Loading

Petit ordre du jour pour longs débats au Conseil le 28 février 2008

L'ordre du jour ne comportait que deux points sur lesquels le Conseil était appelé à se prononcer lors de sa séance du 28 février 2008. Mais les débats ont été abondants sur les thèmes de la mendicité et de la circulation à Vevey. Douze préavis ont également été déposés, qui donneront lieu à des décisions ces prochaines semaines.

Tout le début de la séance a été occupée par les désignations complémentaires destinées à remplacer par des collègues de son parti le conseiller démissionnaire Jean-Marie Racine (Soc), qui était membre de la Commission des Finances, du Fonds d'Urbanisme et du Conseil intercommunal de Sécurité Riviera. Il a été remplacé dans ces fonctions respectives par Mme Clotilde Hadji, déjà suppléante, M. Charly Teuscher et M. Vincent Matthys. Par ailleurs, M. Daniel Beaux a été nommé suppléant à la Commission des Finances.

En début de séance, la Président Mme Alexandra Melchior a assermenté MM. Michel Clément (Soc), Alberto Pastorini (Soc) et Christophe Letsch (Vevey Libre) en remplacement de MM. Jean- Marie Racine et François Jotterand (tous deux Soc) et de Mme Paulette Reber (VL).

La proposition de la Présidente de regrouper les objets de l'ordre du jour de manière thématique a indiqué d'emblée que la soirée serait longue. En effet, deux sujets sensibles à Vevey étaient ainsi définis, la mendicité et la circulation.

 

L'assermentation des trois nouveaux conseillers, de g. à d. MM. Alberto Pastorini, Michel Clément et Christophe Letsch. (photo ci-contre).


M. Charly Teuscher, auteur de l'interpellation au nom du parti socialiste.

La Municipalité avait transmis au Conseil une communication dans laquelle elle faisait le point sur les activités de mendicité à Vevey. Elle exprimait notamment sa perplexité face au vide juridique dans le canton en la matière. Dans l'attente d'une législation vaudoise ou du règlement de police intercommunal actuellement en consultation, les autorités veveysannes entendent utiliser les outils à leurs disposition, en particulier pour régler les aspects sociaux et humains du problème
Deux interpellations ont été déposées sur le même sujet. M. Charly Teuscher, au nom du Parti socialiste, a développé une argumentation exigeant la protection des mineurs exploités dans cette activité ainsi que des sanctions contres les activités de type "maffieux".
M. Marc-Henri Tenthorey (UDC) a insisté, pour sa part, sur cadre légal s'appliquant déjà à la mendicité. Selon son parti, les outils existant dans la législation fédérale (droit des étrangers, entrée sur le territoire national) sont à utiliser dès maintenant.
Enfin, M. Henri Chambaz (Rad) a posé plusieurs questions complémentaires à la Municipalité, qui ont été finalement assimilées à une troisième interpellation sur le sujet.
La Municipalité répondra en détail sur les différents points évoqués par ces trois interpellations lors de la prochaine séance du Conseil.


Pour l'UDC, c'est M. Marc-Henri Tenthorey qui a interpellé la Municipalité sur ce thème de la mendicité.

Sur le papier, l'ordre du jour était très long, mais il comportait douze dépôts de préavis, qui, à Vevey, ne donnent pas lieu à débat. La Présidente se contente de nommer les membres désignés par les partis pour les commissions ad hoc.
Comme chaque année, le Conseil devra étudier les demandes de prolongation de délai pour les motions en suspens, ainsi qu'un dernier train de crédits complémentaires pour 2007 et un premier pour 2008. Enfin, une demande de naturalisation est encore pendante selon l'ancienne législation et devra être tranchée par le Conseil.
En matière d'urbanisme, deux gros projets ont été déposés par la Municipalité: la construction d'un nouveau terrain de football artificiel à la Veyre et un crédit d'un million pour l'étude des rénovations aux tours de Gilamont. Deux sujets de moindre importance émanaient également de ce service: le remplacement du mât du drapeau sur St-Martin et un nouvel éclairage pour la Grenette.
Dans le domaine social, les deux préavis déposés concernent la mise en oeuvre d'une aide individuelle au logement et la création de la garderie annoncée dans le futur quartier des Moulins de la Veveyse. Et un nouveau véhicule doit être acheté pour le service du feu régional, le CRDIS.

Le gigantesque mât coiffant le clocher de St-Martin mesure plus de 30 mètres et doit résister au vent pour tenir un drapeau de plus de 80 m2, ce qui explique son coût de 90'000 francs environ.

 
Un crédit de près d'un million a été demandé par la Municipalité pour l'étude de la rénovation des tours de Gilamont. Le crédit d'ouvrage devrait être d'environ 14 millions, d'ici 2009.


Le Municipal Jérôme Christen, en charge de l'Eduction, avait été interrogé par ICI-TV pour le magazine qui précédait la séance du Conseil.

