Loading

Le Marché pour la 1e fois sur le quai le 8 septembre 2007

Pour la première fois de son histoire, le Marché avait émigré, samedi 8 septembre 2007, sur le quai Perdonnet, à l'emplacement qu'occupait la semaine précédente la Brocante. Concert d'Elton John oblige, la Place du Marché est en effet totalement bouclée et l'espace disponible en Vieille Ville était insuffisant. D'entente avec la marchands, la Municipalité a donc installé le marché sur le quai, et les échos ont semblé très positifs.

La fréquentation de ce premier marché après la fin des Marchés folkloriques peut être qualifiée de très satisfaisante, compte tenu du fait que le changement de lieu n'avait peut-être pas été annoncé avec toute la clarté et toute la publicité désirables.

Familles et badauds ont profité de faire leurs courses tout en se promenant sur les quais, ce qui rend la "corvée" somme toute très agréable !

Plusieurs clients, jeunes et vieux, ont fait part de leur satisfaction face à cette solution, si bien que la Municipalité n'écarte pas l'idée de réitérer cette expérience si des conditions similaires se reproduisent, en particulier lorsqu'il n'est pas possible d'installer le marché dans la Vieille Ville.

L'installation des marchands en début de matinée (photos ci-dessus) laissait apparaître des craintes. Les stands paraissaient bien isolés, surtout ceux installés au Rond-Point Melchers et même au début du Quai Roussy. De plus, des nuages un peu inquiétants empêchaient le soleil de réchauffer l'atmosphère, et la buée qui sortait des bouches n'avait rien de bien encourageant.

Deux heures plus tard, sous un soleil radieux, la foule s'enhardissait sur le quai et atteignait Entre-Deux-Villes, rassérénant quelque peu les commerçants inquiets. Les chalands, pour leur part, s'exprimaient tous d'une manière très favorable sur cette expérience, que certains désiraient même voir répéter régulièrement.
Le marché devait toutefois lever le camp avant 14h, le plan de sécurité mis en place par Police Riviera exigeant que les accès à la Place du Marché soient totalement libres dès le début de l'après-midi.

La Municipalité, qui avait accepté cette proposition émanant des marchands eux-mêmes, ne peut que se féliciter de cette réussite, conditionnée cependant par les conditions atmosphériques très agréables de cette belle journée. Il est difficile d'envisager de renouveler cette expérience en hiver ou lorsque le temps est mauvais, et c'est la raison pour laquelle l'implantation du marché dans la Vieille Ville demeurera l'alternative normale lorsque la Grand Place n'est pas disponible.

 

Dans cette rubrique