Loading

La Brocante et le dernier Marché Folk marquent la fin de l'été

Le dernier week-end d'août a marqué la fin d'un été 2014 particulièrement peu agréable pour les promeneurs. Mais les samedis ont été souvent épargnés par la pluie, et c'est ce qui s'est produit encore une fois. Sur le quai, la Brocante a même pu compter trois jours de beau, alors que le dernier Marché folklorique faisait le plein sous le soleil.

Sous la Grenette samedi matin, le Directeur de la Société de développement (SDV), Jean-Louis Kaniewski-Bolomey, avait le sourire malgré sa sempiternelle anxiété. Il faut dire que l'édition 2014 des Marchés folkloriques a été un succès historique. Le nombre de verres, pourtant en augmentation par rapport aux années précédentes, a été insuffisant pour abreuver tout le monde, il a fallu puiser dans les stocks des éditions passées !

 

Comme le prévoit le "règlement" des Marchés folk, Jean-Louis offre le verre à une personne ayant son anniversaire le jour même.

Cette édition du 30 août a été à l'image du reste de la saison, pourrait-on dire, puisqu'un seul samedi a été marqué par la pluie. Au cours d'un été unanimement considéré comme pluvieux, les Marchés folks sont passés entre les gouttes. L'animation a donc été intense tant sur la Place du Marché que sur la Place de l'Hôtel-de-Ville
Quant à l'animation musicale, elle était assurée sous la Grenette par l'harmonie municipale La Lyre, alors que d'autres orchestres et ensembles se faisaient entendre dans le reste de la ville, comme ce groupe de cors des Alpes sur le quai Perdonnet.

Etalée nonchalamment sur le quai Perdonnet, la Brocante de la fin de l'été a ses amateurs et ses flaneurs. Nostalgie et collectionnite peuvent s'y assouvir.
L'édition 2014 s'est trouvée un peu déplumée par le fait qu'une grande foire du Livre de St-Pierre de Clage se tenait à la même date, si bien que les amateurs de papier ont été un peu frustrés.
Par contre, le beau temps durant les trois jours a bien facilité les choses, d'autant plus que le soleil a eu la bonne idée de ne pas darder ses rayons de manière trop brûlante !


Des objets insolites tirent l'oeil...


Les amoureux du papier avaient malgré tout le choix: soit le journal de leur anniversaire, soit une collection du Journal de Genève des années 1880 !


Il n'y a pas que les humains qui peuvet s'habiller de fer !

Les beaux objets méritent toujours un petit arrêt.