaire pour un livre conventionnel.

 

La tâche que s'est assignée la Mission en Afrique est double: l'apprentissage du braille en est une, mais la priorité est d'abord l'alphabétisation des enfants et des jeunes aveugles, afin qu'ils maîtrisent le français pour pouvoir utiliser pleinement leur future connaissance du braille. Des manuels sont édités directement par la MEB dans ce but (à droite en bas).



La Mission dispose, dans ses locaux de Vevey, de moyens d'édition pour la traduction artisanale de livres, qui viennent augmenter la collection qu'elle diffuse aux abonnés de sa bibliothèque. Elle édite également des cassettes audio de lectures bibliques et d'autres ouvrages. Les livres sont travaillés sur ordinateur puis imprimés sur une imprimante spéciale directement en braille. Ensuite, les feuillets sont reliés à la main dans l'atelier artisanal du 1er étage (photo de droite) avant de rejoindre les rayons de la bibliothèque.

 

Pour les mal-voyants, l'ordinateur représente un progrès très important. Il permet d'une part de prendre connaissance des textes directement par synthèse vocale, c'est-à-dire que l'ordinateur lit les textes qui s'affichent à l'écran.
L'autre moyen de communication offert aux non-voyants est un clavier spécial, installé en avant du clavier habituel, qui transcrit en écriture braille chaque ligne affichée à l'écran. Les deux photos ci-dessous montrent l'installation en question. Chaque lettre de la ligne est figurées par les six picots usuels de l'écriture braille, et l'ordinateur fait monter ou descendre les picots afin de former le texte affiché à l'écran.

Dans cette rubrique