Cela fait plus d'une année que les commissions scolaires ont cessé d'exister dans le canton, et tout le monde attendait que voie le jour le Règlement devant permettre la création du nouveau "Conseil d'Etablissement". C'est l'objet du préavis déposé par la Municipalité, après validation par le canton.
Ce nouvel organe paritaire disposera de compétences très limitées. Il ne pourra plus intervenir au niveau du fonctionnement de l'institution scolaire, désormais entièrement entre les mains du canton. Par contre, il pourra donner des avis et présenter des demandes dans le domaine para-scolaire, qui est encore très largement du ressort de la commune: devoirs surveillés, camps, cours à option, etc.
Le débat a été limité sur ce sujet, étant donné le carcan réglementaire cantonal. La seule proposition a visé à donner une plus forte représentation aux partis politiques. Mais, si l'amendement présenté par Mme Rebecca Ambesh au nom du groupe PDC de monter à 8 (un par parti) avait été accepté, il aurait fallu augmenter de 6 à 8 les trois autres quarts constituant le Conseil d'Etablissement: les parents - les enseignants - les groupements concernés par l'école. Un conseil à 32 paraissait impraticable et l'amendement a été largement rejeté, tout comme une autre proposition demandant à passer le mandat des représentants des parents de 3 à 5 ans, comme pour les autres délégués.
Au vote final, le Règlement du Conseil d'Etablissement des écoles primaire et secondaire de Vevey a été accepté avec 1 voix contraire et quelques abstentions.


M. Alexandre Bays, Chef du Service de l'Education, devrait être membre du futur Conseil d'Etablissement.


Auteur de la motion, M. Stéphane Molliat s'est rallié à une version plus conciliante, dans l'attente des études que la Municipalité entend mener derrière la gare.

La seconde thématique de la soirée, celle de la circulation, a été entamée par le rapport de la commission chargée d'étudier la motion de M. Stéphane Molliat (Vevey Libre) demandant l'étude et la réalisation d'un parking souterrain derrière la gare.
Lors du dépôt de cette motion, la Municipalité avait exprimé son opposition la partie de ce texte prévoyant l'arrêt de toute autre réalisation avant l'achèvement dudit parking derrière la gare. Cela revenait à laisser en plan les opérations près de s'achever pour la Place du Marché.
La commission a suivi cet avis et a proposé une prise en considération de la motion mais amputée de la phrase bloquant les autres projets. Après quelques discussions sur l'opportunité de ce changement de rédaction, la motion amputée a été acceptée avec 3 refus et quelques abstentions.

Le sujet de la circulation a été également évoqué avec la réponse à l'interpellation de M. Werner Riesen (UDC) demandant la mise à disposition de places de parc supplémentaires lors des spectacles au théâtre. Le Municipal Lionel Girardin expliqua que l'information était largement diffusée sur les possibilités de parcage en ville le soir, tout en confirmant l'ouverture du préau du Rivage en cas de grande affluence.

Alors qu'une communication sur la circulation et le parcage à la rue Steinlen n'a pas soulevé de questions, sachant que l'objet sera à nouveau traité lors d'une prochaine séance, le postulat déposé par Mme Danielle Kaeser (Lib) à propos du projet de réaménagement devant la gare s'est enlisé dans un débat de procédure. Concernant un domaine strictement de compétence municipale et ne pouvant faire l'objet que d'une simple réponse des autorités, il a été finalement transformé par son auteur, un peu à son corps défendant, en une interpellation à laquelle la Municipalité répondra dès la prochaine séance.


Le Municipal Lionel Girardin s'est exprimé à propos du réaménagement de la Place de la Gare dont la réalisation doit intervenir prochainement.


Le récapitulatif distribué à la presse par la Municipalité à propos de certaines de ses décisions courantes, transmis au Conseil à chaque séance, a donné lieu à quelques questions qui ont pu être clairifiées par le Syndic  et les Municipaux.
Mme Fabienne Despot (UDC) a déposé un postulat demandant l'achat par la ville d'une tente destinée à abriter des manifestations ou des événements de plein air. Soutenue par la Société de développement et de nombreuses sociétés locales, cette idée faisait partie du programme municipal mais ne s'est pas encore concrétisée. La Municipaité donnera rapidement au Conseil les résultats de ses réflexions, qui la portent plutôt, en l'état, vers une location que vers un achat définitif d'une telle tente.
Enfin, M. Pascal Nicollier (Vevey Libre) est revenu à la charge pour demander que tous les objets concernant le Conseil figurent dorénavant sur le site internet de la ville. Actuellement, ce n'est pas le cas pour les rapports de commission, considérés comme des documents purement internes au Conseil. Mais le Syndic Laurent Ballif lui a garanti que la Municipalité avait changé son point de vue et que tout serait sur internet dès le mois de mai, accompagné d'un moteur de recherche plus performant. En foi de quoi le motionnaire a retiré sa motion... se réservant de revenir à la charge en cas de besoin.

La demande de la Conseillère Fabienne Despot (ci-dessus) est que Vevey se dote d'une tente similaire à celle qu'a acquise La Tour-de-Peilz (ci-contre), que les sociétés veveysannes louent également.


La section vaudoise de la LICRA (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) avait écrit à la Présidente pour que leur documentation soit mise à disposition du Conseil à l'entrée de la salle.

Dans cette rubrique