Loading

Le Kiosque à Musique à Vevey pour les 60 ans du Mimosa

Créée en 1948, l'Association suisse du Mimosa du bonheur (ASMB) a organisé les 26/27 janvier 2007 sa 60ème distribution dans tout le pays. Pour marquer cette date, qui sera complétée l'an prochain d'une grande fête d'anniversaire, le Kiosque à Musique de la RSR avait axé son édition de samedi entièrement sur cette action et s'était installé, pour ce faire, dans les Galeries du Rivage.

Cette manifestation à Vevey avait été quelque peu improvisée, puisqu'il était prévu qu'elle se déroule à Yverdon, siège de l'ASMB. Mais des impondérables ont empêché cette organisation dans le Nord-Vaudois, et son Président, M. Daniel Notter, ne tarissait pas d'éloges à l'égard des services communaux veveysans qui avaient parfaitement réagi pour lui mettre à disposition les Galeries du Rivage et tout le matériel dont il avait besoin. 


Maître d'oeuvre et véritable meneur de revue durant l'heure et demie que dure le Kiosque à Musique, Jean-Marc Richard encourage, donne le top, interviewe et déclenche les applaudissements du public.
Sur la photo de gauche, Jean-Marc Richard en grande conversation avec M. Daniel Notter, Président de l'ASMB.

Les quatre orchestres et les deux choeurs étaient installés dans tout l'espace des Galeries du Rivage, évitant ainsi d'avoir à réorganiser une scène pour chaque prestation.

Valdo Sartori est le père du Kiosque à Musique depuis de nombreuses années. Il fait le choix des orchestres et le mariage des genres.

Marquant la présence de Jean-Marc Richard dans les parages, la caravane des Petits Zèbres stationnait devant les Galeries du Rivage.

L'ensemble Crescendo des écoles de Vevey a joué plusieurs morceaux sous la direction de M. Robert Ischer (à gauche).

M. Michel Corpataux a dirigé un ensemble choral tout en nuances et en finesse, malgré l'absence de plusieurs chanteurs (à droite).

Jean-Marc Richard est en grande conversation avec Mme Annelise Cavin, qui dirige le Yodleur-Club de Montreux (photo de gauche).

En raison du caractère improvisé de cette édition du Kiosque à Musique, le premier de l'année à sortir du Studio de la Radio, la campagne d'information avait été lacunaire. Il y avait tout de même une centaine de spectateurs, qui ont battu des mains et des pieds pour faire le nombre lorsque Jean-Marc Richard faisait ses grands moulinets.

A Vevey, la tradition est bien implantée et ce sont traditionnellement les élèves des écoles qui vont vendre les brins dans la rue le vendredi. Quant aux entreprises, elles commandent à l'avance les bouquets et sont livrées par des bénévoles dans toute la région. Grâce à cet engagement et à la participation des élèves, tradition que nombre d'autres villes ont malheureusement abandonnée, les ventes auprès du public veveysan sont parmi les plus importantes du pays.

Ci-dessous: deux orchestres de jazz rivalisaient dans les styles les plus divers, du new-orleans au rock et à la musique sud-américaine.

Jean-Marc Richard interroge M. Maurice Muller (à gauche), adjoint au maire de la commune de Mandelieu-La Napoule et producteur de mimosa lui-même. Il est membre de la Confrérie du Mimosa, qui avait délégué pour l'occasion quelques Confrères pour tenir un stand de vente sur la Place du Marché. M. Muller avait lui-même profité, durant la guerre, du mouvement de solidarité qui permettait à des enfants touchés par le conflit de venir se refaire une santé en Suisse. C'est pour financer cette opération qu'était né le Mimosa du Bonheur en 1948.

Le public s'est vu offrir les brins de mimosa porte-bonheur (à droite). Ce n'était qu'une petite partie du chargement des trois semi-remorques qui amènent les fleurs chaque année pour toute la Suisse romande. Pour sa part, la ville de Vevey en avait acheté 100 bouquets, distribués dans les bureaux de la commune le vendredi.

Dans cette rubrique