Loading

Un Nouvel-An 2008 à la hauteur des éditions précédentes

 Organisée pour la première fois sous l'égide de la Société de développement de Vevey, (SDV) la manifestation du 31 décembre 2008 a été à la hauteur de l'attente. Animations musicale et pyrotechnique ont égayé les milliers de participants dans l'attente du passage à l'An doublement Neuf !


L'inquiétant Roi-Carotte, végétal tiré du sous-sol par une méchante sorcière pour usurper le trône de Fridolin...

Pour 700 personnes (sans compter ceux qui ont assisté à la Matinée), la soirée a débuté avec la représentation du "Roi Carotte" opéra-bouffe d'Offenbach qui n'avait plus été présenté depuis près de 130 ans. Il faut dire que l'intrigue est un buisson épineux d'épisodes plus invraisemblables les uns que les autres. Les acteurs-chanteurs ont du mérite d'arriver tous ensemble à la fin de l'histoire en même temps ! (photo ci-dessous)                                         

Malgré une petite pluie pas très méchante mais malgré tout assez dérangeante, les spectateurs sont restés après la représentation pour assister au Nouvel-An sur la place. L'orchestre "Ole ! Maestro", qui assurait l'animation musicale à l'extérieur depuis 22h, est venu jouer la sérénade au Foyer du Théâtre (photo ci-contre).

Fort heureusement, à l'approche de minuit, la pluie a complètement cessé, ce qui a donné du courage aux participants. Les responsables de la SDV ont distribué d'abondance des torches longue durée, ce qui a permis à l'orchestre de mener, comme l'avait demandé la Municipalité, un cortège bon enfant dans les rues de la Vieille Ville.

La SDV assurait également la subsistance sur l'ensemble de la Place du Marché, offrant naturellement le champagne, boisson reine de cet événement, mais également de quoi grignoter de se désaltérer en toute simplicité.

 
Les torches ont connu un grand succès, accompagnant de leur lumière et de leur chaleur l'attente des douze coups de minuit.

 


"Ole ! Maestro" a dépensé une énergie peu commune pour animer la soirée. Au terme du cortège, les musiciens ont encore joué une bonne heure sur la place ainsi que sous la Grenette, où les fêtards ont dansé d'enthousiasme. Les danseurs pouvaient ensuite rejoindre la Salle del Castillo, où la SDV organisait une soirée danse propre à satisfaire toutes les générations.

 


La pyrotechnie a eu, comme d'habitude, un rôle essentiel à jouer. A minuit - mais le décompte des secondes n'a pas été très précis ! - les vésuves se sont embrasés près du sapin illuminé au centre de la place. En même temps, le traditionnel chiffre de l'année nouvelle s'illuminait au bas de la Place du Marché. Et, à partir de minuit un quart, c'était le traditionnel feu d'artifice qui prenait le relais pour une vingtaine de minutes.

 
A minuit, Jean-Louis Kaniewski (ci-dessus), Directeur de la SDV, s'offrait de bon coeur une flûte de champagne. Il pouvait être satisfait du déroulement de la manifestation et du succès public. Plusieurs milliers de participants ont passé cette dernière heure de l'année 2008 sur la Place du Marché, et le groupe de travail chargé de cette organisation, sous la direction de M. Philippe Ranc, pouvait à juste titre considérer que la transition avait été opérée à la perfection.

Dans cette rubrique