Loading

La ville cernée par les festivals

Du 26 au 28 août 2011, Vevey accueillait deux festivals très différents mais tous deux assez bruyants. Les gens du Local en étaient à leur 5ème édition du Festivalocal, en haut de la rue du Panorama, alors que la Festa Latina se déroulait pour la première fois au Rivage.

Les deux manifestations ont connu les mêmes conditions, à savoir un vendredi très humide et venteux, puis un temps qui s'est amélioré tout au long du week-end et une fin dimanche soir très agréable.

Au Local, derrière Swissmedia, la cour et le parking étaient dévolus à une musique plutôt rugueuse. Ne pouvant pas utiliser les caves, pour des raisons de sécurité dictées par la Municipalité, les organisateurs ont installé une seconde scène à l'ouest de l'espace occupé. Cela a permis de meilleurs enchaînements entre les concerts, nécessaires afin de faire passer tous les groupes prévus.
Le vendredi, de grandes bâches ont abrités 200 à 300 passionnés, qui ont été heureusement beaucoup plus nombreux samedi et dimanche.


Sur la scène principale, les concerts se sont succédé durant deux soirées, qui ont eu un peu de peine à finir à l'heure imposée de 1h. Dimanche, la musique s'est tue en début de soirée, comme prévu.

Au Jardin du Rivage, c'est le Théâtre de Verdure qui a servi de cadre à la première édition du Festival Open Air organisé par l'Association Fusion Latina.

Après une soirée de vendredi très arrosée, comme partout dans la région, la Fête latine et sud-américaine a pris son envol surtout à partir de samedi. Dans l'après-midi déjà, les badauds se sont arrêtés avec plaisir pour profiter des cantines et de la musique en direct ou par des DJ.

Le grand espace situé devant la scène a été largement utilisé par les amateurs de danse à qui la musique mettait des fourmis dans les jambes.