Loading

Le Conseil mandate la Municipalité pour la vidéosurveillance

Lors de sa séance du 24 février 2011, une majorité du Conseil communal a transmis à la Municipalité une motion demandant d'étudier des possibilités d'implantation de caméras de surveillance. Cet objet a été le plus chaud d'une séance sinon relativement calme compte tenu de la proximité des élections.

Pour voir la vidéo de ce Conseil: http://www.vevey.ch/N7945/conseil-communal-du-24-02-11.html 

Pour la dernière séance du Conseil avant le 1er tour des élections, le menu était à peu près le même que lors de la précédente: peu d'objets venant de la Municipalité mais un flot d'interventions déposées par les conseillers en campagne.
Avec finalement 8 objets déposés en séance, le résultat est un peu plus modeste qu'à fin janvier. Il est certain que nombre de ces demandes ne pourront pas être traitées avant la fin de la législature.
La soirée a été également agrémentée de quelques valses-hésitations procéduralrs, en ce qui concerne la manière de traiter les dépôts de postulats.


Le point chaud de cette séance a été le traitement de la motion de M. Patrick Bertschy (ci-dessus à gauche) sur la vidéosurveillance. Au début de l'ordre du jour, il avait déjà déposé deux interpellations.



En début de séance, une série de quatre objets a été traitée par le Conseil, trois interpellations et un postulat.
M. Patrick Bertschy (rad) a déposé deux interpellation qui ont donné lieu à une réponse immédiate de la Municipalité et sont donc considérées comme traitées. La première demandait des nouvelles du terrain vendu près du port de plaisance, à quoi le Syndic Laurent Ballif a répondu que la commune n'a pas de moyen de faire accélérer le processus de mise à l'enquête mais que le projet devrait avancer d'ici un mois.
La seconde s'intéressait au projet très large de la zone Rivage, en particulier pour demander où en est le plan de quartier. Le Municipalt Jérôme Christen (ci-contre à gauche) a pu lui répondre précisément puisque le canton vient juste d'agréer le projet de PPA et qu'il pourra être mis à l'enquête d'ici fin mars, alors que le projet de rénovation de la salle del Castillo devrait être soumis au Conseil fin 2011.
M. Pierre Butty (soc) s'est enquis de l'action de la Ville pour lutter contre la prolifération des sacs en plastique dans les commerces. La Municipale Madeleine Burnier a annoncé une réponse écrite.
En M. Werner Riesen (UDC, ci-contre à gauche) a déposé un postulat directement inspiré par un récent débat électoral, à savoir un projet d'installation d'une piste de danse sur la Place du Marché. En raison du flou entourant cette idée, la Municipalité a souhaité que le postulat soit envoyé en commission pour étude, ce que le Conseil a accepté de faire après plusieurs hésitations de procédure.


M. Pierre Butty a demandé ce que la commune avait entrepris pour éviter l'usage de sacs en plastique. Une réponse écrite lui sera fournie rapidement.


Seuls deux objets étaient déposés par la Municipalité: la traditionnelle demande de prolongation de délai pour les objets en cours et un rapport-préavis en réponse à la motion Nicollier à propos des incivilités. Les commissions désignées rapporteront lors des prochaines séances.
Deux objets ont, quant à eux, été adoptés sans aucune discussion. Le premier était le projet de remplacement des installations techniques du parking du Panorama pour un montant de Fr. 245'000.- (1 voix contre et 1 abstention). Le second était le postulat de Mme Annick Vuarnoz (soc) demandant une négociation avec Montreux pour que les Veveysans puissent bénéficier de tarifs plus avantageux à la piscine de la Maladaire. La commission a complété les conclusions et l'objet a été adopté avec 2 non et quelques abstentions).
Un troisième objet a bénéficié de cette atmosphère consensuelle inattendue à proximité des élections, la réponse au postulat Ansermet-Despot-Narbel à propos de l'électricité produite à partir du charbon. Le Syndic étant membre du Conseil de Romande Energie, il a pu fournir au Conseil tous les renseignements désirables et la commission a adopté la réponse à l'unanimité, tout comme le Conseil. Mme Fabienne Despot (UDC) a remercié la Municipalité de la qualité de sa réponse et s'est félicitée de l'abandon par Romande Energie d'un projet en Allemagne.


Mme Fabienne Despot a apprécié la réponse au postulat qu'elle avait co-signé à propos de l'électricité produite à partir du charbon.


Président-rapporteur de la commission, M. Clément Tolusso (Verts) n'a pas voulu trancher. Mais, lors du Conseil, il s'est attaché au Règlement de police intercommunal et a finalement recommandé de refuser la motion.

Le moment chaud de la soirée, comme on s'y attendait, a été le débat à propos de la motion Bertschy demandant une étude sur les besoins d'installer de la vidéosurveillance dans certains lieux de la ville. Cet objet avait été déposé il y a déjà plusieurs mois, mais la commission avait attendu pour l'étudier que le Règlement intercommunal de police ait été approuvé par le Conseil de Sécurité Riviera. Il prévoit en effet des dispositions faisant que c'est une compétence de chaque Municipalité de demander à la police intercommunale des mesures de ce type.
Les fronts ont été assez rapidement clarifiés, dans le sens où la gauche s'est opposée à cette proposition, tout en n'écartant pas absolument cette idée dans certains cas, alors que la droite la soutenait, sans toutefois considérer que c'est la seule solution.
Malgré donc des positions parfois quelque peu mitigées, le débat a été assez rude, de très nombreux orateurs tenant à exprimer leur position précisément. Les représentants de la droite - MM. Riesen, Bertschy, Roh, Schobinger - ont rappelé que la motion fait des propositions et demande à la Municipalité d'abord une étude, sur laquelle le Conseil aura à se prononcer. A gauche - Mmes Vuarnoz et Gitto, MM. Dutruy, Rapin, Matthys, Joerimann, Gonthier - et au centre - MM. Baud et Djiangitukwa - la méfiance était grande face à un instrument dont ni le coût ni le fonctionnement ne sont vraiment bien définis.
Le vote final a vu le Conseil prendre la motion en considération par 38 oui, 31 non et 6 abstentions. La Municipalité devra donc fournir un rapport-préavis sur cet objet, en tenant compte que la mise en oeuvre éventuelle serait faite par Sécurité Riviera.


