Loading

Longue séance de Conseil pour la nouvelle Présidente

Pour son baptême du feu, la nouvelle Présidente du Conseil, Mme Alexandra Melchior, a vécu une séance longue et riche en débats intéressants le 1er novembre 2007. Elle s'en est tirée avec les honneurs, et les différentes procédures de vote se sont déroulées sans heurts. Une majorité du Conseil a suivi la Municipalité dans toutes ses propositions, en particulier sur les impôts 2008.

L'élection en cascade de M. Girardin à la Municipalité et de Mme Melchior à la présidence, ajoutée à une démission, ont entraîné plusieurs remplacements au sein du Groupe socialiste. MM. Charly Teuscher et Daniel Beaux (de g. à d.) ont été assermentés par la nouvelle Présidente.


La nouvelle Présidente a fait usage de son privilège, qui est de choisir l'image ou le motif qui sera accroché au mur durant toute la durée de sa fonction. Mme Melchior (à gauche) a demandé que soit sauvé un des panneaux dessiné dans le cadre de Pictobello cette année. Elle est accompagnée de la Secrétaire, Mme Carole Dind.


M. Stéphane Molliat (Vevey Libre)

En début de séance, trois interventions ont été déposées par des membres du Conseil.
M. Stéphane Molliat (Vevey Libre) demande par motion à la Municipalité d'étudier et de réaliser un parking derrière la gare avant d'entreprendre tout autre projet à la Place du Marché. La Municipalité s'est opposée à une vision aussi restrictive et contraignante, et le Conseil l'a suivie. La motion sera étudiée en commission et pourrait être transmise à la Municipalité sous forme de postulat, le sujet étant de toute façon au planning des projets à étudier rapidement.
M. Jean-Marie Racine (Soc) s'est fait l'écho du mécontentement de son groupe face au soutien apporté dans une publication de Montreux Vevey Tourisme à un candidat aux récentes élections fédérales. Le Syndic Laurent Ballif lui a confirmé que la Municipalité avait également fait part de son mécontentement à MVT et l'interpellateur s'est estimé satisfait de cette réponse.
M. Vincent Matthys (Soc) a interpellé la Municipalité à propos de l'absence de préau couvert au collège du Clos. Le Municipal Jérôme Christen a expliqué que le projet envisagé initialement était trop onéreux et que cet objet n'était pas au plan des investissements. L'interpellateur a maintenu sa demande de réponse écrite.


L'actuel Park+Ride des CFF devrait être agrandi et excavé, à un emplacement encore à déterminer.


M. Roland Rapin (Verts) a obtenu que la Municipalité soit nantie de la Charte de l'eau.

L'objet le plus lourd qui a été évoqué durant cette séance a été le Budget 2008 de la ville de Vevey, avec 103 millions environ de charges et un déficit prévu de 1,9 millions. Il a, pour l'instant, simplement été transmis à la Commission des Finances, qui rapportera sur ce sujet en décembre.
Le dépôt similaire du budget 2008 du Fonds culturel Riviera a donné lieu à un mini-débat, ce qui n'est pas l'habitude à Vevey où les objets sont normalement déposés sans ouverture de la discussion. La Municipalité a été priée de rédiger à l'avenir ce budget de manière plus précise, en s'appuyant sur les montants versés l'année précédente.
Le dernier dépôt de préavis concernait un montant de 52'000 francs pour l'équipement de la Salle du Conseil en matériel de projection et de sonorisation, sur lequel le rapport est attendu pour décembre.
Quant aux rapports, ils ont débuté avec une petite controverse à propos du postulat Roland Rapin (Verts) sur la Charte de l'eau. La commission proposait d'accepter ce postulat, mais plusieurs groupes politiques, en particulier les libéraux, ont exprimé leurs craintes face à une charte vue comme contraignante et potentiellement coûteuse. Au final, une majorité s'est cependant dessinée pour la prise en considération et la Municipalité devra venir avec une proposition ferme à ce sujet.


Actuellement, il est nécessaire d'installer un écran chaque fois que la salle est louée ou que le Conseil en a besoin.


