Loading

Un ordre du jour peu étoffé n'empêche pas les débats touffus

La séance du Conseil communal du 12 novembre 2009 ne promettait guère de débats enflammés. Les différentes composantes du budget 2010 n'en étaient qu'au stade du dépôt. Mais plusieurs communications pouvaient ouvrir des espaces de discussion intéressants en fin de séance.


Pour voir la vidéo de ce Conseil: http://www.vevey.ch/N7019/conseil-communal-du-12-11-09.html

En début de séance, un nouveau membre a été assermenté en remplacement de Mme Flavia Badoud (Lib), en la personne de M. Christian Roh.
En outre, M. Pierre Clément annonce que les sections veveysannes respectives des partis radical et libéral ont fusionné. Par contre, en ce qui concerne leurs activités au Conseil communal, elles continueront jusqu'à la fin de la législature à fonctionner avec deux groupes distincts. De ce fait, il n'y aura pas de modifications dans la composition des commissions du Conseil. 


A un moment de la soirée, comme le Président Etienne Rivier (à droite) désirait prendre position sur la réponse à son interpellation, il a demandé à son premier Vice-Président Vladimir D'Angelo de le remplacer au perchoir.


M. Christian Roh (ci-dessus) a prêté serment.
 

Le Président, M. Etienne Rivier, annonce avoir reçu une Pétition visant à s'opposer au projet de Buvette au Port de Plaisance, projet approuvé par le Conseil communal en juin dernier. Cette pétition vient en appui de l'opposition qui sera en principe déposée dans le cadre de la procédure de mise à l'enquête actuellement en cours. Après quelques passes d'arme entre conseillers favorables au classement pur et simple de cet objet et ceux désireux de l'étudier en commission, c'est cette option qui l'a emporté par 37 voix contre 27.

Dans un postulat déposé au nom des partis radical et libéral, M. Henri Chambaz s'inquiète de l'insécurité régnant aux alentours de l'école secondaire hors des heures scolaires. Le Municipal Lionel Girardin annonce que la Municipalité, même si les compétences de police ont été transférées à Sécurité Riviera, est en mesure de répondre aux questions. Il précise que, vu la nature de ces interrogations, il serait plus rapide et plus simple que le postulat soit présenté comme une interpellation. M. Chambaz étant d'accord, le postulat devient une interpellation.

M. Henri Chambaz (photo de gauche) a transformé son projet de motion en interpellation pour avoir plus rapidement la réponse.

Le Municipal Lionel Girardin (photo de droite) a déjà donné quelques pistes en guise de réponse, qui seront complétées par écrit ultérieurement.


Le garage du Vétéran, sur lequel doit venir construit le local auquel s'oppose la pétition.

 
Les Moulins de la Veveyse auront 16 appartements subventionnés dans le 1er module.

En matière de préavis, la matière ne manque pas puisque la Municipalité dépose trois documents concernant le budget 2010: celui du Fonds culturel Riviera, de la Communauté intercommunale d'équipement du Haut-Léman (CIEHL) et surtout celui de la commune. Ils seront étudiés par la Commission des Finances, qui rapportera début décembre.

Un autre préavis était encore déposé, concernant un objet déjà annoncé depuis plus d'une année. Il s'agit de la création de 16 appartements subventionnés dans le module en voie d'achèvement des Moulins de la Veveyse. Comme la Municipalité l'avait annoncé lors de la présentation de ce projet, la construction future abritera donc bien de l'habitat mixte, avec des appartements vendus, d'autres loués au marché libre, et enfin une partie subventionnés, sans parler de la garderie qui ouvrira au début 2010.


Le Président Rivier a invité les conseillers à consacrer du temps à l'étude du budget 2010, en vue de la séance de décembre consacrée à cet objet.


Le Président Rivier est descendu dans la salle...

La première communication de la Municipalité répondait à une interpellation déposée il y a quelques mois par M. Etienne Rivier (Lib) avant qu'il ne soit élu à la présidence du Conseil. Afin de pouvoir dupliquer, M. Riviera abandonna le perchoir à son vice-président, M. Vladimir d'Angelo, et prit place momentanément dans la salle. Il exprima son insatisfaction sur la réponse municipale à sa proposition d'inclure formellement le bas de la Place du Marché dans le projet de rénovation du Jardin du Rivage et de la Salle del Castillo. Toutefois, comme il est membre du Comité de suivi du concours concernant cette zone, il a pu se rendre compte que le lien existe bel et bien dans le cahier des charges dudit concours.


... alors que le Vice-Président D'Angelo a pris sa place.


M. Alain Gonthier a voulu aller dans le détail de la gestion de la caisse de pension des VMCV.

L'interpellation de M. Alain Gonthier (Alt) à propos de la caisse de pension des VMCV et de l'ASCOOP, caisse regroupant toutes celles des entreprises de transport public, a donné lieu à une réponse très didactique de la Municipalité sur le mode de fonctionnement des caisses de pension. Revenant à la charge sur quelques points restés obscurs, M. Gonthier a reçu les informations complémentaires de la part du Syndic Laurent Ballif.
Le Conseil a pris connaissance des autres communications de la Municipalité sans ouvrir la discussion. Elles concernaient le calendrier prévu pour l'étude de faisabilité sur la fusion à dix des communes de la Riviera, l'étude à mener pour la réfection du terrain et des équipements de Copet I, et les communiqués de presse publiés depuis la dernière séance du Conseil.


Le Syndic Laurent Ballif lui a donné satisfaction sur tous les points techniques.


Inquiétudes infondées pour le nouveau sol des Galeries.

 

 

 

Au chapitre des interpellations nouvelles, Mme Fabienne Despot (UDC) a posé plusieurs questions sur les intentions de la Municipalité en matière de rénovation et de développement de pistes cyclables en ville de Vevey. Il lui sera répondu ultérieurement par écrit.
Outre une question sur le nouveau plancher des Galeries du Rivage à laquelle M. Patrick Bertschy, président du Vevey-Riviera Basket, a répondu lui-même, le point de l'ordre du jour appelé Propositions individuelles a connu un débat tendu sur un objet très politique.
M. Serge Ansermet (Soc) a exprimé son avis personnel sur l'interdition par la Municipalité de l'affiche de l'UDC sur les minarets. Bien qu'opposé à l'initiative, il a considéré comme abusif de s'arroger le droit de choisir ce que le citoyen a le droit de voir. Cet avis a été applaudi par une partie de la droite, et Mme Despot a annoncé que son parti avait l'intention d'exposer cette affiche lors des prochains marchés. Elle a fait part de sa conviction que la Constitution fédérale n'est pas violée par cette image et considère que la décision de l'Exécutif est illégale.
La Municipalité n'a pas désiré intervenir dans ce débat qui concerne un domaine qui est de sa stricte compétence.

M. Serge Ansermet (photo de gauche) a ouvert un débat dans lequel la grande majorité des conseillers ainsi que la Municipalité n'ont pas désiré s'engager.


Mme Fabienne Despot a demandé, par voie d'interpellation, les intentions de la Municipalité en matière de circulation à vélo. Elle est également intervenue dans le débat sur l'affiche interdite de l'UDC.