M. Patrick Bertschy s'est montré modéré quant à l'effet de sa motion.
Mme Sabrina Gitto estime que les caméras ne sont pas une solution pour résoudre un problème réel.


Le Municipalt Lionel Girardin avait plusieurs objets provenant de son dicastère. Il a apporté des précisions sur certains points.

Après cet objet qui a enflammé le Conseil mais sans durer trop longtemps, le Conseil a pris acte d'un certain nombre de communications sans discussion ou presque: Annonce de l'engagement d'un adjoint au Service des sports en la personne d'un sportif au palmarès impressionnant / Explication quant aux bornes électriques à installer sur la Place du Marché / Ouverture de la structure Apollo destinée à venir en aide aux locataires menacés d'expulsion / Opération Pro Juventute de soutien aux nouveaux parents / Ouverture d'un cybercafé dans la Maison de quartier Guisan en collaboration avec l'établissement vaudois d'accueil des migrants / Réponse aux questions concernant la recapitalisation des VMCV il y a deux ans.
Deux communication ont donné lieu à quelques commentaires. Le premier est celui concernant la pyramide fiscale de Vevey, dont la lecture a été légèrement différente entre la gauche (MM. Ansermet et Matthys) et la droite (M. Jost). La seconde s'intitule "Vision en couleurs" et annonce une action de lutte contre le racisme, sur quoi Mme Despot a émis quelques considérations auxquelles a répondu M. Gonthier.

 
M. Serge Ansermet a apprécié le document sur la fiscalité veveysanne.


Mme Madeleine Betschart (ci-dessus), Directrice de l'Alimentarium, s'est intéressée à une séance où l'on traitait de son institution. La Municipale Madeleine Burnier (ci-dessous) a confirmé que la Ville a toute confiance dans la Fondation du musée.

 

Parmi les communications figuraient également la réponse à plusieurs interpellations déposées la séance précédente, dont il a été pris acte simplement avec un bref commentaire de l'auteur de l'intervention.
M. Etienne Rivier (lib) s'est entendu dire par le Syndic que la commune ne prendrait pas à sa charge les frais d'un  centre de jour Alzheimer du moment que le canton subventionne déjà une structure de ce type à St-Légier.
Mme Danièle Kaeser (lib) a été plutôt satisfaite des informations fournies par le Municipal Marcel Martin à propos du nouveau ramassage des déchets verts.
M. Alain Gonthier a pris acte de la réponse à propos de l'abonnement senior des VMCV, dont la situation n'est pas la même qu'à Lausanne.
M. Patrick Bertschy a pris acte du calendrier indicatif concernant la mise à l'enquête concernant le bas de la Place du Marché. Un début de polémique s'est ouverte avec M. Clément Tolusso (verts), qui n'est pas satisfait de la manière dont les négociations sont menées sur ce sujet.
M. Roger Pieren s'est félicité des assurances données par la Municipalit Madeleine Burnier quant à la bonne santé de l'Alimentarium
M. Pierre Clément (lib) a pris acte des informations concernant l'éavancement du Plan de mobilité et d'urbanisme (PMU), qui devrait aboutir dans quelques semaines.
Enfin, M. Eric Oguey (soc) s'est étonné que la loi fédérale sur l'alcool, dont l'objectif est également de lutter contre les abus, prohibe la vente de vin chaud lors de foires et marchés mais autorise sa distribution gratuite...!


Le Syndic Laurent Ballif a pris la parole à plusieurs reprises et a pris position de manière très tranchée sur certains sujets.


M. Pierre Clément attend toujours le PMU et un calendrier concret.


Utilisant le projecteur vidéo, M. Rivier a présenté un petit dossier sur les tentatives précédentes d'extension du port, dont les plus récentes datent d'environ 25 ans.

La seconde série d'objets déposés par les conseillers comportait trois postulats et une interpellation
M. Etienne Rivier a déposé un postulat très bien documenté demandant une étude pour une extension du port de plaisance vers l'ouest, à l'occasion de la prochaine reconstruction de la digue endommagée. Il a été transmis à une commission pour étude.
M. Vincent Matthys demande par voie de postulat que la Municipalité étudie la possibilité de subventionner les abonnements annuels aux transports publics. Cet objet sera également étudié par une commission.
Par contre, le troisième postulat, déposé par M. Eric Oguey pour demander l'étude d'un boulodrome couvert, a été transmis directement à la Municipalité à la quasi unanimité.
Une dernière interpellation, déposée par M. Fweley Djankitukwa (vevey libre) et concernant les projets de la Municipalité pour assurer la "Journée continue  de l'écolier" recevra une réponse écrite.


M. Etienne Rivier demande à la Municipalité d'étudier une extension du port vers l'ouest à l'occasion de l'étude pour la reconstruction de la digue.