Les tours de Gilamont bénéficieront d'une première tranche de rénovation, malgré la proposition d'amendement de M. Olivier Pilloud.

Comme toutes les communes du district, Vevey était sollicitée pour prendre position sur la réalisation de dix terrains de football dans 4 communes de la Riviera, pour un montant total de 10 millions. Ce vaste préavis, rédigé par le Service des affaires intercommunales (SAI), a mis près de 20 ans pour se concrétiser, mais il marque une étape importante dans la collaboration régionale en matière d'investissements.
La Ville de Vevey s'engager à financer respectivement pour Fr. 231'228.- en 2008, Fr. 54'700.- en 2009 et Fr. 192'800.- en 2010 les réalisations de ses voisines. En échange, elle bénéficiera d'un appui financier du District de Fr. 380'00.- environ pour l'aménagement en 2008 de deux terrains (dont un synthétique) à la Veyre dont le coût total est estimé à Fr. 1'630'000.-, et d'un montant de Fr. 520'000.- environ  pour la transformation en 2009 de Copet I en synthétique, le coût total étant estimé à Fr. 1'773'200.-
La proposition a été acceptée à la quasi-unanimité sur le fond. La seule objection est venue de M. Werner Riesen (UDC), qui a regretté que Vevey n'ait pas réussi à mettre dans le paquet négocié l'investissement consenti pour le terrain synthétique de Copet II. Le Municipalt Jérôme Christen lui a répondu que Vevey bénéficiait déjà de ce projet régional et qu'il aurait été abusif d'en rajouter.  
Tout le monde s'est félicité de la qualité du travail réalisé par le SAI et de l'effort de régionalisation accepté par les communes de la région. Au vote, le projet a été accepté sans oppositions.
Un deuxième projet de construction a lui aussi été accepté par le Conseil, mais non sans une tentative d'amendement. Il s'agissait de mesures d'urgence à prendre pour la rénovation des ascenseurs des tours de Gilamont et d'équipement d'éclairage de sécurité. Ces tours seront entièrement rénovées en 2009, mais ces travaux ne peuvent pas attendre. Le Conseiller communal Olivier Pilloud (PDC) a estimé que cette urgence ne devait pas éviter d'ouvrir un appel d'offre.
Un amendement dans ce sens a toutefois été refusé par 38 voix contre 28 et 14 abstentions. Au vote final, l'objet a été accepté à une très large majorité, seul le PDC exprimant son opposition.


Le Municipal Jérôme Christen a expliqué le projet des terrains de football régionaux dans un magazine ICI-TV.


M. Francis Baud (Vevey Libre) a défendu la position de la Municipalité.         

M. Alain Gonthier a évoqué les besoins induits par l'arrivée de nouveaux habitants.
M. Jean-Marie Racine, Président du Groupe socialiste.

L'arrêté d'imposition a été l'objet d'un beau débat politique comme le Conseil communal de Vevey les aime. La Municipalité proposait, en cohérence avec son programme de législature et son plan des investissements, de demeurer pour 2008 au taux de 77, en vigueur depuis deux ans. La Commission des Finances s'était ralliée, mais avec une forte minorité qui aurait désiré descendre à 75.
MM. Werner Riesen (UDC) et Vincent Marinelli (Lib) ont fait, au nom de leur groupe respectif, une proposition identique de diminution de deux points. Les arguments portent sur l'attractivité fiscale de la commune, sa bonne santé financière actuelle, les bonnes surprises enregistrées lors du bouclement des comptes des derniers exercices, et la volonté de faire bénéficier le contribuable de ces éléments positifs.
MM. Francis Baud (Vevey Libre), Alain Gonthier (Alternatives) et Jean-Marie Racine (Soc) ont battu en brèche cette vision. Ils ont rappelé les impératifs qui attendent la ville en matière d'équipements et d'investissements et ont brocardé leurs adversaires pour leur "oubli" subit de la volonté affichée précédemment de rembourser la dette.
Sans entrer dans la polémique, le Syndic Laurent Ballif a défendu  la position de la Municipalité et sa vision de prospective budgétaire. Le budget déposé devant la Commission des Finances s'appuie sur des recettes avérées et évite les anticipations exagérées. Son déficit de 1,9 millions impose la circonspection, compte tenu notamment d'un plan des investissements qui dépasse 80 millions ces quatre prochaines années. Le report de charge du canton en raison de la RPT représente en outre un montant de 3,5 millions.  De plus, l'accroissement de la population implique également un alourdissement des services aux habitants.
Un amenedement supplémentaire de Mme Danièle Kaeser (Lib) proposant de mettre à zéro l'impôt sur toutes les successions au sein de la famille a tout d'abord été refusé par 49 non, 36 oui et 3 abstentions. L'amendement principal visant à abaisser le taux à 75, voté au bulletin secret, a quant à lui été rejeté encore plus nettement, par 51 non, 37 oui et 1 abstention.
Le vote final a reflété cette proportion et c'est à une confortable majorité que l'arrêté d'imposition fixant le taux 2008 à 77 points a été accepté.


