Loading

Le Conseil renouvelle son Bureau en douceur

C'est finalement sans heurt et tout en douceur que le Conseil a constitué, le 24 juin 2010, son Bureau pour l'année pré-électorale 2010/2011. A sa tête a été élu M. Vladimir d'Angelo, qui avait pourtant connu quelques problèmes l'année précédente pour accéder aux vice-présidences.

Pour voir la vidéo de ce Conseil: http://www.vevey.ch/N7027/conseil-communal-du-24-06-10.html

Deux préavis ont été déposés en début de séance, l'un pour des crédits complémentaires et le second pour la création d'une fondation, nommée "Apollo", qui vise à gérer la mise à disposition d'appartements de secours. Ils seront traités à la rentrée des vacances.
En outre, une pétition avec 363 signatures a été transmise au Président s'opposant à la démolition prévue de l'immeuble à l'angle des rues des Communaux et de la Clergère, anciennement Brasserie Beauregard. Le Président a transmis cette pétition à la Municipalité comme matière de sa compétence.

 

 

 

Le nouveau Président du Conseil, M. Vladimir d'Angelo, a participé en pleine convivialité à l'agape organisée sur la terrasse de l'Hôtel Astra.


 

En ouverture de séance, M. Henri Chambaz (PLR) présente un postulat demandant à la Municipalité de prévoir systématiquement la possibilité pour les vélos de circuler dans les rues à sens unique de la ville. Tout le monde étant d'accord avec cette proposition, y compris la Municipalité, il accepte de transformer son postulat en interpellation, ce qui devrait simplifier et accélérer son traitement.
Une seconde interpellation, déposée par Mme Joëlle Zaugg, concerne les travaux en préparation à la maison de vigne "Les Allours" à Chardonne. Elle se fait l'écho de craintes quant aux aménagements intérieurs prévus. C'est quasiment le sujet qui a retenu le plus longtemps l'attention du Conseil, le Municipal Jérôme Christen concluant le débat par une réponse orale qui contenta l'interpellatrice, malgré une petite pique finale.


 


 


 

L'élection du Bureau pour l'année politique 2010/2011 est l'événement essentiel de la soirée. Les candidats élus l'an dernier se présentent pour le tournus convenu entre les partis, dans un vote réglementairement au bulletin secret.
Pour la Présidence, le PDC annonce la candidature de M. Vladimir d'Angelo, qui avait connu quelques soucis l'année dernière pour l'accession à la première vice-présidence. Les réticences sont apparemment devenues moins importantes, puisqu'il est finalement élu par 51 suffrages sur 75 votants.
La première vice-présidence, à laquelle le Parti socialiste présente la candidature de M. Eric Oguey, donne un résultat surprenant. M. Oguey est élu avec 43 suffrages seulement sur 77 votants, le Président Rivier annonçant qu'il y a 19 blancs. Comme il n'annonce pas de voix éparses, on peut imaginer que les scrutateurs ont fait une erreur de décompte, ce qui serait plus en phase avec le résultat de M. Oguey l'an dernier (51 suffrages).
Enfin, comme nouveau venu, M. Patrick Bertschy est présenté par le Parti radical pour la seconde vice-présidence. Il est élu en dépassant de justesse la majorité absolue au premier tour, par 39 suffrages sur 77 votants.
Le Bureau est complété par l'élection de deux scrutateurs, Mme Christiane Lavanchy (Verts) et M. Pierre Bonjour (UDC), ainsi que deux scrutateurs suppléants, M. Eric Studer (Alternatives) et M. Christian Roh (Parti libéral).



 

 

Pendant que ces élections se déroulent, plus précisément pendant le dépouillement des votes, trois préavis sont soumis au Conseil. Tous trois sont acceptés sans même qu'un conseiller demande à ouvrir la discussion, et obtiennent des scores quasi unanimes.
Le premier est une demande de crédit de 2,1 millions pour la rénovation en profondeur de la salle de gymnastique de Subriez. Très utilisée par les classes et Vevey-Ancienne, elle connaît les attaques du béton coulé dans les années 1970. Le crédit est voté à l'unanimité avec une abstention.
La réfection du terrain de Copet I et la démolition des vieux gradins côté Veveyse sont acceptés pour un montant de 3,7 millions, dont à déduire une participation intercommunale de 520'311 francs et un soutien du Fonds cantonal du sport de 300'000 francs. La commission propose de financer la part correspondant à une réfection des égoûts par le Fonds de réserve affecté à cette tâche. Le futur terrain de Copet sera une première suisse, puisqu'il disposera d'un terrain naturel renforcé par une grille synthétique. Le crédit est accepté avec une seule voix contre et une abstention.
Enfin, un crédit d'entretien de 642'000 francs doit permettre à la ville de réparer en urgence l'église de Gilamont dont le toit fuit (462'000 francs) et de mettre aux normes incendie et minergie le bâtiment de la Pomme d'Or à la rue du Conseil (180'000 francs). Là aussi, le crédit est accepté avec une voix contre et une abstention.

 

 

 



 

Trois communications de la Municipalité concluent cet ordre du jour finalement très léger. La première concerne l'ouverture cet automne d'une "Maison de quartier" à Vevey Ouest, au rez d'un immeuble de la rue de l'Union. Cela s'inscrit dans le "projet urbain" soutenu par la Confédération, qui finance l'essentiel des coûts.
La Municipalité répond également à M. Vincent Matthys (Soc), qui demandait qu'on étudie la possibilité de déplacer le parcours de la ligne 2 des VMCV pour la faire passer à l'av. Nestlé plutôt qu'à l'av. Général-Guisan, où elle fait doublon avec la ligne 1. La Municipalité confirme qu'elle étudie avec les VMCV plusieurs variantes de lignes pour prendre en compte le développement de certaines zones.
Après le rappel des informations transmises à la presse ces dernières semaines, le Conseil entend plusieurs questions individuelles. Elles concernent le rythme des travaux prévus à l'Oriental (crédit d'étude d'ouvrage début 2011), la construction retardée d'une extension du Centre de plongée subaquatique à Vevey-Corseaux-Plage, la mise à disposition de places de parc pour les spectateur du foot au Rivage et l'avenir de la terrasse du Riviera Lodge.
Enfin, le Président sortant, M. Etienne Rivier, prononce son allocution traditionnelle, posant une "colle" aux conseillers en leur demandant s'ils savaient combien de millions ils ont voté en une année. Personne ne trouve la bonne réponse de 48 millions ! Il remercie également tout le Bureau et le Conseil, et tout particulièrement la secrétaire Mme Carole Dind.
Le Syndic Laurent Ballif se fend ensuite de la tout aussi traditionnelle "laudatio" au nom de la Municipalité, relevant l'enthousiasme "jouissif" qu'a mis le Président à remplir sa tâche.
Pour conclure, M. Philippe Jost a proposé, comme il est de coutume pour le parti du Président sortant, de verser les jetons de présence de la soirée à l'association SOS Futures Mamans.


 

 

 

 

 

 

 


 

Après cette partie formelle très rapidement enlevée, les conseillers se sont retrouvés pour de copieuses agapes sur la terrasse supérieure de l'Hôtel Astra. Pour une fois, le service debout a fait que les Groupes politiques se sont mêlés pour un joyeux au revoir à la veille de l'été.