Loading

Le Conseil termine l'année dans une ambiance plus sereine

Après l'éclat de la semaine précédente, le Conseil a terminé l'année 2011 en siégeant jeudi 15 décembre dans une ambiance plus sereine. Les gros objets budgétaires passés, l'ordre du jour s'est surtout étoffé de plusieurs interventions individuelles de formes diverses.

Pour voir la vidéo de ce Conseil:
http://www.vevey.ch/N8566/conseil-communal-du-15-12-11.html

La tension était bien retombée, d'autant plus que l'ordre du jour ne comportait pratiquement pas matière à énervement ! Le dépôt de deux préavis accompagnait un certain nombre de communications, et on s'attendait au dépôt de quelques interpellation et motions diverses.
En début de séance, dans la correspondance, le Président Eric Oguey a donné connaissance de la réponse du Conseil d'Etat à la lettre de la Municipalité à propos des frais dûs aux bugs électoraux de Votelec. L'Exécutif cantonal se contente de rappeler qu'il incombe aux communes de fournir un bureau électoral et qu'il n'existe pas de base légale pouvant justifier que l'Etat doive payer pour un tel retard.


 Les photos seront intégrées ultérieurement


 

Parmi les diverses communications et décisions diverses du début de Conseil, l'une d'elles a suscité un débat qui s'est achevé sur un résultat un peu frustrant pour une partie de l'assemblée. Il s'agit de la décision prise par le Bureau - c'est de sa compétence - de raccourcir la durée d'ouverture du bureau de vote pour l'élection du dimanche suivant 18 décembre. Comme il n'y a eu que 14 votants individuels le dernier dimanche d'élection, le Président et le Bureau ont décidé de limiter l'ouverture à une tranche de 10h à 11h, et non plus jusqu'à midi.
Cela a également pour conséquence que la boîte aux lettres du Greffe sera relevée pour la dernière fois à 11h, et que tous les envois portés par des électeurs au-delà de cette heure ne seront plus validés.
Le bureau de vote sera en outre déplacé au rez-de-chaussée de la partie moderne de l'Hôtel-de-Ville, au lieu du Panorama. Cela fera donc plusieurs modifications importantes prises à quelques jours seulement de ce scrutin. Cela n'a pas manqué de susciter quelques réactions négatives, mais la décision appartient au Bureau.
On peut imaginer qu'une analyse sera faite des conséquences de ces modifications avant de décider de les pérenniser.


 

 

Une première tranche d'interventions parlementaires a vu le dépôt de deux motions et d'une interpellation.
La première motion avait été annoncée en novembre déjà par M. Jérôme Christen (Vevey Libre) et portait sur la problématique du logement. Proposition est faite que la Ville intervienne de manière plus prononcée en la matière, en particulier avec une politique foncière active. Cela signifie qu'il faut acheter tous les terrains disponibles et faire appel aux coopératives pour construire de nouveaux bâtiments.
Cette proposition a été appréciées diversement, en particulier en raison de son aspect très interventionniste. La Municipalité et plusieurs conseillers ont rappelé que la Ville a déjà mis en place des mécanismes d'appui au logement et intervient par son rôle de planificateur en faveur de la création de nouveaux quartiers.
Finalement, une majorité du Conseil a décidé de renvoyer cette motion à l'étude d'une commission, qui présentera rapport quant à l'opportunité de la prendre en considération.


 

L'interpellation de Mme Joëlle Zaugg (PLR) concernait l'éclairage de la Grenette. Installé à grand frais il y a trois ans, ce système est trop peu utilisé et la Grenette demeure un trou noir. Le Municipal Martin a expliqué qu'une défaillance matérielle a pu être corrigée récemment et que l'éclairage sera dorénavant exploité en plein. L'interpellatrice s'est déclarée satisfaite.
La seconde motion a été déposée par Mme Sandra dalla Palma (Verts) et concerne le Plan de mobilité et d'urbanisme (PMU). La demande est de créer un groupe de suivi pour la mise en oeuvre de ce plan directeur. Le Syndic Laurent Ballif a expliqué que, jusqu'à maintenant, c'est la Commission d'aménagement du territoire (CAT) qui a accompagné tous les projets directeurs. Elle est consultée et associée, si bien qu'il n'est pas nécessaire de créer un groupe qui pourrait être concurrent. Des membres de la CAT ont confirmé cette vision.
Le Syndic ayant expliqué qu'une telle demande pourrait être l'occasion d'un rapport sur la mise en oeuvre du PMU si la motion était transformée en postulat, non contraignant, c'est ce qui a été fait par son auteur. Finalement, la motion devenue postulat a été renvoyée directement à la Municipalité pour rapport, sans passage par une commission d'étude. 

 



 

Deux préavis ont été déposés par la Municipalité et seront discutés en janvier:
- Le crédit d'ouvrage (18 millions) pour la rénovation de la salle del Castillo;
- La réponse au postulat Despot (UDC) sur la mobilité à 2 roues.
Un préavis prévu pour un crédit d'étude en vue du futur collège a été retenu par la Municipalité, qui a demandé une évaluation complémentaire avant de se lancer dans l'étude définitive.
Au chapitre des communications, différents objets n'ont suscité aucune demande de débat. La réponse a l'interpellation de M. Charly Teuscher (Soc) à propos du plateau de la Veyre (propriété de la ville de Vevey) a permis à celui-ci de relever l'apport très intéressant de renseignements sur cette parcelle prometteuse en matière de développement urbain.


 

 


 

Dans une dernière volée d'interventions, le Conseil s'est penché sur plusieurs objets.
M. Stéphane Molliat (VL) a interpellé la Municipalité sur les procédures qu'elle observe lors du développement de projets et d'évaluation de résultats. Vu la complexité des questions, il lui sera répondu par écrit.
Par voie d'interpellation également, M. Vladimir d'Angelo (PDC) s'est offusqué que la Municipalité n'ait pas encore entrepris les travaux de construction du centre nautique du port, prévus pourtant pour octobre dernier. La Municipale Elina Leimgruber a expliqué que l'étanchéité de la dalle sur le local du Vétéran serait faite au printemps, mais que la buvette elle-même serait intégrée dans l'étude à faire pour répondre au postulat demandant une extension du port. Cette réponse, considérée comme dilatoire, a soulevé des réactions de grogne chez plusieurs conseillers, qui considéraient que la Municipalité se devait d'exécuter les travaux autorisés par le Conseil.
Le Municipal Etienne Rivier a apporté des explications détaillées sur les augmentations tarifaires prévues pour le parcage dès le 1er janvier 2012.
M. Alain Gonthier (Alternatives) s'est ému d'une déclaration laissant entendre qu'il n'y aurait plus de pêcheur professionnel à Vevey, ce qu'a démenti le Syndic.
Enfin, M. Jacques Décosterd (PLR) est revenu sur l'événement de la séance précédente pour expliquer la réaction de refus des partis de droite. A quoi M. Roland Rapin (Verts), président de la Commission des finances, a répliqué que leur absence a rendu inutiles les nombreuses soirées consacrées à l'étude du projet de budget.



 

Au terme de cette ultime séance de l'année, les conseillers étaient conviés à un apéritif de Noël à la Cave de l'Hospital.