Loading

Tournage en cours à Vevey à mi-octobre 2007

Les derniers jours de tournage du film "Sauvons les apparences" ont éveillé la curiosité des Veveysans, mais sans que l'équipe se soit réellement gênée dans son travail. Samedi 20, c'est au petit jour qu'une scène a été tournée près du débarcadère, dans la bise et sous l'éclairage brutal du soleil levant. Un peu plus tard, le décor naturel du marché a accueilli les scènes les plus difficiles à réaliser, au milieu de la foule et des badauds. L'équipement utilisé, en particulier une grue permettant de faire de larges plans d'ensemble, garantit à notre Place du Marché une visibilité de choix dans le futur film. Quant aux clients du marché, ils ont suivi avec intérêt le tournage depuis les escaliers de la Grenette, sans qu'il soit nécessaire pour la réalisatrice Nicole Borgeat de trop "faire la police". Le film sera cependant aisément identifiable dans le temps, puisqu'il n'a pas été possible de gommer totalement la présence des stands des partis installés devant la Grenette et  indiquant la campagne électorale.



Toute l'équipe du tournage près du débarcadère à 8h samedi 20 octobre 2007 (ci-dessus).

Le principal rôle est tenu par un jeune garçon dont c'est le premier film, Pierre Salandre. Il est ici en compagnie de la réalisatrice Nicole Borgeat (photo de gauche).

Installés dans la nacelle d'un camion grue, la caméra et ses deux servants se sont élevés à une bonne quinzaine de mètres, ce qui a certainement donné lieu à de superbes photos du marché.


Un stand spuerbe de fruits et légumes avait été installé à l'angle de la Grenette. C'est là que les jeunes acteurs ont tourné leurs scènes passablement noyés dans la foule des clients du marché.

La TSR et France 2 ont entamé le 16 octobre 2007 le tournage d'un téléfilm dans les rues et les établissements de Vevey. L'agence Film Location Riviera, présidée par le délégué culturel de la ville, M. Stefano Stoll, a joué un rôle essentiel dans le choix de notre ville.

Le point presse du jeudi 18 octobre avait soulevé un grand intérêt et de nombreux médias avaient répondu à l'invitation de Film Location Riviera. Il faut dire que ce tournage constitue une belle réussite pour la région, d'autant plus que cette co-production des deux chaînes publiques suisse et française présentera des lieux réels pour une fiction romanesque. Cela signifie que la ville de Vevey apparaîtra sous son vrai nom, tous comme les lieux et entreprises impliqués dans l'intrigue.
Le tournage a commencé au début de la semaine et devrait durer une dizaine de jours. De nombreuses scènes ont été tournées sur les quais et dans les rue de la Vieille Ville. Un partie du film se déroule dans un restaurant, et c'est celui du Rivage qui a été choisi. Il a cependant été complètement réaménagé et remeublé si bien que ses habitués auront de la peine à le reconnaître !
L'événement le plus spectacutlaire du tournage sera certainement les scènes de marchés qui seront filmées samedi 20 octobre en public. Un faux stand sera installé à l'angle de la Grenette, et les prises de vue seront assurées par une caméra-grue. L'axe de la caméra sera tournée vers le coeur du marché, le lac et les montagnes, et il faut espérer que le temps sera au beau. Pour éviter de trop marquer la date du tournage, les signes de la campagne électorale seront soigneusement écartés des emplacements de l'action.
Disposant d'un budget de 2,7 millions, ce tournage est une grosse production pour l'échelle suisse mais pas pour la France. Pour la ville, les retombées directes (nuitées, matériel, etc.) sont estimées à plus de 60'000 francs. Sur le plan indirect, il est évident que la publicité apportée à Vevey par une diffusion sur plusieurs chaînes publiques à des heures de forte écoute est quasiment inestimable.


Eh oui, c'est bien la salle du restaurant du Rivage, entièrement redessinée et protégée du soleil extérieur par de grands voiles noirs.

Un petit travelling a été installé sur les quais devant l'Alimentarium (à gauche)

 

Les camions de matériel sont parqués dans le préau de la rue Louis-Meyer (à droite).

L'équipe de tournage dans la salle d'attente du restaurant du Rivage (à gauche).

 

La subsistance de toute l'équipe est assurée dans un car-cantine, parqué également à Louis-Meyer, où se trouve le quartier général de la production (à droite).

Matériel de tournage entreposé sur la terrasse du restaurant du Rivage (à gauche).

 

L'accès de la salle du restaurant est barré d'un grand voile noir, séparant le plateau des coulisses (à droite).

Dans cette rubrique