Loading

Du 20 au 24 mai, Animai s'épanouit sous le soleil

Alors qu'elle avait dû souvent jouer avec la pluie ces dernières années, la manifestation veveysanne a bénéficié, pour le week-end prolongé de la Pentecôte, d'un soleil radieux durant quatre jours. Le public a été très nombreux pour toutes les animations, aussi bien durant la journée que pour les spectacles en soirée.

Avec le beau temps, familles et enfants ont répondu avec enthousiasme à l'invitation des organisateurs d'Animai, sous l'égide de l'Animation Jeunesse de Vevey. Jeux, démonstrations sportives, dégustations diverses sont au programme durant les trois journées du long week-end de Pentecôte.


La prévention des addictions est une thématique importante pour les organisateurs... sauf pour le sucre, drogue doucé ! A preuve, ce stand qui offre des brochettes de bonbons...

 

Les enfants pouvaient jouer dans l'herbe à différents jeux, comme le croquet, où l'on a rencontré le comédien Benjamin Cuche avec ses enfants. 


Premiers jours d'été, la Pentecôte a également vu pour la première fois de la saison les enfants sauter dans la fontaine à l'hippocampe, qui est la "piscine" du Jardin du Rivage.

Démonstration sportive par le Club des Archers, qui a rencontré un grand succès et a certainement recruté de nouveaux membres.


Parmi les animations pour les enfants, il y avait maquillage, bricolage, fabrication de masques (ci-dessus) et sculpture sur ballons (ci-dessous).

Pour l'Animation Jeunesse de la ville de Vevey, Animai est également une vitrine très importante pour les groupes de musique ou de danse de la région, et de la ville en particulier. Rock ou Hip-Hop ont attiré beaucoup de spectateurs tous les soirs devant la scène du Théâtre de Verdure.

 

 

 

 

En ouverture de soirée, le groupe neuchâtelois "The Rambling Wheels" ont présenté un rock bien charpenté et vendu leur premier disque (photo de gauche).


L'école de danse et de musique de Renens a animé la scène dimanche après-midi (ci-dessus). Elle a été suivie de l'école de danse hip-hop veveysanne de K-Unik (ci-dessous), dont la quarantaine d'élèves ont enthousiasmé la foule présente.

Convié cette année à Paléo, le groupe veveysan Rectangle (à droite) était handicapé par l'absence de l'un de ses membres et un défaut de réglage son qui a rendu l'harmonica inaudible.

Comme chaque année, la dernière soirée d'Animai était consacrée au spectacle d'Impro. C'est donc le Lundi de Pentecôte que la salle des Galeries du Rivage a accueilli les amateurs de cet art théâtral particulier.

La nouveauté cette année, c'était la catégorie de participants et le décor. Au lieu de l'habituel rink de hockey dans lequel se déroulait le match entre les deux équipes en lice, c'est un espace libre qui a vu s'affronter trois équipes regroupant une trentaine de Juniors de la région.

Même si chaque équipe était censée présenter ses impros et être jugée sur cette prestation, c'est en réalité à une représentation globale que le spectateur était convié, les joueurs des autres équipes faisant le "décor" de la scène jouée par une équipe. On le voit sur la photo de droite, où les joueurs passifs jouent le rôle des roseaux du marais où se déroule l'impro en cours.


La jeune victime va entrer dans la marmite maléfique de la sorcière.

Alors qu'Animai 2010 a connu un succès public bien plus important que les années précédentes, la soirée d'Impro a attiré un peu moins de public. La raison en est certainement le choix de faire s'affronter uniquement des équipes Juniors, mais c'est rendre peu justice à ces jeunes comédiens de la région.
Il faut dire que chaque équipe était dirigée par un professionnel qui donnait l'impulsion et l'angle d'attaque sur chaque thème. Parmi ces pros (photo ci-dessous à droite), on trouvait le comédien veveysan Benjamin Cuche (à gauche sur la photo).


Benjamin Cuche passe à la guillotine !