Loading

Charlélie Couture vernit au Quai des Arts à Vevey

On connaît généralement Charlélie Couture comme un musicien rocker de talent et très original. Mais on ignore généralement qu'il se considère avant tout comme un peintre, et qu'il a fait sa première exposition à 15 ans. Après trois ans d'exil à New-York, il est de retour à la galerie Quai des Arts et vernissait son exposition le 1er novembre 2007. Elle demeurera visible jusqu'au 7 décembre.

Titre de l'exposition tracés à grands coups de feutre directement sur le mur de la galerie !

Ci-dessus, deux "Portraits d'Américains", combinant le cercle et le carré pour illustrer cette ambivalence humaine. A gauche, "Souvenirs & Memories", à droite "The Poet".

Son exposition au Quai des Arts en 2005 avait été la dernière avant qu'il ne parte s'installer à New-York. Et il revient aujourd'hui pour montrer un ensemble d'oeuvres beaucoup plus cohérent que lors de son premier passage, axé sur ses impressions de vie dans la Grosse Pomme.
Il reconnaît lui-même que sa peinture a évolué, qu'il s'attache beaucoup moins à la représentation de la réalité qu'à l'expression de son ressenti. Il estime que la structure du lieu de vie d'une personne influence sur son mode de vie. Il explique de cette manière la conception très carrée et très "1er degré" des Américains, nés et élevés dans des villes au plan orthogonal. "En Europe, on donne du temps au temps, mais, au final, on n'a plus le temps...".
Cette différence de conception donne l'occasion à Charlélie Couture de jouer un peu à l'ethnologue avec sa peinture. Ses toiles, collages ou photos retouchées sont des portraits d'âme, des représentations physiques de structures mentales. Ce jeu est très instructif à suivre, grâce à l'exposé que l'artiste a fait à l'attention du très nombreux public qui s'est retrouvé au quai Perdonnet pour ce vernissage. 

Ci-dessus, l'un des ensembles de photos retravaillées, qui constituent l'un des points forts de cette exposition.

A droite, "The Wall of All" (Le mur de tous), un superbe collage-peinture.


Dans un style très décontracté et en mêlant humour et érudition, Charlélie Couture a régalé ses nombreux admirateurs d'un exposé très instructif sur son parcours artistique.

Le propriétaire de la galerie Quai des Arts, M. Olivier Ferrari (photo de gauche) était très heureux de pouvoir accueillir une deuxième fois celui que les médias français appellent aujourd'hui "Le plus new-yorkais des artistes français".

 S'il est intransigeant sur certains principes (pas de photo de ses oeuvres, pas de piratage de ses chansons), Charlélie Couture s'est montré très ouvert au contact avec ses admirateurs, durant le vernissage d'abord (ci-dessous à gauche) puis ensuite au cours d'une soirée privée au théâtre de la Grenette (ci-dessous à droite).
   

Dans cette rubrique