M. Patrick Bertschy (Rad) a présenté le rapport de la Commission des Finances.


M. Vincent Marinelli, porte-parole du Groupe libéral.

M. Werner Riesen (UDC) a proposé le même amendement que le centre-droit.

Mme Danièle Kaeser a proposer de supprimer l'impôt de succession entre membres de la même famille. 


Eric Gavin s'est déclaré satisfait.

Le site Vevey.ch dispose déjà d'un embryon de SIT, mais il n'a pas été mis à jour depuis plusieurs années.

Le dernier préavis du jour concernait la mise en place d'un Système d'information sur le territoire (SIT), destiné à devenir le coeur de toute l'administration communale. Basé sur les données cadastrales, il permettra de gérer les bâtiments, les travaux, la voirie, l'entretien des immeubles, voire, à terme, le recrutement scolaire ou la répartition des garderies. L'objectif est d'alimenter régulièrement sa base de données afin de disposer d'informations sur l'ensemble des éléments de la gestion communale qui se rattachent à des données géographiques. Cette dépense globlale de Fr. 350'000.- a été acceptée sans discussion et à l'unanimité.
En réponse à l'interpellation de M. Eric Gavin (Soc) à propos des zones 30 et des zones de rencontre, la Municipalité expliqué ce qu'elle avait déjà fait et ce qu'elle entendait faire, ce qui a satisfait l'interpellateur.
La réponse à l'interpellation de M. Stéphane Molliat sur les places de parc supprimées en ville a donné lieu à quelques calculs d'apothicaire, mais la réponse a été elle aussi acceptée.

Le dernière interpellation, celle de M. Pierre Clément à propos du maintien de la fourchette actuellement installée - provisoirement - dans le lac devant l'Alimentarium, a donné lieu à un mouvement de soutien enthousiaste du Conseil. Non seulement tout le monde s'est réjouit de la volonté exprimée par la Municipalité de demander son maintien, mais les Conseillers communaux unanimes ont soutenu une résolution présentée par M. Pascal Nicollier (Vevey Libre) demandant expressément à la Municipalité de tout entreprendre dans ce sens.
En fin d'ordre du jour, le Syndic Laurent Ballif a rempli son devoir en informant le Conseil sur les points abordés par la Conférence des syndics du district lors de ses dernières séances. Cet exposé découle d'une motion acceptée par le Conseil veveysan il y a plusieurs années déjà. Cela a permis d'ouvrir un petit débat sur l'opportunité d'une telle information, Mme Danièle Kaeser exprimant son plus complet scepticisme alors que M. Alexandre Vallotton (Alternatives) et Mme Birgitta Bischoff (Verts) déclaraient que c'était le point le plus important de la soirée !
Au dernier point, M. Henri Chambaz (Rad) évoqua les retards possibles pour la rénovation du Château de l'Aile en raison des oppositions évoqués dans la presse. En réponse, le Syndic affirma la volonté des autorités de respecter la procédure et son désir de ne pas donner à ces oppositions plus d'importance qu'elles n'en avaient.


Le Syndic Laurent Ballif a donné quelques informations sur les séances de la Conférence des Syndics, en développant quelque peu les ordres du jour.

Dans cette rubrique