Loading

La brocante profite du soleil de début septembre

C'est trois jours de soleil que s'est offerts la brocante de Vevey les 30/31 août et 1er septembre 2007, ce qui a fait du bien au mental de tout le monde. Les exposants n'ont pas eu à craindre les débordements du ciel car les organisateurs avaient pris leurs précautions auprès de M. Météo, et les clients badauds ont pu profiter sans se presser de la beauté des étalages et de l'ambiance chaleureuse de cette manifestation.

La brocante est destinée à satisfaire le coeur. Il n'y est pas question de raison ou d'utilitarisme, on veut se laisser emporter par un coup de folie, une tocade. Bien sûr que le chineur fouille avec à l'esprit le type d'objet qu'il désire trouver, mais sans esprit de systématique. Le collectionneur qui veut absolument un objet précis utilise aujourd'hui internet et lance dans le monde entier son appel.
Sur le quai de Vevey, le promeneur se fait client sans s'en rendre compte, simplement parce qu'un souvenir s'est éveillé à la vue d'un jouet ancien, parce qu'une sculpture grotesque a suscité sa surprise, ou qu'un papier jauni a fait surgir une image dans sa mémoire.
Il est évident que, pour que cette alchimie se fasse, il faut un peu de temps et de décontraction. Qui dit temps dit... beau temps, et c'est ce dont la Brocante de Vevey a été gratifié cette année, pour le plus grand plaisir de son organisateur en chef, Gérald Dubois.


Sous les frondaisons du quai Perdonnet, la balade était appréciée.

La grenouille zen, symbole du plaisir éprouvé par le promeneur de la brocante.



Jouets anciens ou modernes, comme la vieille locomotive en tôle émaillée ou les poupées Barbie, ont attiré des visiteurs parfois inattendus, comme ce cygne qui se promenait tranquillement au milieu de la foule près du débarcadère de Vevey-La Tour.

Dans cette rubrique