Loading

Cloche et cabanes, les cadeaux de la Caisse d'Epargne

Toute l'année 2014 est dédiée aux 200 ans de la Caisse d'Epargne Riviera. Après la publication d'un livre sur son histoire, la banque veveysanne dévoilait le 27 juin ses cadeaux à sa ville d'origine: une nouvelle cloche pour la Grenette et des cabanes artistiques réparties dans la ville.

Le premier cadeau était une seconde cloche pour le clocheton de la Grenette. Réalisée spécialement pour l'occasion, elle a été promenée en ville par un cortège d'enfants. Après avoir donné lieu à bien des questions du nombreux public d'invités, elle a été hissée à bras par les membres du personnel de la banque.

 
Les traditionnelles joutes oratoires ont vu s'exprimer le Syndic M. Laurent Ballif, le Directeur M. Alexandre Gauthier-Jaques, le concepter de l'exposition des cabanes M. Juri Steiner et le Président de la Banque M. Philippe Petitpierre.


Hissée vers le clocheton, la nouvelle cloche accompagnera dorénavant la cloche originale. Celle-ci a été réinstallée de telle façon qu'elle puisse à nouveau être battue à la volée.


Le second événement de la journée était le vernissage de l'exposition de cabanes et de points-souvenirs en ville. Les cabanes sont au nombre de quatre, réparties en ville. Quant aux points souvenirs, constitué de totems et de panneaux signalétiques, ils indiquent d'une part la présence et le contenu des cabanes, d'autre part les lieux emblématiques de l'histoire de la Caisse d'Epargne.


Parmi les cabanes, toutes réalisées par des architectes et des artistes, deux ont conservé le concept d'une construction en bois. Celle de la gare (ci-contre) est plus uns sculpture, alors que celle du débarcadère (ci-dessus) offre une cachette pour enfants et un très joii lieu de repos pour voir défiler les navires de la CGN.


La cabane des "envahisseurs", sur le quai devant l'Audiorama, est plus conceptuelle. Elle Illustre la présence d'espèces invasives, présentées de manière humoristique. Mais cette oeuvre, déjà exposée dans plusieurs grandes villes européennes, fait également une réflexion artistique à propos du mariage entre le container métallique et son intérieur végétal.


La quatrième "cabane" est presque virtuelle, celle-là, puisqu'elle consiste en une redécoration du Passage de l'Etoile, entre Ancienne-Monneresse et Deux-Marchés. L'effet est si original et réussi qu'il est probable que la Ville décide de conserver cet aménagement sur le long terme et donc de l'entretenir.

Les cabanes sont visibles jusqu'au 5 octobre 2014. Des visites guidées de la ville et des cabanes sont organisées cet été. Renseignements sur www.bicentenaire.ch.