Loading

Apollo a décollé à Vevey le 25 février 2011

Apollo a été mise sur orbite à Vevey en présence du Conseiller d'Etat Pierre-Yves Maillard. Cette structure d'aide aux locataires en difficulté, idée originale de la ville de Vevey, a pris place à l'avenue de Corsier et a commencé à se constituer un parc d'appartements de secours.

Le Municipal Lionel Girardin était très satisfait vendredi 25 février en accueillant le Conseiller d'Etat Pierre-Yves Maillard dans les nouveaux locaux de l'av. de Corsier. A quelques mois de la fin de son mandat, le Municipal mettait ainsi en effet la dernière main à l'ultime outil institutionnel de l'aide au logement.
Apollo a en effet pour fonction de tenter de prévenir les situations de détresse où des locataires, voire des familles, se retrouvent à la rue. La loi faisant obligation aux communes de fournir un logement à tout le monde, cette structure est donc indispensable et le projet veveysan pourrait être étendu à l'ensemble du canton.

Le Conseiller d'Etat a coupé symboliquement un ruban, marquant l'entrée en fonction d'Apollo.

Le Conseiller d'Etat est accueilli à son arrivée par M. Lionel Girardin ainsi que par le Préfet, M. Roland Berdoz (à droite sur la photo).

Cette manifestation a intéressé de nombreux représentants de toute la région, la situation de pénurie de logement frappant l'ensemble du canton. Il est prévu que les villes de La Tour-de-Peilz et de Montreux s'associent prochainement à Apollo, qui aurait ainsi un champ beaucoup plus vaste à couvrir.

Apollo occupe une petite annexe à l'av. de Corsier, juste à côté des locaux dans lesquels l'OSEO a son cours de formation du Semestre de motivation (SEMO).

Le Conseiller d'Etat a rencontré le Président actuel de l'OSEO Vaud, M. Pierre Aguet (à gauche ci-dessus), ancien Municipal veveysan des Services sociaux.


La partie oratoire a vu le Conseiller d'Etat prendre la parole, ainsi que M. Lionel Girardin et le Chef des Affaires sociales et familiales (DASF) de la Ville de Vevey, M. Christophe Bornand (Photo de droite). Celui-ci en a également profité pour présenter les deux personnes qui font fonctionner Apollo depuis début février, Mmes Féret et Weber (de g. à d. ci-contre).